Une maison entre rigueur scandinave et sensibilité japonaise

Agnès Zamboni
The Archipelago House est le 3ème projet de l’éditeur japonais Karimoku, réalisé en collaboration avec le studio suédois Norm Architects. Située en bord de mer, dans l’archipel de Stockholm, ce refuge de villégiature met en valeur les matériaux naturels comme le bois, ADN de l’entreprise Karimoku.
La Case Study 03 se compose de 4 volumes reliés par une terrasse qui épouse le terrain en pente. Les dénivellations sont absorbées par des escaliers et marches (à l’extérieur comme à l’intérieur). Les constructions en bois s’inspirent des habitations et bateaux de pêcheurs que l’on peut apercevoir de long des côtes japonaises.

La Case Study 03 se compose de 4 volumes reliés par une terrasse qui épouse le terrain en pente. Les dénivellations sont absorbées par des escaliers et marches (à l’extérieur comme à l’intérieur). Les constructions en bois s’inspirent des habitations et bateaux de pêcheurs que l’on peut apercevoir de long des côtes japonaises.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects


Qui est Karimoku ?



Cette firme de design, née dans les années 1960, est aujourd’hui le premier fabricant de meubles du Japon. Avant de créer sa propre ligne de meubles, l’entreprise, fondée par Shohei Kato possédait une menuiserie à Kariya, sur l’île de Honshu, à proximité des plus grandes villes nipponnes, où elle produisait diverses pièces en bois pour fabriquer notamment des pianos, des tables de machines à coudre et des supports TV. Depuis 2005, Karimoku met en relief ses créations, hors des frontières nippones. Sa collection New Standard fait la part belle au design intemporel et propose de nouvelles normes dans la production de meubles avec une approche plus responsable, comme l’utilisation de bois durs cultivés de manière durable. Les arbres de faible diamètre, souvent mis au rebut ou réservés à la fabrication de la pâte à papier sont ainsi transformés dans leurs ateliers régionaux avant de prendre forme grâce à une combinaison de savoir-faire artisanal et de technologies de pointe.



Dans le salon, le fauteuil Club chair N-CCO1, dessiné pour cette maison, offre des formes rondes et souples. La table basse N-CTO1 a été imaginée à partir des façades et portes des temples de l’architecture traditionnelle japonaise. Ses différents éléments ont été assemblés pour offrir un dessin très léger, hommage au minimalisme du designer danois Poul Kjoerholm. Le canapé A-SO1 est composé de deux lits de repos que l’on peut séparer pour composer d’autres espaces et meubler, une entrée, une chambre…

Dans le salon, le fauteuil Club chair N-CCO1, dessiné pour cette maison, offre des formes rondes et souples. La table basse N-CTO1 a été imaginée à partir des façades et portes des temples de l’architecture traditionnelle japonaise. Ses différents éléments ont été assemblés pour offrir un dessin très léger, hommage au minimalisme du designer danois Poul Kjoerholm. Le canapé A-SO1 est composé de deux lits de repos que l’on peut séparer pour composer d’autres espaces et meubler, une entrée, une chambre…
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




Une construction manifeste



Réalisée dans le cadre du programme Karimoku Case Study, cette maison familiale est adaptée aux séjours des vacances d’été. Après Kinuta Terrace Apartment project à Tokyo en 2019 et Blue Bottle Minatomirail Cafe à Yokohama en septembre 2020, respectivement Case Study 01 et Case Study 02, conçus également par l’équipe de Norm Architects et Keiji Ashizawa, la maison offre un nouveau sujet d’étude au binôme scandinave et japonais qui s’est inspiré des côtes suédoises, où elle a été plantée, et de son architecture vernaculaire. L’ensemble compose un dialogue constant entre les deux cultures qui offrent des similitudes dans le respect du lieu choisi et des valeurs d’authenticité de leur travail, pour le mettre en relief. Le concept global illustre la philosophie de Karimoku : matières nobles, artisanat haut de gamme, design de belle facture et finitions impeccables.



Effaçant les frontières entre extérieur et intérieur, habillée de matières naturelles et de couleurs neutres, la maison dialogue avec les éléments et le paysage environnant. Son mobilier a été réalisé sur mesure. La collection de lampes en papier washi, à la texture très résistante, produite à partir de l’écorce du murier et utilisée dans la fabrication des lanternes accrochées aux barques des pêcheurs au Japon, a été spécialement dessinée pour ce projet. Elle offre une lumière chaude et naturelle proche de celle diffusée par les rayons du soleil. Elle a été réalisée par le maître en la matière, Kojimi Shouten, qui détient ce savoir-faire d’excellence depuis 220 ans.



Dans la Case Study 03, camaïeux de beiges et de gris clairs, comme des blancs colorés, couleurs sourdes, presque des non couleurs. Le long de la baie vitrée, un espace de repos épouse les lignes simples de l’architecture et dessine un espace calme et serein.

Dans la Case Study 03, camaïeux de beiges et de gris clairs, comme des blancs colorés, couleurs sourdes, presque des non couleurs. Le long de la baie vitrée, un espace de repos épouse les lignes simples de l’architecture et dessine un espace calme et serein.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




La nature, comme modèle



Outre le bois, omniprésent dans la maison, les matières minérales sont aussi à l’honneur avec des plateaux de table en pierre beige et marbre blanc. La salle de bains en pierre grise, inspirée par l’intérieur d’une grotte, offre une ambiance de spa. La vue à couper le souffle sur les îles rocheuses, à l’horizon, qui prolonge la salle à manger et la terrasse, participe à agrandir l’espace dans l’esprit de l’architecture japonaise privilégiant les petits volumes fermés mais dotés d’ouvertures et vues sur la nature, repoussant les murs et valorisant les perspectives.



Contact : www.karimoku-casestudy.com



L’archipel de Stockholm, le plus vaste de la Suède, offre 120 km de côtes. L’environnement extérieur procure une sensation de bien-être qui ressource les citadins.

L’archipel de Stockholm, le plus vaste de la Suède, offre 120 km de côtes. L’environnement extérieur procure une sensation de bien-être qui ressource les citadins.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




La salle à manger s’ouvre sur terrasse qui prolonge l’espace intérieur. La table à manger DTO1 fait référence à l’architecture d’un arbre et de ses branches, à la recherche de l’équilibre en pleins et vides. La chaise N-DCO1 est un modèle hybride, classique et accueillant, subtil compromis qui symbolise la collaboration entre le Japon et la Scandinavie.

La salle à manger s’ouvre sur terrasse qui prolonge l’espace intérieur. La table à manger DTO1 fait référence à l’architecture d’un arbre et de ses branches, à la recherche de l’équilibre en pleins et vides. La chaise N-DCO1 est un modèle hybride, classique et accueillant, subtil compromis qui symbolise la collaboration entre le Japon et la Scandinavie.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




Les rideaux aériens évoquent le tracé des côtes rocheuses de la Suède qui longent la mer Baltique. Et le sol reprend l’aspect minéral de l’environnement extérieur.

Les rideaux aériens évoquent le tracé des côtes rocheuses de la Suède qui longent la mer Baltique. Et le sol reprend l’aspect minéral de l’environnement extérieur.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




Le système d’étagères N-SSO1 s’inspire des techniques de fabrication des parapluies et des casiers pour chaussures que l’on trouve dans les maisons japonaises. Sur les tablettes, les Book Box N-BB01, boîtes de rangement pour les livres, en cuir et bois, issues d’une collection réalisée en collaboration avec August Sandgren (pionnier danois dans la fabrication des boîtes et reliures en cuir gainé au début du XXème siècle) et une lampe Table light en bois et papier washi.

Le système d’étagères N-SSO1 s’inspire des techniques de fabrication des parapluies et des casiers pour chaussures que l’on trouve dans les maisons japonaises. Sur les tablettes, les Book Box N-BB01, boîtes de rangement pour les livres, en cuir et bois, issues d’une collection réalisée en collaboration avec August Sandgren (pionnier danois dans la fabrication des boîtes et reliures en cuir gainé au début du XXème siècle) et une lampe Table light en bois et papier washi.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




L’espace étagé se déploie sur 5 différences de niveaux. La pièce principale compose un double volume : le salon et la salle à manger sont séparés par l’îlot de la cuisine.

L’espace étagé se déploie sur 5 différences de niveaux. La pièce principale compose un double volume : le salon et la salle à manger sont séparés par l’îlot de la cuisine.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects




Dans la salle à manger, côté luminaires, la Pendant Light reprend l’architecture des maisons d’été japonaises. Son abat-jour magnétique propose une lumière indirecte. D’esprit marin, le jeu de lignes fait référence aux cordages du port de pêche du coin. La Floor Light (comme la Table Light) offre une base en bois et un diffuseur en papier washi, pratique pour le transport car repliable à plat. Dans la chambre, la table de chevet N-STO1, en bois et marbre, présente et discrète, révèle une géométrie parfaite.

Dans la salle à manger, côté luminaires, la Pendant Light reprend l’architecture des maisons d’été japonaises. Son abat-jour magnétique propose une lumière indirecte. D’esprit marin, le jeu de lignes fait référence aux cordages du port de pêche du coin. La Floor Light (comme la Table Light) offre une base en bois et un diffuseur en papier washi, pratique pour le transport car repliable à plat. Dans la chambre, la table de chevet N-STO1, en bois et marbre, présente et discrète, révèle une géométrie parfaite.
©Jonas Bjerre-Poulsen, Karl Knudsen et Norm Architects