Entretenir sa piscine

Cléo Trocmé
Qui dit piscine, dit entretien et traitement, seule solution pour obtenir et conserver une eau limpide, sans déchets visibles, ni algues, ni germes, ni bactéries.
Ce bassin revêtu d’un carrelage gris clair est équipé d’un électrolyseur au sel et d’une pompe à chaleur. Carré Bleu.

Ce bassin revêtu d’un carrelage gris clair est équipé d’un électrolyseur au sel et d’une pompe à chaleur. Carré Bleu.
©2010 DR

Comment nettoyer sa piscine ?

La première étape de l’entretien d’une piscine est le nettoyage pour la débarrasser des insectes, feuilles et autres déchets tombés dans l’eau. Ce nettoyage est d'autant plus important qu'il permet d'augmenter l'efficacité des produits de traitement. En saison, il doit être répété très régulièrement, au moins une fois par semaine.



Oublié le nettoyage à la main ou à l‘épuisette. Désormais le nettoyage de la piscine est automatique avec un aspirateur, un robot à pression ou un robot autonome.

- Un aspirateur de piscine, contrairement à un aspirateur ménager, fonctionne tout seul. Une fois branché sur le skimmer ou la prise balais, il se déplace de manière autonome sur le fond du bassin et aspire les saletés.



- Un robot à pression se branche sur une buse de refoulement et nettoie le bassin avec de l’eau sous pression. Il décolle les impuretés des parois et les envoie vers les skimmers.



- Avec un robot autonome, il suffit de programmer au préalable la forme de la piscine et ses dimensions. Il nettoie ensuite tout, le fond, les parois, la ligne d'eau et l'escalier en un minimum de temps. Il est équipé de sa propre filtration et retient donc les saletés qu’il ramasse. Il suffit alors de le vider régulièrement.


Un électrolyseur au sel pour un traitement écologique de l’eau. Installation facile, sans plomberie. Ei®. Zodiac.

Un électrolyseur au sel pour un traitement écologique de l’eau. Installation facile, sans plomberie. Ei®. Zodiac.
©2010 DR


Comment traiter sa piscine ?

Le bassin étant nettoyé, reste à débarrasser l’eau des impuretés. C’est le rôle du filtre. Mais ce filtre (qu'il soit à sable, à cartouche ou à diatomées) ne peut pas piéger les particules les plus fines qui restent en suspension dans l'eau et la rendent trouble. Il faut donc utiliser un floculant qui amalgamera ces particules. Par ailleurs ces impuretés risquent de servir de substrat nutritif aux algues et micro-organismes. Un traitement préventif s'impose donc. Plusieurs traitements sont disponibles.



- Le chlore est le désinfectant traditionnel. Non seulement il tue les champignons, les algues et les bactéries, mais il supprime également les impuretés organiques qui ne peuvent être filtrées. Simple d’utilisation, peu onéreux, il présente deux inconvénients majeurs : il agit sur le pH et dégage une forte odeur autour du bassin.



- Le brome est un désinfectant naturel efficace contre les bactéries, virus et champignons, même à pH élevé. Il est peu sensible à la température de l’eau et reste actif même dans une eau chaude. Avantage par rapport au chlore, il est sans odeur.



- L'oxygène actif assure en même temps la désinfection, la clarification de l'eau et la lutte contre les algues mais il ne convient qu'aux faibles volumes, de 50 à 60 m3. Il est par ailleurs très sensible au pH et à la température.



- Le PHMB est un désinfectant sans odeur efficace contre les bactéries et les champignons. Il ne se consomme que lorsque la piscine est fréquentée. Inconvénient, il ne détruit pas les algues. A associer donc à l’oxygène actif.



- L’électrolyse au sel est une alternative naturelle aux traitements chimiques. Elle fonctionne grâce à un électrolyseur installé sur le circuit de filtration. Au contact de l’eau, le sel se transforme en hypochlorite de sodium, c’est-à-dire en chlore naturel qui agit comme le chlore chimique, détruit les algues et les germes. Le sel est mis directement dans l’eau de la piscine. Dès que la filtration est en marche, le cycle de transformation s’installe.

L’électrolyse au sel s’adapte à tous les types de piscine.


Ce robot aspire les petits et gros débris jusqu’à 30 grammes. Vortex 3. Zodiac.

Ce robot aspire les petits et gros débris jusqu’à 30 grammes. Vortex 3. Zodiac.
©2010 DR


Quand traiter sa piscine ?

En saison, une piscine exige un traitement hebdomadaire voire tous les deux jours s'il fait très chaud : vérification du pH (qui doit être compris entre 7,2 et 7,6) et correction éventuelle, diffusion de floculant pour clarifier l'eau, désinfection…

En cas d’absence, il existe des désinfectants multifonctions qui diffusent, pendant 15 jours, voire même deux mois pour les plus performants, leurs pouvoirs bactéricides, algicides et clarifiants, ou bien des diffuseurs flottants qui libèrent petit à petit les doses adaptées au traitement complet de l'eau pendant 1 à 3 mois.