Cup, un café-restaurant aux couleurs de l’Amérique latine

Agnès Zamboni
Situé dans la zone publique d'Orly International Terminal sud de l'aéroport, ce restaurant aux accents tropicaux a été imaginé par le Studio MHNA.
Un style industriel coloré qui mêle le métal sous toutes ses formes, le bois et la force graphique des fresques de l’artiste Da Cruz.

Un style industriel coloré qui mêle le métal sous toutes ses formes, le bois et la force graphique des fresques de l’artiste Da Cruz.
©Studiomhna


Un resto pour tous



Le restaurant Cup (Cuisine Urbaine Parisienne) est situé au 1er étage du terminal sud, dans la zone publique de l’Aéroport d’Orly, donc accessible à tout le monde, à ceux qui vont s’envoler comme à ceux qui n'ont pas de billet pour le bout du monde. Et le voyage commence ici, car les architectes d’intérieur, décorateurs et designers Marc Hertrich et Nicolas Adnet du studio MHNA ont fait appel à un artiste qui a exploré le monde. Inspiré par l’attraction urbaine de Paris, l’intérieur mixe les structures emblématiques du Pavillon Baltard avec l'énergie de l'art de la rue, revue et corrigée par l’artiste graffeur Da Cruz. Depuis le milieu des années 2000, ce créateur a imprimé sa marque personnelle dans le XIXème arrondissement de Paris, son quartier natal du canal de l’Ourcq. Il y coordonne, depuis plusieurs années, une fresque monumentale, support au développement de sa propre œuvre, mais aussi lieu d’échanges et de collaborations artistiques.



Sous les « sunlights » des réflecteurs-diffuseurs de type Holophane, le mobilier met en évidence des chaises et des tabourets Tolix qui dessinent un décor façon atelier, avec la tôle et l’acier dans tous ses états.

Sous les « sunlights » des réflecteurs-diffuseurs de type Holophane, le mobilier met en évidence des chaises et des tabourets Tolix qui dessinent un décor façon atelier, avec la tôle et l’acier dans tous ses états.
©Studiomhna




Une inspiration métissée



Da Cruz a puisé son inspiration dans ses nombreux voyages en Amérique du Sud, en particulier au Brésil, en Afrique, en Palestine ou encore en Asie. Ses graphismes opèrent une rencontre avec toutes les cultures ancestrales. On y retrouve notamment la forte présence des masques des cultures pré-colombiennes. Et ses œuvres engagées qui développent un style primitif coloré urbain font aussi écho aux problèmes politico-sociaux actuels.



La puissance des graphismes façon street art est contrebalancée par la légèreté de la couleur bleu ciel qui dessine une ambiance douce et estivale même lorsque le ciel parisien et gris et morose.

La puissance des graphismes façon street art est contrebalancée par la légèreté de la couleur bleu ciel qui dessine une ambiance douce et estivale même lorsque le ciel parisien et gris et morose.
©Studiomhna




Un lieu chaleureux



La conception du lieu a permis d’exploiter le grand volume dégagé par les plafonds de 7 mètres de hauteur du terminal historique, inauguré en 1961. Le résultat offre un espace plein de personnalité et de bonne humeur qui célèbre les valeurs essentielles de la nourriture et de la cuisine, du bien manger et du bien vivre.



Contact : www.studiomhna.com



Le sol est recouvert d’un carrelage XXL façon carreaux ciment. Les couleurs foncées et en particulier le noir sont réveillés par des teintes vitaminées comme l’orange ou le jaune qui font écho aux teintes éclatantes des fresques de Da Cruz.

Le sol est recouvert d’un carrelage XXL façon carreaux ciment. Les couleurs foncées et en particulier le noir sont réveillés par des teintes vitaminées comme l’orange ou le jaune qui font écho aux teintes éclatantes des fresques de Da Cruz.
©Studiomhna