L'étiquette-énergie : décryptage facile

Benjamin Tardy
Véritable fiche d'identité de l'électroménager, la note économique indique bien plus qu'il n'y paraît. Déchiffrons les lettres et les couleurs.
L'étiquette-énergie, véritable fiche d'identité

L'étiquette-énergie, véritable fiche d'identité
©DR

Son but premier est de renseigner sur la consommation annuelle de l'appareil. Les moins gourmands reçoivent la lettre A et sont en vert. Les plus énergivores tirent vers le F en rouge, voire le G en rouge foncé pour les anciennes générations. A chaque lettre correspond une fourchette globale de consommation d'énergie en kWh/an. Pour vous donner un ordre d'idée, un appareil de classe A consomme trois fois moins qu'un appareil de classe C !



Il existe des évaluations meilleures encore que la classe A. Pour rester simple, on les a appelées les classes A+ et A++. Ces appareils consomment de 30% à 50% moins que ceux de classe A ! On les trouve généralement pour les réfrigérateurs et les congélateurs, sur certains lave-linges.

On trouve enfin la classe ultime, le label Energy+, plus économes encore que les A++, bien qu'un brin plus coûteux à l'achat.







Concrètement, plus on monte dans la notation, plus le prix à l'achat est élevé. Ceci dit, il est vite amorti sur la durée. Un appareil de classe A vous fait réaliser une économie de 100€ par an, par rapport à un appareil de classe C. Imaginez donc avec du A+ ou du A++ !

De même, on réduit sa consommation de manière vertigineuse : pour le lavage du linge, elle peut diminuer de 535 kWh à 243 kWh/an et pour les appareils de froid, de 636 kWh à 274 kWh/an. Et qui dit économie d'énergie dit aussi protection de l'environnement. Dernier avantage et pas des moindres, les appareils les mieux classés sont aussi ceux qui la meilleure durée de vie.



Grand perdant de cette notation, le sèche-linge qu'on trouve très rarement avec un A, voire un B. Cet appareil consomme énormément d'énergie pour une utilité réduite. Préférez prendre dix minutes de votre temps pour étendre votre linge. Vous économisez une énergie folle, et le repassage en est facilité.

Autres « loosers », les frigos de type américain. Même en classe A, ils consomment 4 à 5 fois plus que des appareils classiques. Avouez que ça fait cher les glaçons...





Toujours plus vert !

Loin de se cantonner aux appareils électroménagers, l'étiquette-énergie s'applique également aux ampoules, aux voitures et aux écrans d'ordinateurs. Le Guide Topten de la WWF et la CLCV* vous permet de choisir entre les produits les plus économes du marché. Complet et facile d'utilisation, il vous accompagnera dans ce choix important qu'est l'achat d'appareils électroménagers, ou même d'une voiture.



*Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie