La maison de demain, en construction à Bordeaux

Clément Martin
Peu à peu, la maison tend à devenir une maison solaire à énergie positive. Pour répondre aux exigences de demain, les étudiants d’Aquitaine Bordeaux Campus construisent leur projet de diplôme à l’échelle réelle.
L’objectif de cette construction est de correspondre à une maison passive à énergie positive, grâce à l’installation de panneaux solaires. La démarche écologique ne s’y limite pourtant pas avec le traitement des eaux ou la toiture végétalisée.

L’objectif de cette construction est de correspondre à une maison passive à énergie positive, grâce à l’installation de panneaux solaires. La démarche écologique ne s’y limite pourtant pas avec le traitement des eaux ou la toiture végétalisée.
©DR

Peu à peu, la maison tend à devenir une maison solaire à énergie positive. Pour répondre aux exigences de demain, les étudiants d’Aquitaine Bordeaux Campus construisent leur projet de diplôme à l’échelle réelle.


Un concours international pour le développement durable


Conçue par les élèves-ingénieurs du Centre Arts et Métiers Paris Tech de Bordeaux, la maison Sumbiosi s’inscrit dans un projet de construction éco-responsable, fonctionnant exclusivement à l’énergie solaire. Encore à l’échelle d’un prototype, la construction à débuté durant l’été 2012, à Bordeaux, afin d’être présentée à un concours international. En effet, cette innovation prendra place parmi les 20 projets sélectionnés du Solar Decathlon Europe, à Madrid, en septembre 2012. Pour que la maison soit performante, elle doit pouvoir produire sa propre énergie. Sur une surface de 70 m2, la construction  sera capable d’accueillir une famille de quatre personnes. Portant le nom de Sumbiosi, il s’agit de réaliser un projet qui prend en compte le confort de ses habitants et une réduction de leur impact sur l’environnement.


Conçue par les étudiants du Centre Arts et Métiers Paris Tech, la maison Sumbiosi est construite à l’échelle réelle à Bordeaux, afin de participer au concours Solar Decathlon Europe.

Conçue par les étudiants du Centre Arts et Métiers Paris Tech, la maison Sumbiosi est construite à l’échelle réelle à Bordeaux, afin de participer au concours Solar Decathlon Europe.
©DR


Innovations pour une maison passive


Etre une maison solaire à énergie positive demande de mettre en place des innovations dans le domaine du développement durable. Avec ses 30 m2 de panneaux solaires, le système est équipé d’un effet Venturi, qui permet d’accélérer la circulation de l’air. Munis de lentilles de Fresnel (type de lentille dont la surface n’est pas lisse, mais composée d’un ensemble de sections), ils améliorent la concentration de la lumière du soleil par 500 fois, ce qui permet de réduire la surface des cellules photovoltaïques. Une surface de silicium de format A5 est suffisante pour fournir en électricité l’intégralité de la maison. Avec son fluide caloporteur, la consommation d’énergie est réduite, permettant de meilleures performances. Pour purifier les eaux usées, des filtres sont aménagés, où lombrics et graviers travaillent à leur épuration. Les eaux de pluies sont destinées à être recueillies, alors que la toiture est végétalisée, dans l’optique d’une isolation thermique et phonique optimale. L’enveloppe de la maison est assurée par la présence massive d’un bois local, le pin maritime, avec un renforcement de laine de mouton et fibres de bois.


Considérée comme un être vivant, la maison se déploie et se replie, grâce à des aménagements modulables. Il s’agit de jouer sur le nomadisme des espaces de l’intérieur vers l’extérieur et inversement.

Considérée comme un être vivant, la maison se déploie et se replie, grâce à des aménagements modulables. Il s’agit de jouer sur le nomadisme des espaces de l’intérieur vers l’extérieur et inversement.
©DR


Une maison évolutive pour un meilleur confort de vie


La construction est gérée par une domotique interactive, qui permet aux habitants de gérer leur consommation d’énergie. Il s’agit de devenir profondément acteur dans une prise de conscience que développement durable est l’avenir de l’architecture. Comme vivante, la maison est conçue sur une triple interaction, orientée sur l’environnement, l’habitat et l’habitant, grâce à la flexibilité des espaces. Selon les saisons et les envies, les aménagements permettent de se déployer ou se replier, vers l’intérieur ou l’extérieur, dans le principe du nomadisme. La maison est centrée sur une partie fixe, puis se décline par des espaces modulables, grâce à des cloisons coulissantes. De ce fait, le respect de la planète passe par une remise en cause des modes de vie, qui doivent désormais s’adapter au climat. Afin de garantir une bonne ventilation, la fluidité des espaces permet à la lumière de se propager dans l’ensemble de la construction.


Présentée comme le symbole de la maison de demain, la construction cherche à recréer un lien entre l’homme et la nature, pour une meilleure harmonisation. Il s’agit de faire prendre conscience à l’homme du rôle actif qu’il doit jouer dans le développement durable.

Présentée comme le symbole de la maison de demain, la construction cherche à recréer un lien entre l’homme et la nature, pour une meilleure harmonisation. Il s’agit de faire prendre conscience à l’homme du rôle actif qu’il doit jouer dans le développement durable.
©DR


Le projet Sumbiosi est présenté comme le symbole utopiste de la maison du futur, où la révolution s’incarne par l’innovation. En harmonie avec l’environnement, elle met au cœur de sa construction la nature et l’homme, pour une meilleure cohabitation.


Descriptif technique :

SHON : 70 m²

Début des travaux: le 5 juin 2012

Budget de construction : 1 000 000 €


Réalisation :

Aquitaine Bordeaux Campus


www.sumbiosi.com