L’énergie solaire ou comment se chauffer durablement ?

Séverine Pourtoux
Encore trop utilisées dans nos habitations, les énergies dites fossiles (le charbon, le pétrole ou le gaz) sont pourtant limitées en quantité et contribuent à l’effet de serre. Le soleil lui, en revanche, fait partie de ces ressources naturelles qui peuvent aisément les remplacer.
Capteur solaire tubulaire orientable, Viessmann

Capteur solaire tubulaire orientable, Viessmann
©DR

Contrairement aux idées reçues toutes les régions, même les moins ensoleillées, peuvent bénéficier de cette énergie gratuite et inépuisable qu’est le soleil.



Il faut distinguer l’énergie solaire thermique de l’énergie solaire photovoltaïque. La première permet d’assurer les besoins en eau chaude et en chauffage de l’habitation. Son fonctionnement est simple. Posés la plupart du temps sur le toit de la maison, des capteurs solaires récupèrent la chaleur produite par l’énergie apportée par le soleil. La chaleur est ensuite acheminée par un fluide caloporteur jusqu’à un ballon d’eau chaude sanitaire (chauffe eau solaire ou CESI). Une eau chaude qui alimentera ensuite le système de chauffage, qu’il s’agisse de radiateurs, d’un plancher chauffant ou d’une dalle en béton dans le cas d’un plancher solaire direct. Si les besoins ne sont pas couverts, une autre source d’énergie prend alors le relais. Idéalement, il s’agira d’une chaudière à condensation ou à bois ou encore d’une pompe à chaleur.



L’énergie solaire photovoltaïque transforme l’énergie lumineuse du soleil en courant électrique grâce au matériau semi-conducteur –le silicium- contenu sur des panneaux photovoltaïques. Les panneaux ont une durée de vie de 20 à 30 ans et sont garantis par les fabricants (jusqu’à 25 ans pour certains). Intégrés pour la plupart à la toiture, on peut aussi les disposer en façade ou en verrière. Un appareil appelé onduleur transforme ensuite ce courant continu en courant alternatif, courant qui est ensuite consommé ou injecté dans le réseau pour être revendu. Sachez que EDF rachète l’énergie produite à un prix avantageux qui peut atteindre 0,58 €/kWh. Il est indispensable d’effectuer une étude de faisabilité auprès d’un professionnel afin de déterminer ses besoins mais aussi de vérifier les éventuelles contraintes du site. Ce dernier vous aidera également dans les démarches administratives indispensables pour mener à bien votre projet.



Sachez enfin que le recours à un tel système est d’un coût élevé et difficile à chiffrer puisque de nombreux paramètres entrent en compte (surface habitable, équipement existant, type d’isolation…). Cependant, cet investissement vous garantira un chauffage performant, respectueux de l’environnement et sera rentabilisé en quelques années grâce à l’énergie économisée. Notez aussi que ces installations peuvent donner droit à différentes aides, notamment à un crédit d’impôts ; renseignez vous auprès de professionnels certifiés.



Contacts :

De Dietrich : 08 25 12 05 20 et www.easylife.dedietrich-thermique.fr

Evasol : www.evasol.fr

Viessmann : www.viessmann.fr

Voltec : www.voltec-solar.com