Six petites maisons en bois dans une grande.

Olivier Leclercq
Par un jeu sur les codes urbains de division de l’espace, cette maison recréer un espace extérieur à l’intérieur. Chaque individu habitant une petite maison qui forme le village d’une grande famille.
Le village

Le village
©seiya miyamoto

L’architecte japonnais Yoshichika Takagi a conçu une maison ou chaque pièce est une maison.



Un village intérieur.

Chambres, bureau, salle de bain, bibliothèque ou garage reprennent la forme iconique de maisons juxtaposées les unes aux autres. Ces petites maisons dispersées donnent l’image d’un village. Ici, les couloirs sont des ruelles et le salon, une « place ». L’architecture joue avec les codes urbains de division de l’espace et forment un paysage d’extérieur en intérieur.



Recréer un nouveau paysage

Cette idée est née lorsque l’architecte, sur le terrain, a recherché les vues intéressantes dans le voisinage. Or l’environnement insipide des pavillons préfabriqués l’a contraint à recentrer son imagination sur la fabrication de toutes pièces d’un nouveau paysage intérieur.



6 maisons dans 1 grande

Ce décor entrelacé entre «intérieur et extérieur» a été finalement rendu possible en plaçant 6 profils en forme de maison dans une configuration relativement classique. La grande maison qui abrite le tout assure un environnement tempéré particulièrement adapté au climat froid de Sapporo, sur l’île d’Hokkaido au Nord du Japon. L’une des 6 maisons est une terrasse qui, elle, est réellement extérieure. Elle crée une continuité avec les mêmes formes de l’intérieur et offre une vue sur les autres maisons du village, qui, elles aussi, reprennent toutes la même forme iconique.



Petits habitants, grande famille

Cette continuité d’imbrication entre « extérieur » et « intérieur » contribue à brouiller la perception générale de la maison. Elle renforce le sentiment de regrouper des individus habitant de petites maisons qui forme le village d’une grande famille.