Une piscine à bonne température

Cléo Trocmé
Pour garantir une eau toujours à la bonne température, accroître le confort ou allonger la saison de baignade, l’installation d’un appareil de chauffage s’impose. Tour d’horizon des différents systèmes disponibles.
Cette couverture à bulles joue les effets de loupe afin d’élever la température de l'eau. Elle limite par ailleurs l’évaporation de l’eau en été. SUNtech. Magiline.

Cette couverture à bulles joue les effets de loupe afin d’élever la température de l'eau. Elle limite par ailleurs l’évaporation de l’eau en été. SUNtech. Magiline.
©2010 DR

Une piscine est synonyme de rêve. A condition toutefois que l’eau soit à une température agréable, c’est-à-dire à 28°C minimum.

Les rayons du soleil suffisent à atteindre cet objectif en plein été. Mais en début et fin de saison, voir même en été dans certaines régions septentrionales, seul le chauffage de l’eau de la piscine permet d’obtenir cette température.

Il existe plusieurs systèmes : les réchauffeurs électriques, les échangeurs de chaleur, les chaudières, les pompes à chaleur et les capteurs solaires.



Un réchauffeur électrique

Le réchauffeur électrique est le système le plus simple pour réchauffer la piscine.

L’eau circule à l’intérieur de l’appareil, placé dans le circuit de traitement et se réchauffe au contact des résistances avant d’être refoulée vers le bassin.

Le réchauffeur électrique est adapté aux petites piscines ou aux piscines utilisées ponctuellement.



Un échangeur de chaleur

L’échangeur de chaleur permet de chauffer la piscine à partir de la chaudière à gaz ou fioul de la maison, via une dérivation du circuit d’eau chaude.

Un échangeur de chaleur assure une montée en température rapide (1 à 2 jours pour obtenir une eau à 28°), qui le rend appréciable dans une résidence secondaire.



Une chaudière

Une chaudière pour la piscine fonctionne comme une chaudière pour la maison à la seule différence qu’elle a été spécialement conçue pour résister à la corrosion de l’eau. Une chaudière de piscine peut fonctionner au gaz ou au fioul. Chère à l’achat, elle garantit une montée en température rapide.

Une solution privilégiée pour les grandes piscines.



Une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur puise les calories contenues dans l'air et les transfère à l'installation de chauffage de la piscine par l'intermédiaire d'un échangeur.

Si l’investissement à l’achat est lourd, une pompe à chaleur garantit un rendement élevé. En effet, pour 1 kW d’électricité consommé, elle en restitue 4 à 5 au bassin. Inconvénient, le chauffage de l’eau est assez lent.

Une pompe à chaleur est choisie pour chauffer les piscines utilisées très régulièrement.



Un capteur solaire

Le panneau solaire, d’une surface comprise entre 30 et 70 % de la surface du bassin selon la région, le volume de la piscine et la température à atteindre, s'installe sur le toit de la maison ou de l’abri de piscine. Relié à la pompe filtrante, il absorbe l’énergie du soleil, chauffe l’eau qui a été pompée puis la renvoie dans le bassin.

Une solution non polluante mais qui dépend de l’ensoleillement.



Isoler sa piscine

Outre le système de chauffage, une couverture thermique à bulles ou un abri peuvent permettre le soir de conserver les degrés accumulés par l’eau après une journée ensoleillée.