Dépliages : quand un petit espace devient grand !

Agnès Zamboni
Décloisonnement et gestion rigoureuse d’un petit volume, au programme de cet appartement de deux pièces initiales, transformé en loft traversant.
Élévation des espaces domestiques intégrant tous les rangements.

Élévation des espaces domestiques intégrant tous les rangements.
©Swan Architectes

Des avantages à exploiter


Pour l’architecte DPLG et nouveau propriétaire Serge Rodrigues, plusieurs qualités étaient évidentes dans ce lieu. «Ce qui m’a séduit? Le quartier, d’abord, car je travaillais à proximité, mais aussi la clarté diffusée par les fenêtres. Lorsque je l’ai visité, la chambre était baignée par la lumière. Il fallait donc que cette agréable sensation inonde l’espace, et pénètre jusqu’à la cuisine qui allait devenir ma chambre. Et pour cela, une solution : le décloisonnement. Quant à l’aménagement compact des espaces techniques, il a permis de gagner du temps, de l’argent, tout en libérant de l’espace de vie».


Côté rue, un vrai coin repas, un salon central et une chambre, côté cour, se font suite.

Côté rue, un vrai coin repas, un salon central et une chambre, côté cour, se font suite.
©Swan Architectes


Un parti-pris radical


La solution pour optimiser l’espace ? Une unique pièce à vivre avec un maximum de rangements intégrés, pour dégager la surface au sol. Les espaces techniques on été regroupés sur l’une des faces du volume dégagé. Toilettes, salle de bains, cuisine et placards de rangement ont trouvé leur place dans un seul et unique aménagement, qui ne laisse rien au hasard. Dans l’entrée, face à la porte des toilettes, un placard technique cache le compteur à gaz avec des étagères pour les produits d’entretien et un logement pour les balais et l’aspirateur. Le ballon d’eau a été accroché en partie haute, dans les WC. L’entrée et la cuisine, formant des niches orange, ponctuent ces aménagements.


Côté chambre, un jeu d’étagères court sur toute la longueur du mur, passe derrière le canapé, la table de repas et libère l’espace au sol pour faciliter notamment le ménage.

Côté chambre, un jeu d’étagères court sur toute la longueur du mur, passe derrière le canapé, la table de repas et libère l’espace au sol pour faciliter notamment le ménage.
©Swan Architectes


Une réalisation baptisée «Dépliages»


La particularité de cette rénovation ? Un mur de rangements qui court sur toute la longueur, intégrant la cuisine, se déploie et se déplie avec un jeu de profondeurs différentes. Formant un profil en ligne brisée, cet aménagement s’affine au niveau de la salle de bains, cachée dernière la porte, située face au canapé du salon, à 80 cm de profondeur. « L’idée de sa façade, dessinant un dépliage, a émergé en observant le retour du mur, en façade, plus étroit côté rue que côté cour. J’ai fait appel à un menuisier pour le fabriquer sur mesure, comme une création de mobilier, une composition d’ébénisterie où les veinages ont été, un à un, choisis pour s’accorder parfaitement. Dans la partie cuisine, ils dessinent une sorte de tableau. Sur la partie occupant la salle da bains, le veinage est différent mais également harmonieux». Et des voilages qui courent sur un rail, accroché au plafond, recréent une agréable sensation d’intimité et jouent à cache-cache avec l’espace.


Et vous, avez-vous envie de supprimer les cloisons classiques de votre lieu de vie pour mieux vivre ?


L’appartement, qui dessine un rectangle de 4 mètres de large sur 8 mètres de long, a été travaillé dans sa longueur.

L’appartement, qui dessine un rectangle de 4 mètres de large sur 8 mètres de long, a été travaillé dans sa longueur.
©Swan Architectes


Réalisation


Swan Architectes :


Serge Rodrigues, architecte DPLG

66, rue du Faubourg Saint-Martin

75010 Paris

Tél.: 01 44 62 05 96

agence@swanarchitectes.com

www.swanarchitectes.com.


 


Descriptif technique :


Surface utile : 33 m²

Année de livraison : 2008

Durée de l’étude : 1 mois

Durée des travaux : 3 mois

Montant des travaux : 50 000 € HT

Performance énergétique : A+

Dispositif énergétique : Convecteurs à forte inertie