Le Paréau, un rempart face à l’inondation

Michel Balic
Lauréat du Concours Lépine avec une médaille d’or, le Paréau est un produit français qui permet de lutter contre les crues dans les maisons.
Panneau de protection « Paréau » en protection sur une entrée d’habitation rurale et en place sur une entrée de commerce.

Panneau de protection « Paréau » en protection sur une entrée d’habitation rurale et en place sur une entrée de commerce.
©Pareau


Vigicrue devient la radio locale, les niveaux de cours d’eau montent, la région est placée en alerte, la population s’active, se précipite, on barricade.



Les sacs de sable, les parpaings, les bâches, les panneaux de bois sont d’usage pour bloquer la crue de la rue qui veut rentrer dans les maisons, une solidarité s’installe entre voisins. Et puis, cette masse d’eau incontrôlable arrive, le niveau monte inexorablement, chacun pense avoir fait au mieux pour protéger sa maison, mais bien souvent l’impuissance domine, et les protections de fortune sont fuyantes, s’écroulent. Les reportages télévisés défilent en images, le désarroi s’installe dans les regards, des biens sont dévastés, un passé vient de disparaitre.



Panneau de protection « Paréau » en place sur une baie de largeur 1500 mm.

Panneau de protection « Paréau » en place sur une baie de largeur 1500 mm.
©Pareau




Bienheureusement, l’année 2018 a vu naitre une solution jusqu’alors introuvable, le panneau de protection « Paréau », un produit français, breveté, lauréat médaille d’or au Concours Lépine 2018 et Sceau des Hautes Bronze de la ville de Paris. Ce panneau de protection fait usage du principe physique des barrages hydrauliques sur les cours d’eau, dont la particularité est extrêmement efficace dans ce domaine, et non emprunté par la concurrence. Un système exclusif et protégé par un brevet.



Ce nouveau dispositif cadre parfaitement l’attente technique de barrage des portes et portes-fenêtres de maisons et d’immeubles, de petite et moyenne dimensions, d’usage adapté sans outils et accessoire. Le panneau se place en quelques secondes dans le cadre de la porte ou de la fenêtre, à l’air libre (en préventif) ou en milieu immergé (en curatif pour vidanger une habitation noyée sous l’eau), sans aucune autre infrastructure. Le blocage des masses d’eau est instantané jusqu’à une hauteur de 450 mm, hauteur gérable en présence sécurisée dans 80 % des crues. Au-delà, la présence humaine devient déconseillée.



Gros plan sur le dispositif du Panneau de protection « Paréau » en vue arrière.

Gros plan sur le dispositif du Panneau de protection « Paréau » en vue arrière.
©Pareau




Son principe de conception lui permet d’absorber la pression des masses d’eau en mouvement, de conserver ses propriétés de retenue d’eau malgré des chocs ou déchirure. De plus, une fois en place, le panneau est verrouillé « anti-vandalisme ».



Aujourd’hui, la Société TIB, située à Brezolles dans l’Eure et Loir produit et distribue une gamme complète de panneaux, de hauteur standard de 450 mm et couvrant les largeurs de baies de 730 mm à 1500 mm. Des largeurs plus importantes sont réalisables en plaçant un poteau intermédiaire.



L’attractivité du dispositif va plus loin, non seulement le prix, 400 € HT pour une entrée moyenne d’habitation, mais aucun besoin de faire appel à un montage professionnel, tant sa mise en œuvre est simple.



Pour de plus amples informations :          

Société TIB : www.tib.fr



Panneau de protection « PARÉAU » en protection sur une entrée d’habitation rurale.

Panneau de protection « PARÉAU » en protection sur une entrée d’habitation rurale.
©Pareau