A Bruxelles, un espace graphique dans un loft

Agnès Zamboni
En jouant sur le contraste du noir et du blanc, l’architecte d’intérieur Gilles Fostier a créé un loft aux espaces rythmés. Un véritable jeu de lignes et de volumes géométriques…
Le sol de la grande pièce à vivre est recouvert d’un enduit de polyuréthane blanc brillant qui offre une uniformité harmonieuse et structurante à l’espace tout en reflétant la lumière. Ce matériau qui dessine très peu d’ombre offre un effet d’apesanteur à l’espace allégé par sa douce présence. La chape en polyurethane blanche a été teintée dans la masse pour éviter les traces et griffures dues à l’usage

Le sol de la grande pièce à vivre est recouvert d’un enduit de polyuréthane blanc brillant qui offre une uniformité harmonieuse et structurante à l’espace tout en reflétant la lumière. Ce matériau qui dessine très peu d’ombre offre un effet d’apesanteur à l’espace allégé par sa douce présence. La chape en polyurethane blanche a été teintée dans la masse pour éviter les traces et griffures dues à l’usage
©Coralie Nobrega Dos Santos


Un espace à réinventer



Les clients ont vécu 5 ans dans ce loft déjà rénové par l’ancien propriétaire. Mais le lieu très sombre était doté d’un vieux plancher marron foncé et la cuisine vétuste en bois brun ne valorisait pas l’espace”, raconte Gilles Fostier qui a pris en compte la demande des nouveaux maîtres d’ouvrage : ils souhaitaient moderniser l’ensemble. Pour cela, il leur a tout d’abord proposé de rendre le lieu plus lumineux et plus aérien en coulant, au sol, une chape en polyuréthane quasiment blanche pour obtenir une surface unie et claire qui donne un effet d’apesanteur. Autre avantage, ce matériau souple absorbe les sons. Pour apporter un maximum de lumière, Gilles Fostier a aussi rajouté des Velux avec commande électrique au niveau du salon.



Le coin repas, placé à côté de la zone de préparation de la cuisine et en continuité de son plan de travail en Corian noir, profite de la terrasse  comme le salon.

Le coin repas, placé à côté de la zone de préparation de la cuisine et en continuité de son plan de travail en Corian noir, profite de la terrasse comme le salon.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Un espace esthétiquement valorisé



Pour restructurer l’espace, Gilles Fostier a dessiné des murs peints en noir pour tracer un contraste avec le sol et le mobilier, qui fait alterner les deux couleurs phares du lieu, le noir et le blanc. Au centre du loft, on trouve aujourd’hui un îlot de cuisine qui se prolonge au sol par une diagonale noire et fait écho à l’inclinaison du mur, à droite de l’escalier. Cette ligne de démarcation dessine un décalage qui brise les aménagements linéaires. Les grandes lignes du mobilier, les différentes surfaces et les formes de l’escalier métallique tantôt noires tantôt blanches se mêlent, se côtoient, s’opposent, se prolongent dans un savant jeu linéaire et un ensemble cohérent.



L’escalier aérien existant a été repeint en blanc pour s’harmoniser avec l’ensemble.

L’escalier aérien existant a été repeint en blanc pour s’harmoniser avec l’ensemble.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Peu de difficultés techniques



Le chantier n’a pas engendré de grosses difficultés. Quelques complications techniques ont été genérées par la réutilisation du circuit de chauffage, car la chaudière était au sous-sol et les tuyaux passaient dans le plafond du loft du rez-de-chaussée. Cependant il a fallu faire avec les clients qui vivaient sur place pendant les travaux !



Réalisation :

Gilles Fostier architecte d’intérieur pour Be-designer

113, rue Marguerite Bervoets

1190 Bruxelles

Belgique

Tél. : 0032 (0)497 037 034 et info@be-designer.eu

www.be-designer.eu



A l’extrémité de la grande pièce à vivre, un couloir en L dessert les espaces dédiés à la nuit.

A l’extrémité de la grande pièce à vivre, un couloir en L dessert les espaces dédiés à la nuit.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Le duplex est composé d’une cave au sous-sol, sous le garage, avec un accès au rez-de-chaussée. L’entrée et le garage totalisent 33 m². L’espace de vie principal se situe au 1er étage d’une surface totale de 197 m² avec une terrasse de 22 m². Coté rue, il dessert une grande chambre avec une salle de bains et une buanderie. Au niveau supérieur, formant un plateau de 43 m² et accessible du salon, sont aménagés un dressing, une salle de bains avec un coin toilettes et la chambre des parents.

Le duplex est composé d’une cave au sous-sol, sous le garage, avec un accès au rez-de-chaussée. L’entrée et le garage totalisent 33 m². L’espace de vie principal se situe au 1er étage d’une surface totale de 197 m² avec une terrasse de 22 m². Coté rue, il dessert une grande chambre avec une salle de bains et une buanderie. Au niveau supérieur, formant un plateau de 43 m² et accessible du salon, sont aménagés un dressing, une salle de bains avec un coin toilettes et la chambre des parents.
©Gilles Fostier




Pointe d’humour dans un esprit signalétique dans le long couloir qui mène aux chambres.

Pointe d’humour dans un esprit signalétique dans le long couloir qui mène aux chambres.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Les meubles de rangement du salon sont en MDF laqué blanc rehaussé par un cadre en stratifié bois noir. Un bureau avec un plan de travail a été aménagé dans la continuité des éléments.

Les meubles de rangement du salon sont en MDF laqué blanc rehaussé par un cadre en stratifié bois noir. Un bureau avec un plan de travail a été aménagé dans la continuité des éléments.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Au-dessus du plan de travail de la cuisine, des suspensions lumineuses mettent en relief un style industriel et la pureté magnifiée des ampoules à incandescence.

Au-dessus du plan de travail de la cuisine, des suspensions lumineuses mettent en relief un style industriel et la pureté magnifiée des ampoules à incandescence.
©Coralie Nobrega Dos Santos




Côté décoration, la dualité du noir et blanc est brisée par des touches de gris et de rouge.

Côté décoration, la dualité du noir et blanc est brisée par des touches de gris et de rouge.
©Coralie Nobrega Dos Santos