Motoriser un portail battant

Michel Balic
Quoi de plus pratique qu’un portail électrique solaire sans fil ? En 36 étapes illustrées, apprenez à motoriser un portail battant afin d’aller et venir sans contraintes.
Après  motorisation, le portail s'ouvre et se ferme d'un simple coup de clic.

Après motorisation, le portail s'ouvre et se ferme d'un simple coup de clic.
©Michel Balic

Toute maison confortable exige d’avoir un portail électrique. En effet, un simple "clic" suffit pour l'ouvrir et fermer sans descendre de voiture, ni stationner sur la chaussée, ni courir depuis la maison pour ouvrir aux invités... Que de temps gagné à chaque fois !


Mais, motoriser un portail battant pour le rendre électrique peut sembler périlleux de prime abord. En suivant les 36 étapes illustrées de ce pas à pas, vous saurez le faire vous-même. Quelle satisfaction, et quelle économie !


Pour ouvrir le portail il fallait avant descendre de voiture et affronter la météo pas toujours clémente.

Pour ouvrir le portail il fallait avant descendre de voiture et affronter la météo pas toujours clémente.
©Michel Balic


Remerciements :     


Somfy :   www.somfy.fr                             

Sika:  http://fra.sika.com/                               

Sinto: www.sinto.fr

Ocai: www.ocai.fr                             

Belli : www.bellijardin.com


Spécialement conçu pour motoriser les portails battants, le Motor Portail Pack Evolvia 400 de chez Somfy se pose facilement sur des portails en PVC, en bois, en aluminium ou en acier.

Spécialement conçu pour motoriser les portails battants, le Motor Portail Pack Evolvia 400 de chez Somfy se pose facilement sur des portails en PVC, en bois, en aluminium ou en acier.
©Michel Balic


Le mortier Sikacem Pack se présente sous la forme d’un pré-mélange de liants hydrauliques, charges spéciales et adjuvants spécifiques. Très pratique et auto-lissant, il permet la réalisation de micro béton, mortiers et coulis de couleur grise.

Le mortier Sikacem Pack se présente sous la forme d’un pré-mélange de liants hydrauliques, charges spéciales et adjuvants spécifiques. Très pratique et auto-lissant, il permet la réalisation de micro béton, mortiers et coulis de couleur grise.
©Michel Balic


Etape 1 : Préparer la liaison électrique entre les deux piliers. Dans le cas présent, nous refaisons complètement le passage.

Etape 1 : Préparer la liaison électrique entre les deux piliers. Dans le cas présent, nous refaisons complètement le passage.
©Michel Balic


Etape 2 : Retirer  l’ancien sol, en béton abîmé, à l’aide d’un burineur.

Etape 2 : Retirer l’ancien sol, en béton abîmé, à l’aide d’un burineur.
©Michel Balic


Etape 3 : Prévoir le passage du câble jusqu’aux moteurs.

Etape 3 : Prévoir le passage du câble jusqu’aux moteurs.
©Michel Balic


Etape 4 : Passer la gaine de protection électrique dans le pilier.

Etape 4 : Passer la gaine de protection électrique dans le pilier.
©Michel Balic


Etape 5 : Installer une gaine de protection électrique dans la tranchée la plus droite possible, pour faciliter le passage du câble.

Etape 5 : Installer une gaine de protection électrique dans la tranchée la plus droite possible, pour faciliter le passage du câble.
©Michel Balic


Etape 6 : Passer la gaine de protection électrique dans l’autre pilier.

Etape 6 : Passer la gaine de protection électrique dans l’autre pilier.
©Michel Balic


Etape 7 : La gaine de protection électrique est maintenant en place.

Etape 7 : La gaine de protection électrique est maintenant en place.
©Michel Balic


Etape 8 : Préparation du matériel pour recouvrir la tranchée, ciment, sable, truelle, etc.…

Etape 8 : Préparation du matériel pour recouvrir la tranchée, ciment, sable, truelle, etc.…
©Michel Balic


Etape 9 : Mettre le ciment dans l’auge.

Etape 9 : Mettre le ciment dans l’auge.
©Michel Balic


Etape 10 : Ajouter le sable en quantité égale à celui du ciment.

Etape 10 : Ajouter le sable en quantité égale à celui du ciment.
©Michel Balic


Etape 11 : Verser l’eau et mélanger le tout, afin d’obtenir une préparation ferme et homogène.

Etape 11 : Verser l’eau et mélanger le tout, afin d’obtenir une préparation ferme et homogène.
©Michel Balic


Etape 12 : Humidifier le sol pour une meilleure adhérence du ciment.

Etape 12 : Humidifier le sol pour une meilleure adhérence du ciment.
©Michel Balic


Etape 13 : Recouvrir la tranchée avec la préparation de ciment.

Etape 13 : Recouvrir la tranchée avec la préparation de ciment.
©Michel Balic


Etape 14 : Attention de vérifier avec soin que le portail se ferme bien.

Etape 14 : Attention de vérifier avec soin que le portail se ferme bien.
©Michel Balic


Etape 15 : Lisser le ciment afin d’obtenir la meilleure finition possible, et attendre qu’il sèche.

Etape 15 : Lisser le ciment afin d’obtenir la meilleure finition possible, et attendre qu’il sèche.
©Michel Balic


Etape 16 : Si le portail est équipé d’une serrure mécanique ou de butée, les ôter.

Etape 16 : Si le portail est équipé d’une serrure mécanique ou de butée, les ôter.
©Michel Balic


Etape 17 : Le portail n’ayant pas de renfort, nous préparons des contre-plaques pour le maintien du bras sur le vantail.

Etape 17 : Le portail n’ayant pas de renfort, nous préparons des contre-plaques pour le maintien du bras sur le vantail.
©Michel Balic


Etape 18 : Assembler les bras.

Etape 18 : Assembler les bras.
©Michel Balic


Etape 19 : Monter la bague souple et la patte de fixation vantail.

Etape 19 : Monter la bague souple et la patte de fixation vantail.
©Michel Balic


Etape 20 : Mesurer la distance entre le gond et l’angle du pilier (cote A). Le disque de cote indique l’angle d’ouverture maximum, et détermine l’emplacement du moteur sur le pilier.

Etape 20 : Mesurer la distance entre le gond et l’angle du pilier (cote A). Le disque de cote indique l’angle d’ouverture maximum, et détermine l’emplacement du moteur sur le pilier.
©Michel Balic


Etape 21 : En fonction de la position de la fixation de la patte du vantail, déterminer le positionnement horizontal du moteur sur le pilier, à l’aide d’un niveau à bulle.

Etape 21 : En fonction de la position de la fixation de la patte du vantail, déterminer le positionnement horizontal du moteur sur le pilier, à l’aide d’un niveau à bulle.
©Michel Balic


Etape 22 : Tracer l’axe horizontal sur le pilier à l’aide d’un niveau à bulle.

Etape 22 : Tracer l’axe horizontal sur le pilier à l’aide d’un niveau à bulle.
©Michel Balic


Etape 23 : Reporter la cote verticale donnée par le disque de cote et tracer le report de cote, d’après le disque.

Etape 23 : Reporter la cote verticale donnée par le disque de cote et tracer le report de cote, d’après le disque.
©Michel Balic


Etape 24 : Positionner le gabarit de perçage. Marquer les trous de perçage.

Etape 24 : Positionner le gabarit de perçage. Marquer les trous de perçage.
©Michel Balic


Etape 25 : Percer les trous en fonction des fixations choisies.

Etape 25 : Percer les trous en fonction des fixations choisies.
©Michel Balic


Etape 26 : Choisir une visserie adaptée au matériau du pilier. Dans le cas présent, nous utilisons des goujons. Laisser un écrou et une rondelle sur les goujons du bas sans les visser complètement, pour faciliter la pose du moteur.

Etape 26 : Choisir une visserie adaptée au matériau du pilier. Dans le cas présent, nous utilisons des goujons. Laisser un écrou et une rondelle sur les goujons du bas sans les visser complètement, pour faciliter la pose du moteur.
©Michel Balic


Etape 27 : Poser le moteur sur les goujons du bas et le fixer sur le pilier, de niveau.

Etape 27 : Poser le moteur sur les goujons du bas et le fixer sur le pilier, de niveau.
©Michel Balic


Etape 28 : Portail fermé, déplier entièrement le bras (les deux flèches doivent être alignées).

Etape 28 : Portail fermé, déplier entièrement le bras (les deux flèches doivent être alignées).
©Michel Balic


Etape 29 : Fixer le bras sur le vantail. Dans notre cas en utilisant les contre-plaques.

Etape 29 : Fixer le bras sur le vantail. Dans notre cas en utilisant les contre-plaques.
©Michel Balic


Etape 30 : Régler les butées d’ouverture internes de chaque moteur (éviter les butées d’ouverture au sol).

Etape 30 : Régler les butées d’ouverture internes de chaque moteur (éviter les butées d’ouverture au sol).
©Michel Balic


Etape 31 : Installer le panneau solaire. Il doit être orienté pour une exposition directe au soleil. L’angle d’inclinaison dépend de la localisation géographique de l’installation (se référer à la notice).

Etape 31 : Installer le panneau solaire. Il doit être orienté pour une exposition directe au soleil. L’angle d’inclinaison dépend de la localisation géographique de l’installation (se référer à la notice).
©Michel Balic


Etape 32 : Fixer le boîtier des batteries à l’endroit souhaité.

Etape 32 : Fixer le boîtier des batteries à l’endroit souhaité.
©Michel Balic


Etape 33 : Fixer les deux batteries dans le boîtier. Effectuer le raccordement des batteries et du panneau solaire.

Etape 33 : Fixer les deux batteries dans le boîtier. Effectuer le raccordement des batteries et du panneau solaire.
©Michel Balic


Etape 34 : Passer le câble dans la gaine.

Etape 34 : Passer le câble dans la gaine.
©Michel Balic


Etape 35 : Raccorder les deux moteurs et la batterie du panneau solaire à l’électronique.

Etape 35 : Raccorder les deux moteurs et la batterie du panneau solaire à l’électronique.
©Michel Balic


Etape 36 : Refermer le capot du moteur.

Etape 36 : Refermer le capot du moteur.
©Michel Balic


Etape 37 : Avec une télécommande, réaliser 2 cycles (ouverture/fermeture) pour la mise en place des réglages automatiques. Le portail est prêt à fonctionner.

Etape 37 : Avec une télécommande, réaliser 2 cycles (ouverture/fermeture) pour la mise en place des réglages automatiques. Le portail est prêt à fonctionner.
©Michel Balic