Un loft aérien sur trois étages

Agnès Zamboni
Exploitant le volume brut d’un atelier désaffecté, cet espace a conquis la lumière et réussi sa mutation en loft sur 3 niveaux. Bravo à son re-créateur, Michaël Neau.
Un loft spacieux sur trois niveaux en lieu et place de l'ancien atelier à la façade largement vitrée.

Un loft spacieux sur trois niveaux en lieu et place de l'ancien atelier à la façade largement vitrée.
©Benoit Tessier

Un contexte particulier


Situé dans une petite ville classée, cet ancien atelier, mitoyen sur trois côtés devait conserver sa volumétrie d’origine, lors d’une rénovation. Le rez-de-chaussée était plutôt sombre. Par contre, le premier niveau, marqué par une baie vitrée existant de 6 mètres de largeur, profitait d’une hauteur de 5 mètres au faîtage qui n’était pas exploitée. «C’est pourquoi, j’ai imaginé un troisième niveau qui permettrait à la lumière d’envahir tout l’espace », explique Michaël Neau, architecte diplômé d’état et maître d’œuvre.


L’atelier rénové de l’extérieur, avec sa baie vitrée encadré d’un bardage bois, s’intègre parfaitement dans la trame urbaine de cette petite ville de province.

L’atelier rénové de l’extérieur, avec sa baie vitrée encadré d’un bardage bois, s’intègre parfaitement dans la trame urbaine de cette petite ville de province.
©Benoit Tessier


Vive la lumière !


L’architecte a aménagé «les pièces de vie au second niveau, plus lumineux que le rez-de-chaussée abritant un bureau, une chambre et une salle de bains. Un dernier volume suspendu à la toiture traverse l’habitation sur toute sa largeur accueillant une chambre éclairée par un châssis de toit. Un soin particulier à été apporté aux ouvertures et perspectives, à l’image de la grande baie vitrée à l’est, calepinée à la manière des anciennes usines. » Dans le sol, deux trémies vitrées permettent à la lumière de se déployer, tandis que la chambre située au dernier niveau est éclairée par des parois en verre qui dessinent une boîte en lévitation.


Sous la verrière, un aménagement en verre teinté anis, intégrant un système d’éclairage dans une niche, a permis de rattraper les différences de niveau du mur qui s’évasait vers le bas.

Sous la verrière, un aménagement en verre teinté anis, intégrant un système d’éclairage dans une niche, a permis de rattraper les différences de niveau du mur qui s’évasait vers le bas.
©Benoit Tessier


Un aménagement intérieur valorisé


Structurer le second niveau, composé d’un salon de 36 m2 et d’une cuisine de 9 m² c’était l’enjeu principal de ce chantier. L’architecte a créé une cuisine, un coin bar et une salle de bains, avec des rangements sur mesure. En médium laqué, réalisés par un menuisier, ils sont moins onéreux que des meubles standards ou modulaires de spécialistes ou de grandes marques, et répondent exactement aux besoins de l’espace.


La grande pièce à vivre qui profite d’une hauteur sous plafond de 5 mètres, est caractérisée par la présence d’une plateforme étagée qui se transforme en terrasse aux beaux jours. Elle  offre en toutes saisons une belle vue sur les toits en tuiles des maisons anciennes et leur architecture vernaculaire préservée. Il n’y a que les grandes villes de France qui cachent des trésors à redécouvrir…Auriez-vous deviné que celui-ci était situé dans une ville de moins de 7 000 habitants ?


Sous la mezzanine, légèrement plus bas que le dernier niveau, des rangements discrets, ouverts et fermés, assument ordre et désordre.

Sous la mezzanine, légèrement plus bas que le dernier niveau, des rangements discrets, ouverts et fermés, assument ordre et désordre.
©Benoit Tessier


Descriptif technique :

SHON : 135 m²

Année de création : 2010

Durée de l’étude : 6 mois

Durée des travaux : 7 mois

Montant des travaux : 75 000 € TTC

Dispositif énergétique : convecteurs électriques existants et poêle à granulés de bois.


Réalisation :

Michaël Neau, architecte diplômé d’état et maître d’œuvre

14, rue des Cordeliers, 44190 Clisson.

Site internet : www.atelier-14.org

Mail : michaelneau@atelier-14.org

Tél. : 06 70 30 30 50