En Ile-de-France, métamorphose d’une maison déclassée

Agnès Zamboni
Grâce à une extension et une surélévation, cette maison entièrement rénovée a été transformée pour accueillir une famille de 5 personnes. Une réalisation de l’agence PPil.
La cuisine est délimitée, au sol, par un podium. Les différences de niveau permettent à la lumière naturelle de se diffuser de façon optimale à l’intérieur. La crédence en zellige blanc apporte une texture particulière. Le plan de travail en quartz blanc s’accorde avec les meubles et l’îlot recouverts d’un revêtement mélaminé immaculé.

La cuisine est délimitée, au sol, par un podium. Les différences de niveau permettent à la lumière naturelle de se diffuser de façon optimale à l’intérieur. La crédence en zellige blanc apporte une texture particulière. Le plan de travail en quartz blanc s’accorde avec les meubles et l’îlot recouverts d’un revêtement mélaminé immaculé.
©Agence Demont Reynaud/PPil


Un projet ambitieux



« Les propriétaires ont acheté cette maison, car ils souhaitaient vivre dans un quartier particulier, mais l’habitation existante ne correspondait pas à leurs besoins. Il a fallu la transformer radicalement pour qu’elle réponde à leurs désirs, avec le projet d’aménager 4 ou 5 chambres. Le chantier a été très compliqué, avec 1 an de travaux. Il aurait été plus simple de la raser mais le la réglementation urbanistique l’interdisait. Après étude de la nature du terrain, il a fallu notamment renforcer les fondations, gérer un vide-sanitaire semi-enterré et le garage en sous-sol. Les planchers, l’isolation et la toiture ont été entièrement refaits. Le projet a permis de plus que doubler la surface initiale. La maison est vraiment méconnaissable », raconte Hortense Reynaud de l’agence PPIL, en charge de cette rénovation.



Un bureau a été aménagé derrière des portes de style industriel façon atelier pour permettre à la lumière naturelle de se propager plus aisément dans l’espace.

Un bureau a été aménagé derrière des portes de style industriel façon atelier pour permettre à la lumière naturelle de se propager plus aisément dans l’espace.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Une nouvelle maison ouverte



Pour redessiner une nouvelle habitation en tenant compte des contraintes du terrain, Hortense Reynaud a décidé de rajouter un volume parallélépipédique qui s’ouvre sur le jardin et s’accroche à l’espace initial par une verrière en toiture. Elle a aussi percé des fenêtres dans la pièce principale de vie et dans le mur pignon du rez-de-chaussée. L’escalier a été déplacé et valorisé pour devenir l’axe et colonne vertébrale de l’espace. Il se développe désormais sur les 3 niveaux. La maison comprend aujourd’hui 9 pièces dont une suite parentale et deux salles de bains. Alors qu’auparavant, l’espace était réduit à un double séjour, une cuisine, 3 chambres et un coin toilettes, sans salle de bains ! Rien à voir avec l’ancienne maison, au premier niveau d’habitation surélevé, sans connexion réelle avec le jardin, complété par un second niveau et 2 chambres sous les toits.



L’entrée est intégrée à la pièce de vie principale dotée d’une cheminée double face.

L’entrée est intégrée à la pièce de vie principale dotée d’une cheminée double face.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Un confort actuel



Au cœur de l’espace, une grande pièce à vivre avec des séparations de pièces définies au sol par des tapis en carreaux de ciment qui contrastent sur le parquet en chêne. Mais aussi de nombreux rangements aménagés, dans toutes les pièces de la maison pour faciliter la vie de tous les jours. Et le pavillon modeste de banlieue a été transformé en une habitation plus cossue même si, à l’extérieur, certains garde-corps décoratifs et de style rétro rappellent l’époque de la construction de la maison. 



Contact :

Agence Demont Reynaud/PPil

6, rue du Vieux Versailles

78000 Versailles

Tél. : 01 30 21 12 68

Mail : h.reynaud@ppil.fr

www.ppil.fr



L’escalier en béton a été aménagé avec des contremarches en chêne et plinthes à joints creux. Monumental, il dévoile, sur 3 niveaux, tout le volume de la maison.

L’escalier en béton a été aménagé avec des contremarches en chêne et plinthes à joints creux. Monumental, il dévoile, sur 3 niveaux, tout le volume de la maison.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Le salon TV avec bibliothèque est personnalisé par un mur peint et des carreaux ciment au sol qui délimitent l’espace.

Le salon TV avec bibliothèque est personnalisé par un mur peint et des carreaux ciment au sol qui délimitent l’espace.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Le grand salon et double séjour s’ouvrent sur le jardin avec une terrasse en bois qui prolonge l’espace intérieur. Une verrière en toiture apporte un complément de lumière naturelle.

Le grand salon et double séjour s’ouvrent sur le jardin avec une terrasse en bois qui prolonge l’espace intérieur. Une verrière en toiture apporte un complément de lumière naturelle.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Dans la trémie de l’escalier, la boîte en verre sablé en porte-à-faux renferme la douche de la salle de bains de la suite parentale.

Dans la trémie de l’escalier, la boîte en verre sablé en porte-à-faux renferme la douche de la salle de bains de la suite parentale.
©Agence Demont Reynaud/PPil




L’espace de la salle à manger est mis en relief, au sol, par un tapis de carreaux de ciment et, au plafond, par une gorge lumineuse.

L’espace de la salle à manger est mis en relief, au sol, par un tapis de carreaux de ciment et, au plafond, par une gorge lumineuse.
©Agence Demont Reynaud/PPil




La suite parentale est dotée d’une salle de bains avec douche à l’italienne.

La suite parentale est dotée d’une salle de bains avec douche à l’italienne.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Avant les travaux, la villa d’origine faisait partie d’un groupe de maisons ouvrières classées, construites au début du XXème siècle. A l’intérieur, la décoration n’avait pas changé depuis les années 1970 : les chambres initiales en soupente, avec seulement 1,80 m de hauteur maximale au faîtage. Et des papiers-peints et sols souples très vintage.

Avant les travaux, la villa d’origine faisait partie d’un groupe de maisons ouvrières classées, construites au début du XXème siècle. A l’intérieur, la décoration n’avait pas changé depuis les années 1970 : les chambres initiales en soupente, avec seulement 1,80 m de hauteur maximale au faîtage. Et des papiers-peints et sols souples très vintage.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Avant les travaux, le salon d’origine étriqué et ses aménagements vétustes et désuets.

Avant les travaux, le salon d’origine étriqué et ses aménagements vétustes et désuets.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Avant les travaux, dans leur jus, toilettes et entrée avec une déclinaison de papiers-peints floraux typiques des années 1970.

Avant les travaux, dans leur jus, toilettes et entrée avec une déclinaison de papiers-peints floraux typiques des années 1970.
©Agence Demont Reynaud/PPil




Avant les travaux, tapissée jusqu’au plafond, la cuisine d’origine, à la fonctionnalité limitée et au décor trop chargé.

Avant les travaux, tapissée jusqu’au plafond, la cuisine d’origine, à la fonctionnalité limitée et au décor trop chargé.
©Agence Demont Reynaud/PPil