Jumelage de la maison Melnikov et de la villa Savoye

Agnès Zamboni
Ces deux constructions emblématiques du XXème siècle, désormais associées, ont aussi consacré deux grands architectes : Constantin Melnikov en Russie et Le Corbusier en France.
La maison Melnikov se compose de deux cylindres de différentes hauteurs, 11 et 8 mètres dont un tiers est enchâssé l’un dans l’autre pour former une composition en 3D évoquant le chiffre 8.

La maison Melnikov se compose de deux cylindres de différentes hauteurs, 11 et 8 mètres dont un tiers est enchâssé l’un dans l’autre pour former une composition en 3D évoquant le chiffre 8.
©Denis Esakov


La maison Melnikov à Moscou



Chef-d’œuvre de l’architecture d’avant-garde soviétique, la maison Melnikov avait été construite pour l’architecte éponyme et sa famille à partir de 1927. Elle est considérée comme le prototype du « système Melnikov » que l’architecte a ensuite développé dans la construction de masse. D’une grande modernité pour l’époque, cette technique innovante a permis de diviser le nombre de briques nécessaire par rapport à un bâtiment classique. Et le système de chauffage à air ingénieux utilisé dans la maison Melnikov y est toujours en fonctionnement aujourd’hui. Côté esthétique, l’allure extérieure minimaliste de la bâtisse est animée par 128 ouvertures hexagonales, dont la moitié servent de fenêtres. Les autres ont été neutralisées pendant la construction par un mélange d’argile et de paille. Et à l’intérieur, une ambiance chaleureuse qui rappelle les intérieurs traditionnels moscovites.



Le bâtiment extérieur de la villa Savoye forme un volume symétrique et lisse sur pilotis. La porte d’entrée se trouve sur la façade opposée.

Le bâtiment extérieur de la villa Savoye forme un volume symétrique et lisse sur pilotis. La porte d’entrée se trouve sur la façade opposée.
©FLC Adagp, Denis Ballot-CMN




La villa Savoye à Poissy



On ne présente plus ce manifeste de l’architecture moderne construit, en 1938, pour Pierre et Eugénie Savoye. Classée monument historique en 1965, il appartient désormais à l’Etat. A l’époque de sa construction, il symbolisait en 5 points la nouvelle théorie du Mouvement Moderne : pilotis, toit-jardin, plan libre, façade libre, fenêtres en bandeau. Cette « machine à habiter » pour l’adaptation des pièces à leurs fonctions et « à émouvoir » par l’harmonie des formes et des jeux de lumière, préfigure l’esprit dedans-dehors des habitations actuelles. Aux points de vue sur la nature, l’herbe, les arbres et le ciel s’ajoutent une toiture terrasse et un solarium qui offrent une agréable sensation de vie à l’extérieur.



Situé au deuxième étage, l’atelier de la maison Melnikov avec ses murs percés de 38 fenêtres hexagonales, sur les trois niveaux. Elles diffusent la lumière naturelle indispensable au travail d’un artiste ou d’un architecte.

Situé au deuxième étage, l’atelier de la maison Melnikov avec ses murs percés de 38 fenêtres hexagonales, sur les trois niveaux. Elles diffusent la lumière naturelle indispensable au travail d’un artiste ou d’un architecte.
©Denis Esakov




Deux architectures en dialogue



Les deux architectes Constantin Melnikov et Le Corbusier se connaissaient, car ils se sont rencontrés en 1925 à l’occasion de l’exposition internationale des Arts décoratifs et industriels de Paris. L’architecte français a même emmené son homologie russe visiter ses constructions. La maison de Melnikov a été jumelée en mai 2016 avec la villa Savoye. Une plaque a été dévoilée sur son site à Poissy, le 22 juin 2017. Dans le cadre de l’année franco-russe du tourisme culturel, le Centre des monuments nationaux a conclu des jumelages entre quatre monuments et quatre monuments russes. Outre la maison Melnikov et la villa Savoye, le château de Champs à Champs- sur-Marne et le domaine de Kouskovo à Moscou ont aussi été jumelés. Et si vous ne pouvez pas aller jusqu’en Russie, Poissy n’est qu’a 30 km de Paris… et la villa Savoye se visite tous les jours sauf le lundi et 5 jours fériés dans l’année.



Contact :

Villa Savoye,

82, rue de Villiers

78300 Poissy

Tél. : 01 39 65 01 06

www.villa-savoye.fr

et

www.monuments-nationaux.fr



Au premier étage de la maison Melnikov, le salon éclairé par une grande fenêtre vitrail de 4 m x 5 mètres. Le plancher de 10 mètres de diamètre n’est soutenu par aucun pilier ou poutrelle.

Au premier étage de la maison Melnikov, le salon éclairé par une grande fenêtre vitrail de 4 m x 5 mètres. Le plancher de 10 mètres de diamètre n’est soutenu par aucun pilier ou poutrelle.
©Denis Esakov




Au premier étage de la maison Melnikov, chambre à l’origine partagée par les parents et les enfants avec des lits podiums élevés au-dessus du sol qui ont disparu. L’ensemble (murs, sol, plafond et lits) était autrefois recouvert de crépi couleur miel doré.

Au premier étage de la maison Melnikov, chambre à l’origine partagée par les parents et les enfants avec des lits podiums élevés au-dessus du sol qui ont disparu. L’ensemble (murs, sol, plafond et lits) était autrefois recouvert de crépi couleur miel doré.
©Denis Esakov




Le mur vitré courbe du vestibule de la villa Savoye facilite l’entrée et la sortie d’une voiture.

Le mur vitré courbe du vestibule de la villa Savoye facilite l’entrée et la sortie d’une voiture.
©FLC Adagp, Denis Ballot-CMN