La Pierre, c’est moderne !

Agnès Zamboni
Cette année, la maison d’édition spécialisée en architecture, design et art contemporain, Bookstorming fête ses dix ans d’existence. Elle a aussi organisé, en collaboration avec le groupe La Pierre de France, un concours qui vise à montrer des potentialités inédites de la pierre en tant que matériau. Découvrez les projets lauréats et leurs concepts détonants, de la première édition du concours « La Pierre, l’alternative performante ».
S’inspirant des marches de l’Opéra Bastille de Paris, lieu potentiel où il pourrait être construit, ce projet a été dessiné pour lui faire écho. 1er prix : Projet HJ007 de Jeanne Moullet et Hugo Badia-Berger.

S’inspirant des marches de l’Opéra Bastille de Paris, lieu potentiel où il pourrait être construit, ce projet a été dessiné pour lui faire écho. 1er prix : Projet HJ007 de Jeanne Moullet et Hugo Badia-Berger.
©Jeanne Moullet et Hugo Badia-Berger

Un sujet dans l’air du temps


Les architectes en lice, étudiants et jeunes professionnels indépendants ou en agence, devaient cogiter sur un thème concernant la ville et l’environnement, et imaginer « un abri urbain et interactif ». « Le projet devait mettre en avant les potentialités de la pierre, tout en privilégiant l’innovation, l’ergonomie, le choix des matériaux, l’énergie et la technologie ». En puisant dans 30 candidatures, partagées entre jeunes architectes établis en agence depuis moins de 5 ans, et étudiants, le jury a sélectionné 4 projets, qui déclinent matériaux diversifiés et écritures architecturales épurées très contemporaines. Les lauréats ont mis en évidence l’aspect sculptural de la pierre, tout en valorisant ses qualités intrinsèques de durabilité, son caractère écologique, ses avantages liés à la régulation thermique qu’elle offre naturellement… 


« Poly-arcs » a été imaginé pour s’implanter à côté de la place Stanislas à Nancy. Le projet modulable peut s’adapter à différentes configurations urbaines. Il se décline en 2, 3 ou 5 corolles en verre, autour d’une unique colonne. Système de bornes Wifi, sorties USB, écrans tactiles,  tout pour être connecté. 2ème prix : Projet PA356 de Nicolas Mohoric.

« Poly-arcs » a été imaginé pour s’implanter à côté de la place Stanislas à Nancy. Le projet modulable peut s’adapter à différentes configurations urbaines. Il se décline en 2, 3 ou 5 corolles en verre, autour d’une unique colonne. Système de bornes Wifi, sorties USB, écrans tactiles, tout pour être connecté. 2ème prix : Projet PA356 de Nicolas Mohoric.
©Nicolas Mohoric


Des projets atypiques


Le premier prix a été attribué à 2 étudiants à l’EAVT de Marne-la-Vallée. Ils ont imaginé un abri monumental en pierre,  dont la fabrication et son système d’accroche associent le savoir-faire de l’architecte et de l’ingénieur, en référence aux idées novatrices de Le Corbusier, qui pensait que la pierre pouvait être utilisée autrement qu’en élément porteur. Le second prix est revenu à un jeune diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Nancy. Il a imaginé une structure modulable semi-ouverte qui se déploie en éventail, et qui s’offre comme un lieu d’informations et de rencontres. La construction réinterprète, sur un mode contemporain, les principaux éléments architecturaux en pierre comme la colonne et la voûte. Côté matières, ce sont la pierre de Chamesson au grain fin semi-poli, et le granit blanc qui ont été choisies. Il utilise  aussi les produits Stone Performance Process, ultra légers. Ces matériaux composites sandwich, où la pierre est collée sur un nid d’abeille ne mesurent  que 5 mm d’épaisseur et double l’usage que l’on peut faire du matériau.


Et le troisième prix a été donné à un étudiant à l’Ecole d’Architecture Paris La Villette pour sa structure linéaire qui se déploie dans l’espace et cadre le paysage.


Cet abri, réalisable en pierre de Drom polie montée sur nid d’abeille, réinvente un nouvel art de vivre. 3ème prix : Projet HR654 de Rosario Hugo Antonio.

Cet abri, réalisable en pierre de Drom polie montée sur nid d’abeille, réinvente un nouvel art de vivre. 3ème prix : Projet HR654 de Rosario Hugo Antonio.
©Rosario Hugo Antonio


Une mention spéciale bien vue


Enfin, une mention spéciale a été attribuée à un groupe de quatre étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg. Ils ont repris les deux formes géométriques du logo La Pierre de France pour dessiner un œuvre équilibriste, symbolique, surréaliste et poétique. Et vous parmi, ces 4 projets audacieux, quel est votre préféré et qui représente l’architecture de demain ? 


 


Renseignements :


La Pierre de France : www.lapierredefrance.com

Book storming : www.bookstorming.com et www.concours-archistorm.com.lpdf

Stone Performance : www.stone-performance.com


Le cercle et le carré, en référence au logos du groupe « La Pierre de France », font partie intégrante de ce projet réalisable en pierre de Bouzentes, un matériau présent et pesant. Mention spéciale : Projet ZZ999 de Eunice Weiner, Eloi Schultz, Thibaud Toussaint et Ece Tanatar.

Le cercle et le carré, en référence au logos du groupe « La Pierre de France », font partie intégrante de ce projet réalisable en pierre de Bouzentes, un matériau présent et pesant. Mention spéciale : Projet ZZ999 de Eunice Weiner, Eloi Schultz, Thibaud Toussaint et Ece Tanatar.
©Eunice Weiner, Eloi Schultz, Thibaud Toussaint, Ece Tanatar