Le béton de bois, une réponse matérielle à la maison BBC

Clément Martin
Réaliser une maison performante devient de plus en plus complexe avec la mise en place de la réglementation thermique (RT 2012), en réponse le béton de bois apporte de nouvelles modalités constructibles.
La présence de bois dans les blocs donne une légèreté au matériau, dont le poids de 20 kg facilite la manipulation. Sans colle ni liant, ils s’empilent les uns sur les autres, afin de former un coffrage solide, aux propriétés imputrescibles et ininflammables.

La présence de bois dans les blocs donne une légèreté au matériau, dont le poids de 20 kg facilite la manipulation. Sans colle ni liant, ils s’empilent les uns sur les autres, afin de former un coffrage solide, aux propriétés imputrescibles et ininflammables.
©DR

Constitué de 80 % de copeaux de bois et de 20 % de ciment, le bloc béton de bois est idéal comme matériau de construction, grâce à une isolation par l’extérieur intégrée. La méthode consiste à dépoussiérer des copeaux de bois, pour les minéraliser, puis les lier avec du ciment. L’opération permet d’obtenir un bloc léger et durable, qui réunit les performances techniques des deux éléments ; le bois sert à favoriser une isolation thermique et acoustique alors que la solidité est assurée par le ciment, aux propriétés imputrescibles et ininflammables. En outre, ce matériau est conçu dans une démarche écologique, en recyclant les rebuts de scieries. Présenté sous forme de bloc, il est obtenu par simple compactage et séchage à l’air libre, ce qui nécessite finalement très peu de ressources énergétiques.


Constitué de 80 % de copeaux de bois et de 20 % de ciment, le béton de bois de Thermibloc présente une surface alvéolée, prête à recevoir un élément isolant, de type laine de roche, liège ou polystyrène.

Constitué de 80 % de copeaux de bois et de 20 % de ciment, le béton de bois de Thermibloc présente une surface alvéolée, prête à recevoir un élément isolant, de type laine de roche, liège ou polystyrène.
©DR


Formé de deux parties distinctes, le Thermibloc présente par exemple une surface alvéolée, qui recevra à l’occasion un principe isolant de type laine de roche, liège ou polystyrène. Facile à mettre en œuvre, la grande part de bois dans sa composition permet une découpe précise à l’aide d’une simple scie. Grâce à sa légèreté, il suffit d’empiler les blocs sans colle ni liant, comme un jeu de construction, une unité pesant seulement 20 kg. Ainsi, le bloc joue le rôle de coffre qui, lorsque le mur est monté, offre une structure porteuse pour la coulée du béton. Par la suite, le coffrage peut recevoir une finition intérieure et extérieure personnalisable selon les envies de chacun, de l’enduit à la peinture en passant par le bardage en bois ou le ciment.


Réalisée en béton de bois, la structure de cette maison permet de créer une isolation par l’extérieur pour une enveloppe imperméable, évitant du même coup la présence trop importante de ponts thermiques.

Réalisée en béton de bois, la structure de cette maison permet de créer une isolation par l’extérieur pour une enveloppe imperméable, évitant du même coup la présence trop importante de ponts thermiques.
©DR


Conforme aux Normes Européennes de la réglementation thermique de 2012, le béton de bois s’utilise pour tous types de construction, à condition qu’ils n’excèdent pas les 28 mètres de haut. Si la suppression des ponts thermiques est envisageable avec d’autres matériaux, ses pores ouverts lui permettent de réguler l’humidité naturelle et la température des lieux, pour un confort en toute saison. Avec une résistance au feu de type M1, il est un allié de poids dans le domaine de la sécurité, pouvant dépasser de plus de 50 % le niveau requis pour un mur coupe-feu. Sa haute résistance est déjà reconnue dans les régions aux forts risques sismiques, où il est utilisé depuis de nombreuses années.


Comme le béton de bois sert de coffrage à la coulée du béton, il peut recevoir une finition intérieure et extérieure entièrement personnalisable, comme nous le prouve cette construction qui met en valeur le bois et la pierre.

Comme le béton de bois sert de coffrage à la coulée du béton, il peut recevoir une finition intérieure et extérieure entièrement personnalisable, comme nous le prouve cette construction qui met en valeur le bois et la pierre.
©DR


Alternative intéressante en termes d’architecture, le béton de bois propose un nouveau mode de construction, axé sur les inquiétudes d’aujourd’hui. Entre démarche écologique et réglementation thermique, il assure un bon compromis, pour une maison performante.


www.thermibloc.fr