Une extension de maison qui voit rouge

Jean-Luc Mellouche
Découverte architecturale, près d'Ancenis, au bord de la Loire. Grâce à une extension de maison qui tranche, par le choix de ses couleurs notamment, le cabinet A2 Architecture a réussi à redonner une âme à cette maison des années 70 sans aspérité.
La maison d'origine, élégamment engloutie, n'est plus qu'un vestige des année 70.

La maison d'origine, élégamment engloutie, n'est plus qu'un vestige des année 70.
©A2 architecture

C'est sur un terrain très accidenté que les architectes ont créé une «boîte» suspendue, avec des ouvertures horizontales qui allègent ce cube massif. Pour ce faire la structure métallique s’est imposée.


Cette extension s'est accompagnée d'un dispositif énergétique complet : chaudière à condensation avec module basse température, chauffe eau solaire, ventilation double flux, puits canadien.


Le bardage rouge et noir impose fortement une architecture contemporaine.

Le bardage rouge et noir impose fortement une architecture contemporaine.
©A2 architecture


4 fentes horizontales ajourent le cube rouge qui semble léviter.

4 fentes horizontales ajourent le cube rouge qui semble léviter.
©A2 architecture


Maitrise d'oeuvre : A2 Architecture 2006

www.a2architecture.fr


Maitrise d’ouvrage : Privé

SHON Extension : 34 m²

SHON Rénové : 174 m²

Coût global : 190.000 € HT

Honoraires : 14%

Durée études : 5 mois

Durée Chantier : 7 mois