Plein feu sur les poêles à bois

Séverine Pourtoux
Les poêles à bois connaissent un vrai succès. Considérés auparavant comme de simples appareils d'appoint, ils sont aujourd'hui très performants et offrent un chauffage économique et naturel.
Poêle en acier « Kyoto ». Hase

Poêle en acier « Kyoto ». Hase
©2009 DR

Certains modèles ont gardé le cachet d'antan, mais il existe aussi des poêles aux lignes très contemporaines qui peuvent s’intégrer à tous les intérieurs même les plus design. Correctement installés et intelligemment positionnés, une position centrale est idéale car la chaleur est ainsi mieux diffusée, ils sont capables de chauffer toute la maison ou l’appartement. Il existe même des modèles de faible encombrement parfaitement adaptés aux petits espaces.



Faciles à installer, un seul raccordement à un conduit d'évacuation suffit au fonctionnement et sans difficulté technique ; le poêle pourra changer d’emplacement et même être emmené sans dommages lors d'un déménagement. Le mode de diffusion de la chaleur peut se faire par rayonnement ou par convection. Côté rendement, celui-ci diffère selon les matériaux utilisés : fonte, acier et matériaux réfractaires. Mais le poêle restitue en moyenne 60 à 80 % de la chaleur. Il suffit de le charger en bois toutes les 8 heures en moyenne afin de profiter de sa chaleur. Certains modèles sont également équipés d’un thermostat assurant ainsi une température stable dans la pièce.



Plusieurs possibilités existent en matière de combustion.



Le poêle à bûches est le modèle le plus classiquement utilisé par les particuliers. L’autonomie varie de 6 à 12 heures. Ces poêles présentent un bon rendement, de 60 à 80 % et sont peu polluants. Plus économiques, les poêles à granulés de bois ou pellets offrent un rendement important, jusqu’à 85 % et une autonomie de 12 à 72 heures selon le niveau de chaleur demandé.



Le stockage du bois peut être un frein pour les citadins. Les poêles fonctionnant au gaz présentent donc un avantage certain ; pas de bûches à transporter ou à stocker. Doté d’une télécommande, ils fonctionnent au gaz naturel ou au propane et dégagent une chaleur agréable, certains modèles mobiles ne nécessitent pas de raccordement, c’est donc une option idéale pour les petits espaces.