Faire installer des panneaux solaires : thermique ou photovoltaïque ?

Arnaud Sellé
Vous voulez investir dans du solaire ? Oui mais pour quoi faire ? Le terme "panneau solaire" est un vocabulaire générique qui comprend deux technologies complètement différentes : le solaire thermique qui produit de la chaleur et le solaire photovoltaïque qui produit de l'électricité. Tous nos conseils de choix en fonction de votre contexte.
Exemple de capteur solaire thermique

Exemple de capteur solaire thermique
©DR

Le terme "panneau solaire" est un vocabulaire générique qui comprend deux technologies complètement différentes. En voici l'essentiel :








































  Solaire thermique



capteur solaire thermique
Solaire photovoltaïque

solaire photovoltaïque
Le principe physique Le capteur contient un absorbeur noir, qui s'échauffe sous l'effet du rayonnement solaire puis transmet cette chaleur à un fluide. Le capteur contient des cellules de semi-conducteurs (matériau utilisé pour les composants électroniques). Ces semi-conducteurs sont conçus pour absorber les photons de lumière et générer une tension électrique.
Quel type d'énergie est obtenu ? De l'énergie sous forme de chaleur qui va servir pour produire de l'eau chaude sanitaire (chauffe-eau solaire) et dans certains cas un soutien au chauffage (chauffage solaire combiné). De l'énergie sous forme d'électricité que l'on va utiliser soit pour ses propres besoins, soit pour la revendre.
Comment stocker cette énergie si on ne l'utilise pas de suite ? Dans un ballon d'eau chaude bien isolé (d'une contenance typique de 300 à 400 litres pour la production d'eau chaude d'une famille). Dans des batteries, mais cette solution chère et assez peu efficace est réservée aux sites non raccordés au réseau EDF.

Dans la plupart des cas, on ne stocke pas l'électricité mais on revend le surplus au fournisseur (EDF...).
Quelle surface de panneau choisir ? Dans la mesure où vous n'êtes pas relié à un réseau de chaleur, toute chaleur produite par le capteur et non utilisée est perdue. Le choix de la surface des capteurs est donc un compromis :

  • une surface trop faible va apporter trop peu d'énergie solaire (alors qu'une bonne part de l'investissement est fixe : ballon, tuyauterie, circulateur, régulateur, main d'oeuvre)

  • une surface trop grande va apporter un gain marginal l'hiver, mais beaucoup de chaleur inutile l'été qui peuvent conduire à des surchauffes.


Dans le cas de chauffe-eau solaire, l'ordre de grandeur est de 0.9 à 1,5 m² par personne selon la région, le type de capteur et l'orientation du toit.
Dans la mesure où vous être relié à un réseau d'électricité, plus vous avez de surface de capteurs, plus vous pouvez revendre.



La surface de votre installation va donc essentiellement dépendre de la surface maximale de votre toit ... et de budget !
Quelle rentabilité énergétique ? Une installation bien dimensionnée et orientée permet typiquement d'apporter 400 kWh par m² et par an. Selon la région et le rendement des capteurs, la production annuelle typique s'échelonne de 100 à 170 kWh par m² de capteur suivant la région et le rendement des capteurs.



L'énergie primaire (celle qu'il aurait fallu pour qu'une centrale électrique produise la même énergie électrique) correspondante est de 300 à 500 kWh/m².an
Quelle rentabilité  financière ? voir ci-dessous voir ci-dessous

Solaire thermique et/ou photovoltaïque : que choisir ? 


Les conseils de maison.com


1) Couple quadragénaire avec enfants, capacité d'investissement limitée 


capteur solaire thermiqueAvec des enfants dans le logement, votre consommation d'eau chaude est importante.


Pour un coût d'investissement maîtrisé, un chauffe-eau solaire présente une très forte efficacité écologique, à fortiori si votre chauffe-eau actuel est électrique. 


 


Une fois les aides déduites, le coût typique d'un chauffe-eau solaire est de 3000 à 3500€. En comptant une hausse annuelle de 5% des énergies fossiles, il faut compter environ 15 ans pour amortir cette somme. 


2) Quinca/sexagénaire sans enfants, capacité d'investissement plus importante


solaire photovoltaïqueVos enfants sont partis, et votre consommation d'eau chaude a diminué d'autant.

Donc, si vous voulez opter pour un chauffe-eau solaire, vous aurez besoin de peu de surface de capteurs, mais le coût d'installation comprend de nombreux frais fixes, ce qui fait qu'un chauffe eau solaire pour 2 n'est pas beaucoup moins cher qu'un chauffe-eau pour 4 et vous aurez du mal à le rentabiliser.


Par contre, la production utile des panneaux photovoltaïques ne dépend pas de vos besoins si vous revendez l'électricité au réseau ... et peut-être que votre capacité financière permet maintenant cet investissement.


Une installation de 2kWc intégrée en toiture (prononcer kilowatt crête) coûte de l'ordre de 12000€ TTC après aides et crédit d'impôt, soit un retour sur investissement situé entre 8 et 15 ans.


3) Maison de vacances ou de location estivale


chauffe-eau monobloc


Les crédits d'impôts ne sont pas applicables en dehors de la résidence principale, ce qui rend tout gros investissement peu rentable économiquement.


Par contre, pour une utilisation estivale, les chauffe-eau solaire monobloc sont très efficaces et simples à installer pour un particulier.


Les prix des modèles d'importation commencent à partir de 1300 €.


Avant d'acheter, vérifiez la pression d'eau maximale que peut supporter le système.

Dans votre installation, prévoyez un réducteur de pression, un groupe de sécurité et les robinets purgeurs permettant de mettre le circuit hors gel en hiver !