L’appartement d’un collectionneur de BD

Agnès Zamboni
Vous avez un projet atypique, une passion qui encombre l’espace et l’envie qu’elle soit mise en valeur ? Les architectes d’h2o peuvent vous aider à concevoir un lieu de vie original et singulier. La preuve, avec cet appartement dédié à l’univers de la BD.
La cuisine s’intègre  dans le volume de la pièce à vivre qui conjugue, couleur, rangements fermés et ouverts, sans monotonie.

La cuisine s’intègre dans le volume de la pièce à vivre qui conjugue, couleur, rangements fermés et ouverts, sans monotonie.
©Julien Attard

Avant, un espace cloisonné


Cet appartement parisien de 60 m² était, à la base, composé de six pièces et d’une entrée de 5 m² qui disposait de 7 portes pour accéder à chaque espace parfaitement cloisonné. Un agencement d’hier, un espace vétuste à la géométrie anti-fonctionnelle et compliquée, qui, on s’en doute, ne convenait pas au propriétaire.


Dans la chambre, des rangements ponctuels encadrent aussi le lit  avec une volonté d’offrir une vraie unité et personnalité au lieu.

Dans la chambre, des rangements ponctuels encadrent aussi le lit avec une volonté d’offrir une vraie unité et personnalité au lieu.
©Julien Attard


La demande


Il rêvait d’un espace où il pourrait vivre avec ses livres, ses bandes dessinées. Dans le lieu idéal, avec leurs couvertures graphiques et colorées, elles feraient partie de la décoration au même titre que des objets de design. On les découvrirait, et les redécouvrirait sans cesse comme une collection. Mais mettre en scène des livres n’est pas chose facile. Généralement, on se contente de les aligner sur des étagères ou de les stocker dans une bibliothèque ouverte ou fermée pour les protéger. On ne voit que leurs dos mais pas leurs belles couvertures…


Dans cet appartement à la volumétrie biscornue, les murs de livres, comme un fil rouge, font le lien entre les différents espaces et créent un véritable univers.

Dans cet appartement à la volumétrie biscornue, les murs de livres, comme un fil rouge, font le lien entre les différents espaces et créent un véritable univers.
©DR


Le projet


Les architectes ont conçu « un large espace ouvert et continue qui se dilate, se complexifie ou se densifie selon les orientations et les usages. Ces variations sont modulées par des meubles aux géométries variables et à l’épaisseur utile. Une porosité est recherchée et se manifeste par un travail en creux sous la forme d’une diversité de « niches ». Leurs tailles et colorimétries varient pour y inscrire des lieux et des fonctions diverses. Elles accueillent non seulement la vaste collection de BD, mais aussi un comptoir, une salle de bains, un dressing, etc… » Et le recto possède toujours sa contreforme en verso, l’envers du décor qui offre de nouveaux usages : rangements, bureau, étagères… Ce projet a été mentionné au Prix International Total Housting décerné par Storefront for Art & Architecture, Architizer.com et Actar Publishers.


Quels objets aimeriez-vous mettre en valeur chez vous ?


Les cloisons sont utilisées comme des éléments ludiques qui affirment son identité.

Les cloisons sont utilisées comme des éléments ludiques qui affirment son identité.
©Julien Attard


Réalisation :

h2o Architectes

Charlotte Hubert, Jean-Jacques Hubert et Antoine Santiard

24, place Raoul Follereau, 75010 Paris

Tél.: 09 64 00 52 81

Mail : contact@h2oarchitectes.com

www.h2oarchitectes.com


Descriptif technique :

SHON : 60 m²

Année de création : 2008

Durée de l’étude : 6 mois

Durée des travaux : 6 mois

Montant des travaux : 75 000 € HT

Dispositif énergétique : installation d’une chaudière à gaz individuelle, isolation des murs et du plafond, remplacement des fenêtres

Performances énergétiques : non communiquées


La fonction initiale des pièces principales n’a pas été perturbée. La salle de bains a été rapprochée de la chambre, et une zone de rangement centrale a été créée. Les cloisons partiellement abattues facilitent les déplacements et la vie de tous les jours. Les murs de livres créent des séparations et rythment l’espace.

La fonction initiale des pièces principales n’a pas été perturbée. La salle de bains a été rapprochée de la chambre, et une zone de rangement centrale a été créée. Les cloisons partiellement abattues facilitent les déplacements et la vie de tous les jours. Les murs de livres créent des séparations et rythment l’espace.
©DR