Le solaire photovoltaïque

Cléo Trocmé
Le solaire photovoltaïque est la production d'électricité grâce à des panneaux solaires. Comment ça marche ? Combien ça coûte ? A quoi ressemblent les panneaux ? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez.
Les panneaux photovoltaïques se font de plus en plus discrets. Vitovolt 200. Viessmann.

Les panneaux photovoltaïques se font de plus en plus discrets. Vitovolt 200. Viessmann.
©2010 DR

Le photovoltaïque, c'est quoi ?

Quand on pense solaire, on pense le plus souvent solaire thermique. Mais l'énergie solaire peut également servir à produire de l'électricité. On parle alors de solaire photovoltaïque.



Le solaire photovoltaïque n'est pas réservé aux habitants des régions ensoleillées. A Dunkerque comme à Nice, il est possible de produire de l'électricité grâce à des panneaux installés sur le toit et orientés au sud, ou sur une façade bien exposée. Plus discrets, les nouveaux modules sont intégrés dans les matériaux de construction et se posent directement sur la charpente, à la place des tuiles ou ardoises.



Le photovoltaïque, comment ça marche ?

Une installation photovoltaïque se compose de panneaux à base de silicium qui convertissent la lumière du soleil en électricité, d'un onduleur qui transforme le courant continu produit par les modules en courant alternatif, et de deux compteurs, l'un mesurant votre consommation, facturée par EDF, l'autre ce que vous fournissez au réseau.



Quels sont les avantages financiers du solaire photovoltaïque ?

Une installation photovoltaïque coûte cher, environ 15000 € HT pour 20 m2 de capteurs (production de 2000 à 2700 kWh/an), hors aides et crédits d'impôts, mais elle peut être rentabilisée entre 7 et 10 ans lorsqu'elle est raccordée au réseau et que la production est revendue à EDF et non utilisée pour sa consommation propre.

EDF rachète en effet votre production à un tarif allant de 0,32 euros à 0,60 € le KWh (lorsque l'installation est intégrée au bâti), quand l'électricité que vous lui achetez vous coûte entre 0,10 et 0,11 € le kWh selon la puissance et l'option choisie.



Comment choisir son matériel ?

Avec le développement de l'énergie solaire photovoltaïque, de nombreux installateurs sont apparus sur le marché. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est impératif de choisir un installateur certifié qualiPV, un label offrant des garanties en matière de qualité de matériels, formation et assurance. La liste des installateurs sur le site www.qualipv.org.



Les aides financières

Un crédit d'impôt de 50% est accordé sur les dépenses d'équipement des installations photovoltaïques raccordées au réseau. Par ailleurs, un taux de TVA réduit à 5,5% s'applique si le matériel est destiné à un logement de plus de deux ans. Enfin, de nombreux conseils régionaux, généraux et communes, de même que l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (ANAH) accordent des aides supplémentaires. Plus de détails www.enerplan.asso.fr ou www.ademe.fr.