Soyez bas de plafond !

Alexandra Trubat
Simple et efficace, le faux plafond est une solution idéale pour masquer des irrégularités, le passage de canalisations et d’appareillages, pour intégrer un luminaire, diminuer la hauteur d’une pièce, ou encore l’isoler du bruit et du froid.
Certes, il abaisse la hauteur de la pièce, mais vous êtes certain d'obtenir une planéité impeccable, à condition qu'il soit réalisé correctement, car la principale difficulté consiste à bien effectuer les joints entre les plaques de plâtre.
Une fois fixé, le faux plafond est enduit

Une fois fixé, le faux plafond est enduit
©Alexandra Trubat

Les outils




  • Une bâche de protection

  • Des bandes pour joints

  • Un couteau à enduire

  • Une équerre

  • Un enduit spécial pour plaque de plâtre

  • Un escabeau

  • De l’isolant phonique

  • Un mètre ruban

  • Un niveau à bulle

  • Une perceuse

  • Des plaques de plâtre

  • Des fourrures (ce sont les rails portés par des suspentes réglables sous lesquels on fixe des plaques de plâtre)

  • Des éclisses pour maintenir les pièces entre elles

  • Un lève-plaque (à louer)

  • Une règle de maçon

  • Une scie à métaux ou égoïne

  • Des vis

  • Une visseuse

  • Une ponceuse

  • Du mortier-colle

  • Des suspentes

  • Du calicot






Les plaques de plâtre



La pose d’un plafond s’effectue avec des plaques de plâtre de deux types :



- BA13 dont la tranche est à coupe droite



- SB13 dont la tranche est à angle sortant



Ces plaques existent sous plusieurs formats et peuvent s’acheter hydrofugées pour les pièces humides. Composées d’une couche épaisse de plâtre entourées de deux couches de carton spécial, elles peuvent se visser sur tous les matériaux : du béton, de l’acier, ou du bois.





La pose



1- Avant de passer aux choses sérieuses, déterminez d’abord la hauteur du faux plafond que vous désirez installer. Il peut mesurer jusqu’à 20 centimètres pour une isolation renforcée. A l’aide du niveau à bulle, reportez cette distance sur les murs et tracez une ligne de repère.



2- Dessinez ensuite un calepinage (un plan) afin de connaître l'ordre de pose des plaques ainsi que leur nombre. En fonction de ce dernier, tracez au plafond les lignes de position des suspentes qui soutiendront la structure.



3- Vous pouvez maintenant fixez les suspentes aux quatre angles de la pièce. Pensez à ajuster leur hauteur par rapport aux repères tracés sur les murs. Tendez un cordeau entre deux suspentes pour assurer le réglage en hauteur, puis fixez les suspentes intermédiaires en les ajustant bien le long du cordeau. Répétez l’opération de façon à obtenir des rangées de suspentes parfaitement alignées.



4- Coupez les fourrures, ou rails, aux bonnes dimensions et emboitez-les dans les étriers des suspentes. Les fourrures doivent être perpendiculaires aux plaques de plâtre. Emboitez ensuite les fourrures sur les suspentes. Ajustez au besoin leur longueur en les sciant ou en les allongeant avec des éclisses. Pensez à vérifier leur horizontalité avec le niveau à bulle.



5- Mettez en place votre isolant de manière à ce qu’il ne soit pas écrasé, ou installez les gaines électriques nécessaires à votre nouvelle installation.



6- Commencez par ne poser que des plaques entières, vous vous occuperez des découpes après. Installez une plaque de plâtre sur le lève-plaque, puis montez-la jusqu'aux fourrures. Calez-la de sorte que les bords soient à 5 mm des murs et vissez-la sur les fourrures tous les 30 centimètres. Prenez le temps d’ajuster parfaitement cette première plaque car elle servira de référence pour les suivantes. Posez les autres plaques entières en les alignant soigneusement bord à bord.



7- Mesurez ensuite les surfaces non couvertes, puis, avec la scie égoïne, découpez des plaques au bon format. Positionnez, puis fixez les plaques découpées en suivant l'ordre de pose du calepinage. Essayez de placer les bords coupés contre un mur.





Les finitions



Une fois que toute la surface de votre plafond est couverte, vous pouvez entamer les finitions.



1- Réalisez les joints entre les plaques de plâtre et les murs en comblant cet espace avec du mortier-colle. Appliquez de l’enduit de lissage entre les bords amincis des plaques.



2- Appliquez dans l’angle une bande de calicot, ainsi que sur les raccords des plaques, puis laissez sécher pendant 24 heures. Il s’agit de bandes en textile adhésives qui permettent d’unifier l’ensemble du plafond.



3- Recouvrez ensuite la totalité de la surface de bandes de calicot avec de l'enduit spécial plâtre et passez une couche d’enduit de finition jusqu’à ajuster l’épaisseur de la bande aux murs ainsi qu’au plafond. Laissez sécher.



4- Poncez les joints avec un abrasif fin et passez une sous-couche pour plaques de plâtre avant de peindre.