« La haut dans la montagne »

Koudiedji Sylla
Perché à 3835 m d’altitude, le nouveau refuge du est un bâtiment écologique et technologique, doté d’une autonomie optimale. Suspendu depuis le 13 octobre 2010, en raison des conditions climatiques hivernales, le chantier de ce site a repris de 4 juin 2011pour une ouverture prévue en juillet 2012.
Les qualités environnementales du refuge, sont la première étape d'une réflexion pour préserver la montagne et qui engagent tous les acteurs: amateurs, professionnels, communes et collectivités du massif du Mont Blanc.

Les qualités environnementales du refuge, sont la première étape d'une réflexion pour préserver la montagne et qui engagent tous les acteurs: amateurs, professionnels, communes et collectivités du massif du Mont Blanc.
©DR

On est tout de suite attirés par cette allure surprenante ; une architecture ovoïde conçue pour s’adapter sur un plan esthétique et technique, à toutes les contraintes climatiques d’un environnement où les vents moyens avoisinent les 240 km/h.


Sur la voie d’accès du Mont Blanc, le refuge du Goûter appartient à une nouvelle génération de bâtiments intégrant des technologies énergétiques de pointe (capteurs solaires, photovoltaïques et thermiques, fondoir à neige, traitement des eaux usées…). Les équipes du chantier auront pour missions de construire les quatre niveaux de la structure bois préparée en vallée chez les charpentiers et poser les l’enveloppe et la vêture inox afin de mettre le bâtiment hors d’eau et hors d’air. Un timing précis car ici c’est la nature qui dirige les opérations : à 3835 m, le vent et la neige sont les maîtres.


Le refuge du Goûter est avant tout au service des alpinistes du monde entier, qui s’arrêteront sur une première beauté avant d’atteindre une autre merveille !


www.refugedugouter.fr