A Vaucresson, un appartement dans un bâtiment iconique

Agnès Zamboni
Cet espace a été aménagé dans la villa Stein, construite en 1927 par l’architecte Le Corbusier, un manifeste de l’architecture moderne du XXème siècle.
En béton et verre, la villa Stein est classée au titre des Monuments historiques depuis 2017.

En béton et verre, la villa Stein est classée au titre des Monuments historiques depuis 2017.
©DR


Une villa palladienne moderne



Construite pour Michaël (frère de Gertrude et Léo Stein) et Sarah Stein, un couple de collectionneurs, et leur amie Gabrielle de Monzie, comme beaucoup d’autres bâtiments des années 1920 réalisés par des architectes avant-gardistes pour une clientèle bourgeoise sensible à "l'esprit moderne", la villa Stein fait partie de la trentaine de villas réalisés par Le Corbusier, dont plusieurs dans les Hauts-de-Seine comme la villa Besnus (1922) à Vaucresson ou la Maison Cook (1927) à Boulogne. Réalisée un an avant la villa Savoye de Poissy, dans les Yvelines, son architecture épurée retranscrit les théories picturales du Purisme et emprunte sa logique constructive à l’architecture industrielle. En 1919, Le Corbusier définissait le purisme en ces termes dans la revue d’avant-garde l’Esprit nouveau : « Les œuvres sont rendues lisibles par des formes simples et dépouillées, organisées en constructions ordonnées, génératrices d'harmonie. » A l’époque, alors que les chambres étaient réservées à l’intimité de chacun des occupants, les pièces étaient communes aux deux familles et déjà aménagées dans un esprit de convivialité. Réinterprétation du pavillon de l'Esprit nouveau, un logement type mis au point pour un immeuble-villa lors de l'Exposition des Arts décoratifs de 1925, le Corbusier a appliqué, dans ce bâtiment comme dans tous les autres, les points de l’architecture moderne : le plan libre, la façade libre et dégagée de sa fonction porteuse, le toit terrasse, les fenêtres en bandeau, pour laisser passer un maximum de lumière naturelle, à l’exception des pilotis. Le Corbusier s’est aussi inspiré du modèle classique de la villa Foscari, dessinée au XVIème siècle par l’architecte italien Andrea Palladio, près de Mira, en Vénétie.



Toit-terrasse, fenêtres en bandeau et structure en béton armé sur pilotis, l’enveloppe de la villa Stein a été restaurée selon le dessin d’origine.

Toit-terrasse, fenêtres en bandeau et structure en béton armé sur pilotis, l’enveloppe de la villa Stein a été restaurée selon le dessin d’origine.
©Architecture de Collection




Un espace intemporel



Créé à la suite de la division de l'édifice dans les années 1960 et réaménagé avec soin par l'architecte Aurélie Berthet, l’appartement traversant, offre une cuisine ouverte sur un vaste séjour avec une hauteur de 3,10 m sous plafond. La terrasse de 28 m² donne sur un vaste parc verdoyant. Trois chambres lumineuses, une salle de bains et de nombreux rangements, ainsi qu’une cave complète l'ensemble. Cet appartement de 116 m², très lumineux et en liaison avec la végétation environnante, faisant partie d’une copropriété de 5 lots, est mis en vente sur le site Architecture de Collection : http://www.architecturedecollection.fr/bien/appartement-dans-la-villa-stein-le-corbusier/



Architecture de Collection

21, rue Greneta

75002 Paris

Tél. : 01 53 00 97 44

www.architecturedecollection.fr



Des murs en couleurs font écho à l’architecture intérieure mise en œuvre par Le Corbusier qui travaillait les teintes primaires et rythmait les espaces avec des aplats de peinture.

Des murs en couleurs font écho à l’architecture intérieure mise en œuvre par Le Corbusier qui travaillait les teintes primaires et rythmait les espaces avec des aplats de peinture.
©Architecture de Collection




Le salon et séjour sont éclairés par une terrasse latérale visible derrière de larges baies vitrées qui apportent beaucoup de lumière naturelle.

Le salon et séjour sont éclairés par une terrasse latérale visible derrière de larges baies vitrées qui apportent beaucoup de lumière naturelle.
©Architecture de Collection




Pour accentuer les perspectives et agrandir l’espace, les effets de transparence et la communication entre les différentes fonctions de la pièce à vivre ont été facilités. Une ouverture assure la connexion visuelle entre l’office et le séjour, simplement séparés par le mobilier et les rangements.

Pour accentuer les perspectives et agrandir l’espace, les effets de transparence et la communication entre les différentes fonctions de la pièce à vivre ont été facilités. Une ouverture assure la connexion visuelle entre l’office et le séjour, simplement séparés par le mobilier et les rangements.
©Pierre Collet




La cuisine couloir est encadrée par des meubles de rangement. Très fonctionnelle, optimisée sans place perdue, elle est conçue pour économiser les gestes du quotidien.

La cuisine couloir est encadrée par des meubles de rangement. Très fonctionnelle, optimisée sans place perdue, elle est conçue pour économiser les gestes du quotidien.
©Pierre Collet




Les piliers permettent d’offrir une grande portée dans cet espace à plan ouvert où les cloisons ont été réduites au minimum et les murs de sont pas porteurs.

Les piliers permettent d’offrir une grande portée dans cet espace à plan ouvert où les cloisons ont été réduites au minimum et les murs de sont pas porteurs.
©Architecture de Collection




Les salles de bains sont traitées, façon laboratoire avec un carrelage blanc et neutre.

Les salles de bains sont traitées, façon laboratoire avec un carrelage blanc et neutre.
©Pierre Collet




Dans la chambre, un mur peint met en valeur la fenêtre qui offre une vue cadrée sur l’extérieur.

Dans la chambre, un mur peint met en valeur la fenêtre qui offre une vue cadrée sur l’extérieur.
©Pierre Collet




Dans ce bureau, une grande surface vitrée permet de profiter de la nature et de la lumière extérieure.

Dans ce bureau, une grande surface vitrée permet de profiter de la nature et de la lumière extérieure.
©Pierre Collet




Situé dans le quartier résidentiel « Les Terrasses », un nom donné à l’origine à la villa par Le Corbusier, et une ville verte de la région parisienne, on profite de la présence voisine du bois de Saint-Cucufa, et du golf de Saint-Cloud.

Situé dans le quartier résidentiel « Les Terrasses », un nom donné à l’origine à la villa par Le Corbusier, et une ville verte de la région parisienne, on profite de la présence voisine du bois de Saint-Cucufa, et du golf de Saint-Cloud.
©Architecture de Collection