Un bon petit feu dans l’air du temps ?

Karine Quédreux
Quelles sont donc les tendances en matière de chauffage ? C’est en septembre qu’on y pense pour s’assurer le meilleur de l’hiver. Cheminées à inserts et poêles à bois, le grand retour !
Modèle Seattle : en pierre de Mauzens avec finition sous insert en marbre déco Prune brillant. Accompagnés d’une niche à bois très pratique en acier anthracite.

Modèle Seattle : en pierre de Mauzens avec finition sous insert en marbre déco Prune brillant. Accompagnés d’une niche à bois très pratique en acier anthracite.
©DR

Pendant qu’EDF martèle les ondes avec ses opérations « diagnostic », que GDF SUEZ tambourine à la hausse du gaz au 1er octobre prochain, que les primes au photovoltaïque sont rangées aux oubliettes, que la pompe à chaleur décante son offre… les professionnels du chauffage font un peu grise mine dans l’attente d’une clarification de la politique énergétique de la France. Car, ne l’oublions pas, après la catastrophe de Fukushima au Japon, il est de bon aloi de se poser les bonnes questions sur le nucléaire. Si l’Allemagne s’est prononcée, la France ne bougera probablement pas jusqu’aux prochaines élections. Le problème étant de savoir quel sera le devenir de l’électricité, ce qui n’empêche pas les esprits de phosphorer sur de nouvelles manières de construire (maison BBC), sur l’exploitation d’autres ressources (mines, fermentation), sur notre capacité à profiter de l’énergie gratuite (le solaire) à combiner aux systèmes existants comme les chaudières à condensation par exemple, etc. Bref, rien de vraiment nouveau si ce n’est l’obligation de favoriser des projets alternatifs fiables pour donner à terme de la visibilité aux utilisateurs.


De son côté, la cheminée et les poêles à bois trouvent naturellement un nouvel essor. Esthétiques, conviviaux, d’un bon rendement et rapport qualité/prix, ces derniers ne produisent certes pas d’eau chaude sanitaire mais s’offrent comme une alternative écologique et économique pour apporter un complément de chauffage dans la maison. Décoratifs aussi, car ces produits se sont adaptés à l’agencement intérieur.


Minimalistes, façonnés pour les cheminées à la façon d’un écran plat, ils conjuguent désormais une esthétique à la pointe de la tendance comme nous le souligne Laurent Mazière chez Chazelles : « le design tend à l’épure avec une offre de produits aux cadres noirs, blancs ou inox ou intégrant des matériaux nobles comme la pierre, l’ardoise ou le béton ciré. Mais l’innovation procède de configurations nouvelles pour une cheminée polyvalente modulable intégrant des cubes de rangement ou des espaces bibliothèque. A cela s’ajoute le nouveau concept de la « cheminée-poêle », des appareils équipés d’inserts dont l’habillage contemporain (cadre acier noir, blanc ou couleur…) offre la fonctionnalité du poêle et l’esthétique de la cheminée grand écran !. Bien évidemment, si l’objectif premier reste d’optimiser le rendement de l’appareil de chauffage avec insert, il convient de penser développement durable. Ainsi, la nouvelle gamme de poêles à granulés (sciure compressée en granulés sans adjuvant) s’inscrit dans l’ère du chauffage écolo à haut rendement  (plus simple et moins de transport) ».


Ajoutez à cela les nouveaux taux de crédit d’impôt (36 % pour un renouvellement et 22 % pour une primo-acquisition jusqu’au 31/12/2011) et nul doute, qu’ici les belles flambées donnent le sourire !