Une idée lumineuse : l'ampoule fluocompacte

Quentin Hirsinger
Deux petites nouvelles pierres à notre combat "Don Quichottesque" pour sauver nos bonnes vieilles ampoules à incandescence d'une disparition programmée, et qui confirment s'il en était besoin l'aberration des mesures d'éradication prises dernièrement par le gouvernement:
Hal Tech EcoDSC01974 JPG

Hal Tech EcoDSC01974 JPG
©DR

• 1: Les Nations Unies ont récemment statué sur le principe d'un bannissement progressif du mercure dans les produits et procédés industriels... Comme une incohérence avec la réglementation actuelle visant à généraliser les ampoules fluo-compactes, qui justement renferment une petite quantité de mercure, contrairement à leurs aïeuls incandescentes...



• 2: Vu sur le site de promotion des lampes fluo-compactes, une explication édifiante sur les raisons du non recyclage des ampoules incandescentes classiques. Les ampoules à incandescence ne sont pas recyclées car "leur composition ne présentant pas de risque sanitaire ou écologique particulier, il est préférable de les jeter avec les déchets ménagers". La mise en place d'une filière de recyclage aurait un impact négatif sur l'environnement (collecte, acheminement, traitement...) très nettement supérieur aux gains écologiques issus de leur recyclage!. Ce qui signifie clairement en creux que les ampoules fluo-compactes doivent être recyclées avant tout parce qu'elles sont dangereuses, et même si la filière coûte finalement très chère et avec un bilan négatif sur l'impact écologique.



Nous vivons une époque formidable, et dans un monde qui va manifestement de mieux en mieux... si si..