L’indispensable perceuse électrique

Laetitia Moréni
Au cours de vos travaux et de votre bricolage, la perceuse électrique demeure un outil indispensable. Bien l’utiliser est donc essentiel !
Mèche hélicoïdale pour pièces en bois

Mèche hélicoïdale pour pièces en bois
©Bosch

Une perceuse électrique peut s’employer autant pour du plâtre que pour du béton, du bois ou des briques, et même pour du métal.





A chaque matériau sa perceuse




Selon le support à travailler, il existe plusieurs types de perceuses.



Pour les matériaux très durs, comme le béton, la pierre dure, la brique ou le ciment, utilisez une perceuse à percussion. Notez qu’aujourd’hui on préfère le marteau perforateur pour les matériaux très durs et denses à la perceuse électrique. Il est plus efficace et moins bruyant.



Pour les matériaux comme le bois, le plastique, le métal ou le verre, il faut impérativement utiliser une perceuse sans percussion.





Et à chaque matériau ses mèches et ses forets




Pour percer des pièces en bois ou des matériaux dérivés du bois, la mèche hélicoïdale est parfaite.



Pour percer les métaux, il est indispensable de se procurer des forets métaux HSS.



Pour percer le béton ou la pierre, prévoyez une mèche avec pastille rapportée au carbure de tungstène. La particularité de cette pastille est d’être très dure et a un angle d’attaque conçu pour les surfaces maçonnées. Elle est utilisée avec une perceuse à percussion dont la mèche tourne et frappe à la fois le matériau.



Pour le carrelage et la faïence, un foret à béton au diamètre souhaité, inséré dans une perceuse sans percussion, permettra d’effectuer le perçage.





La perceuse et vous




Equipez la perceuse avant de vous mettre au travail. Il faut d’abord installer le foret ou la mèche en place en l’enfonçant jusqu’au bout de son support. Serrez ensuite le mandrin. Référez-vous à la notice pour être sûr de réaliser le bon serrage.



Il faut ensuite immobiliser la pièce à travailler. Si vous avez un étau, c’est parfait ! Cette étape est indispensable pour éviter d’une part que l’élément à percer ne se plie ou ne se casse et d’autre part pour empêcher les vibrations au cours du travail.



Vous devez marquer au crayon ou à la craie l’endroit précis où vous allez percer. Assurez-vous de vérifier si aucun élément n’est caché derrière la paroi. Par exemple, vous pouvez trouver des fils électriques ou des conduites de gaz derrière un mur.





Des petits trous, toujours des petits trous : le perçage !




Pointez l’extrémité du foret ou de la mèche sur la marque que vous avez précédemment réalisée. A ce moment-là, vous tenez la perceuse à un angle de 90° par rapport à la surface de la pièce à travailler.



Pendant que la perceuse fonctionne, tenez-la fermement et respectez parfaitement la trajectoire du forage.



Comme la poussière de perçage est très salissante, il est possible d’adapter sur la mèche un accessoire, un capte poussière. Au fur et à mesure que la poussière est dégagée par la spirale de la mèche, il la recueille.



Si vous percez au plafond, vous pouvez coller un cône en papier solide autour de la perceuse. Faites-le de manière à ce qu’il soit bien évasé pour récupérer le maximum de poussière.

Afin d’éviter l’accumulation des déchets au fond du trou, vous devez aussi dégager régulièrement votre foret ou votre mèche sans toutefois la faire sortir complètement du trou à percer.



Enfin, lorsque le trou est réalisé à la bonne profondeur, il faut retirer le foret ou la mèche. Pour cela, vous devez augmenter légèrement la vitesse de rotation de votre perceuse. Si vous n’y parvenez pas, la solution est de changer de sens de rotation.





Dernier conseil avant de vous mettre au travail




Garantissez votre sécurité en évitant les vêtements trop larges qui pourraient se prendre dans la machine. Pensez à mettre des gants et des lunettes pour une protection maximale.

Vous voilà prêts à entamer vos travaux !