Au Canada, un chalet en toute simplicité

Anne Swynghedauw
Cette construction de bois, nommée « Une fenêtre sur le Lac » est l’essence même du chalet. Un projet conçu par l’agence Yh2, dans l’esprit d’une maison de vacances familiale conviviale et ouverte sur la nature. Découverte.
Le volume est conçu, telle une épure, l’archétype d’une maison, en bardage de cèdre blanc. Les ouvertures verticales accentuent cet effet sur une double hauteur.

Le volume est conçu, telle une épure, l’archétype d’une maison, en bardage de cèdre blanc. Les ouvertures verticales accentuent cet effet sur une double hauteur.
©Francis Pelletier


A Saint-Élie de Caxton au Québec, non loin des grandes réserves naturelles, cette résidence récente a pris place sur le site de l’ancien chalet familial à quelques pas du Lac Plaisant en Mauricie. Par sa simplicité, sa sobriété et sa discrétion, le projet mené par l’agence Yh2 répond parfaitement au cahier des charges d’une construction en bois conçue pour les vacances, offrant un contact privilégié avec la forêt et le lac.



Entièrement vitré, le mur-pignon en façade sud profite de la vue splendide sur le lac et d’une isolation double par l’extérieur.

Entièrement vitré, le mur-pignon en façade sud profite de la vue splendide sur le lac et d’une isolation double par l’extérieur.
©Francis Pelletier




Le bois, à l’extérieur qu’à l’intérieur



Sous un vaste pignon double hauteur tout en bois le chalet regroupe l’ensemble des espaces de vie. L’enveloppe architecturale, un volume pur et léger de taille modeste reste à l’échelle de la clairière et du lac où elle s’inscrit. Le parti pris est à la fois radical et sans rupture ; il s’affirme en douceur par le choix d’un bardage de cèdre blanc, qui recouvre en totalité la toiture et les murs sans rupture. Les façades latérales percées de part en part par trois ouvertures vitrées verticales intègrent les espaces intérieurs et extérieurs dans un même prolongement, qui fait l’unité du projet. La façade sud, entièrement vitrée crée un lien direct entre le lac et les espaces de vie et continue à l’extérieur en une galerie couverte. Cette transparence de la façade sud sur toute la longueur, optimise en saison froide l’apport de lumière, en bénéficiant largement des rayons du soleil. Les grands arbres conservés entre la maison et le lac filtrent la lumière en été et tout en préservant l’intimité du chalet face aux plaisanciers sur le lac. L’utilisation de la technique de la charpente à vue constitue le principe constructif de base du chalet. Les montants de bois des murs et les solives du toit structurent des volumes qui se veulent rassurants, simplement peints blanc. Cette charpente apparente est présente sans pour autant être envahissante, et joue sur une rythmique particulière d’ombre et de lumière.



Entouré d’arbres, le chalet au bord du lac est une construction qui entend préserver la nature environnante.

Entouré d’arbres, le chalet au bord du lac est une construction qui entend préserver la nature environnante.
©Francis Pelletier




Un chalet convivial



Dans le cahier des charges du projet, il était important de conserver l’identité du chalet familial. En effet, il peut accueillir pour la nuit jusqu’à 12 occupants, répartis dans deux chambres au rez-de-chaussée et un vaste dortoir à l’étage. Le chalet devient l'expression d’un mode de vie en phase avec la nature, d’une certaine simplicité pour se détendre au grand air. A la fois novateur et bien inscrit dans son contexte, il va à l’essentiel.



Architectes agence Yh2 : Karl Choquette, Marie-Claude Hamelin, Étienne Sédillot, Loukas Yiacouvakis, www.yh2architecture.com/projets/vue-sur-le-lac



Construction : Construction Daniel Matteau



Plans des deux étages du chalet. Couvrant une surface de 140 m², les pièces de vie se répartissent sur deux niveaux d’habitation. On entre au niveau 1 et l’on découvre les pièces à vivre et deux chambres. Au niveau 2, un grand dortoir et un bureau.

Plans des deux étages du chalet. Couvrant une surface de 140 m², les pièces de vie se répartissent sur deux niveaux d’habitation. On entre au niveau 1 et l’on découvre les pièces à vivre et deux chambres. Au niveau 2, un grand dortoir et un bureau.
©Francis Pelletier




Inondés de lumière, les espaces de vie, salon, coin-repas et cuisine, s’imposent comme une évidence dans un volume à double hauteur.

Inondés de lumière, les espaces de vie, salon, coin-repas et cuisine, s’imposent comme une évidence dans un volume à double hauteur.
©Francis Pelletier




Une radicalité tout en douceur. Dans la chambre, le système constructif fait aussi partie de l’architecture.

Une radicalité tout en douceur. Dans la chambre, le système constructif fait aussi partie de l’architecture.
©Francis Pelletier




La charpente laissée apparente offre de nombreuses niches et des espaces de petits rangements.

La charpente laissée apparente offre de nombreuses niches et des espaces de petits rangements.
©Francis Pelletier




Escalier à double volée et garde-corps en verre transparent… Chaque élément de la construction s’inscrit dans la légèreté et le minimalisme fonctionnel.

Escalier à double volée et garde-corps en verre transparent… Chaque élément de la construction s’inscrit dans la légèreté et le minimalisme fonctionnel.
©Francis Pelletier




Parquet blond et charpente peinte en blanc… Le bois est le matériau de base de ce chalet. Le volume est à peine cloisonné pour laisser entrer la lumière en toutes saisons.

Parquet blond et charpente peinte en blanc… Le bois est le matériau de base de ce chalet. Le volume est à peine cloisonné pour laisser entrer la lumière en toutes saisons.
©Francis Pelletier




Les lits du dortoir et les rangements se dissimulent sous la pente du toit pour aller à l’essentiel.

Les lits du dortoir et les rangements se dissimulent sous la pente du toit pour aller à l’essentiel.
©Francis Pelletier