Une « double greffe » parfaitement réussie

Agnès Zamboni
Ossature bois, bardage ludique et zinc noirci pour cette importante réhabilitation qui a métamorphosé une maison traditionnelle. Synthèse de cette réalisation où la modernité se marie à la pierre du cru.
Le salon offre une autre vue, à l’ouest, protégée par un volet en bois coulissant.

Le salon offre une autre vue, à l’ouest, protégée par un volet en bois coulissant.
©Fabienne Briquet

Des contraintes à respecter


Une simple rénovation de cette maison en pierre, trop exigüe, pour accueillir un couple avec deux enfants, ne pouvait suffire. L’ajout d’un volume conséquent était nécessaire. D’autre part, la famille voulait profiter au mieux de l’environnement du bâtiment d’origine situé en cœur d’îlot, avec ses deux jardins clos. L’objectif était d’agrandir la maison tout en préservant les arbres existants et de l’ouvrir sur ses deux jardins, au sud et au nord. Le projet s’est alors scindé en deux parties, car une seule extension ne pouvait répondre à la demande des propriétaires.


Au nord, la seconde extension est revêtue d’un bardage en Douglas à lames non jointives et de largeurs différentes.

Au nord, la seconde extension est revêtue d’un bardage en Douglas à lames non jointives et de largeurs différentes.
©Fabienne Briquet


1 + 1 = 2


D’un côté, au sud, l’architecte DPLG, Fabienne Briquet, a dessiné un nouveau séjour qui se développe au rez-de-chaussée. Ce volume sobre est réalisé en ossature bois habillé de zinc noir, réchauffé par un volet coulissant en lames de Douglas. Une baie à galandage donnant sur une terrasse, à l’ouest, lui offre une autre exposition. Une toiture-terrasse végétalisée (barquettes pré-plantées de sedum) offre une meilleure intégration paysagère des vues, depuis l’étage, et une meilleure inertie thermique. De l’autre, au nord, une petite extension surmontée d’une surélévation accueille les chambres et la salle d’eau. Ce deuxième espace rajouté à la maison est également construit en ossature bois pour minimiser les charges. Il surplombe le rez-de-chaussée existant pour donner plus de légèreté à ce volume et apporter une protection solaire aux baies orientées au sud. Détail original, un bardage extérieur à lames verticales anime sa forme géométrique sobre.


Le salon s’ouvre sur le jardin par une large baie cadrant la vue et protégé du soleil estival par un débord de toiture.

Le salon s’ouvre sur le jardin par une large baie cadrant la vue et protégé du soleil estival par un débord de toiture.
©Fabienne Briquet


Une maison d’origine revisitée


Les travaux ont été très importants car tout a été repris dans la maison d’origine. À l’intérieur, un large percement et une verrière créés entre la maison et l’extension, apportent de la lumière dans la partie existante. Outre les 98 m² de surface habitable réhabilités, les deux extensions ont permis d’ajouter, au total, 82 m² à la maison d’origine.


A l’étage, dans la maison d’origine, une passerelle vitrée offre un éclairage naturel au rez-de-chaussée.

A l’étage, dans la maison d’origine, une passerelle vitrée offre un éclairage naturel au rez-de-chaussée.
©Fabienne Briquet


Descriptif technique :


SHON : 125 m² existant et 103 m² créés

Durée de l’étude : 9 mois

Duré de la construction : 9 mois

Année de construction : 2010

Montant des travaux : 380 000 €

Niveau de performances énergétiques : THPE


Réalisation :


SARL Fabienne Briquet

18, rue Thiers

56000 Vannes

Tél. : 09 64 06 44 02

Mail : sarl-briquet@orange.fr

Blog : fabiennebriquet.canalblog.com