Les nouveaux docks Marseille

Nda Magazine
Les docks font partie intégrante de l’histoire de Marseille. Ils se transforment au fur et à mesure que les années passent. Par des travaux conséquents, de plus de 50 millions d’euros, ils renaîtront en 2013, année d’intronisation de Marseille Capitale européenne de la culture !
Les Quai d’Arenc offrent une nouvelle vitrine sur Marseille. Jean Nouvel, Yves Lion, Jean-Baptisqte Pietri et Roland Carta, les quatre architectes de Constructa, ont conçu quatre bâtiments siglés « développement durable », abritant bureaux, logements de standing et boutiques. Ils ont notamment élaboré des jardins suspendus, et équipé les façades de panneaux solaires. Le résultat est futuriste et grandiose, donnant une véritable identité à la cité phocéenne.

Les Quai d’Arenc offrent une nouvelle vitrine sur Marseille. Jean Nouvel, Yves Lion, Jean-Baptisqte Pietri et Roland Carta, les quatre architectes de Constructa, ont conçu quatre bâtiments siglés « développement durable », abritant bureaux, logements de standing et boutiques. Ils ont notamment élaboré des jardins suspendus, et équipé les façades de panneaux solaires. Le résultat est futuriste et grandiose, donnant une véritable identité à la cité phocéenne.
©5+1AA

Ancêtre du container, les docks de Marseille, imaginés par Paulin Talabot, ont été édifiés en 1856, sur le modèle des docks de Londres. Ils sont comparés à une horloge industrielle, avec leurs 365 mètres de long (une année avec ses 365 jours), les 52 portes (semaines), et les 4 cours (saisons). En 1991, ils sont transformés en un immeuble de bureaux par l’architecte Eric Castaldi, et hébergent 220 entreprises et 3 500 personnes. En 2007, Constructa accompagne JP Morgan Asset Mana­gement dans l’opération d’acquisition des Docks, et débute une réflexion sur l’avenir du bâtiment.


Le projet de transformation de la cité phocéenne s’appuie sur le concept de développement durable. Au lieu d’utiliser des friches naturelles vierges pour bâtir de nouvelles constructions, les architectes construisent « la ville sur la ville », et les espaces sont utilisés au maximum. Cela a d’ailleurs valu au projet le label « Eco cité ».

Le projet de transformation de la cité phocéenne s’appuie sur le concept de développement durable. Au lieu d’utiliser des friches naturelles vierges pour bâtir de nouvelles constructions, les architectes construisent « la ville sur la ville », et les espaces sont utilisés au maximum. Cela a d’ailleurs valu au projet le label « Eco cité ».
©5+1AA


Le concept architectural


Le projet des architectes 5+1AA fera de ce bâtiment historique, un centre de vie au concept innovant. Les docks revisités, ouverts sur la mer, le port et le quai, seront un lieu d’échange, de rencontre, de découverte, de détente mais aussi un lieu animé, festif de jour et de nuit. Un partenariat avec Orange lui adjoindra toutes les technologies high-tech. Le projet est de créer un lien urbain et social, de reconquérir le port. Cette réhabilitation incarne la nouvelle génération de lieu, où cohabitent shopping, besoins du quotidien et aire de détente. Les 4 cours seront redéfinies. De l’intérieur, elles s’étendent vers les 2 places extérieures, et vers les 2 rues adjacentes. Elles créent 4 pauses à l’intérieur d’un parcours transversal.


Les Docks de Marseille sont divisés en trois parties : le Port, le Village et le Marché. Ce dernier s’étend sur 4 250 m², où des librairies, des galeries d’art, et plus de 80 boutiques côtoient une immense halle de 1000 m², regorgeant de produits régionaux.

Les Docks de Marseille sont divisés en trois parties : le Port, le Village et le Marché. Ce dernier s’étend sur 4 250 m², où des librairies, des galeries d’art, et plus de 80 boutiques côtoient une immense halle de 1000 m², regorgeant de produits régionaux.
©5+1AA


Les 17 000 m2  sont divisés en trois parties, selon les thèmes Port, Village et Marché. Le Port (4 250 m2) abritera la restauration, le monde de la musique et du design. Le Village (8 500 m2) sera le lieu des services dédiés à la personne, la presse, la pharmacie, le fitness… Le Marché (4 250 m2), quant à lui, sera un espace unique avec librairie, photos, arts, et une grande halle de 1 000 m2 de produits régionaux, bio… 80 boutiques (enseignes locales, innovantes ou à notoriété) seront réparties sur 2 niveaux.


Fort de son expérience de centre festif aux USA, avec Cocowalk, Constructa était bien évidemment le maître d’ouvrage délégué idéal pour une réalisation de cette envergure.


www.ndamagazine.com


 


Fiche technique:


Docks Marseille

Places de La Joliette et de La Méditerranée

Face aux terrasses du Port

13 000 Marseille


Maîtrise d'ouvrage : JP Morgan Asset Management


Maîtrise d’ouvrage déléguée : Constructa

www.constructa.fr


Maîtrise d’œuvre : 5+1AA Alfonso Femia Gianluca Peluffo

www.5piu1aa.com


Travaux :

Dumez Méditerranée et Girard, filiales de Vinci Construction France


2013 : livraison


La place de la Méditerranée est un lieu de divertissement et de culture qui accueille le théâtre de la Minoterie et Cœur Méditerranée, un bâtiment équipé de panneaux solaires produisant 40 % de la consommation d’eau chaude des deux hôtels qui l’occupent.

La place de la Méditerranée est un lieu de divertissement et de culture qui accueille le théâtre de la Minoterie et Cœur Méditerranée, un bâtiment équipé de panneaux solaires produisant 40 % de la consommation d’eau chaude des deux hôtels qui l’occupent.
©5+1AA


Vieux de plus d’un siècle et demi, les nouveaux Docks de Marseille ne perdent pas leur caractère fortement historique et symbolique. Ils font toujours partie intégrante de la ville, occupant une place centrale dans la vie des habitants. L’ouverture sur la mer, le port et le quai en font un véritable lieu d’échanges et de rencontres, invitant à la détente et à la découverte. (Façade nord)

Vieux de plus d’un siècle et demi, les nouveaux Docks de Marseille ne perdent pas leur caractère fortement historique et symbolique. Ils font toujours partie intégrante de la ville, occupant une place centrale dans la vie des habitants. L’ouverture sur la mer, le port et le quai en font un véritable lieu d’échanges et de rencontres, invitant à la détente et à la découverte. (Façade nord)
©Golem Images


Après avoir été transformés en immeubles en 1991, les Docks de Marseille sont acquis en 2007 par Constructa et JP Morgan Asset Management afin d’être entièrement repensés. Après six ans de travaux  et plus de 50 millions d’euros investis, les Docks de Marseille réouvrent leurs portes en 2013. (Façade sud)

Après avoir été transformés en immeubles en 1991, les Docks de Marseille sont acquis en 2007 par Constructa et JP Morgan Asset Management afin d’être entièrement repensés. Après six ans de travaux et plus de 50 millions d’euros investis, les Docks de Marseille réouvrent leurs portes en 2013. (Façade sud)
©Golem Images