Bois cérusé, déco chic et rusée !

Alexandra Trubat
Apparue au début de la Renaissance pour protéger les meubles, la technique de décoration du cérusage met en lumière les veines du bois. Son principe repose sur le creusement des veines tendres du bois et l’introduction d’un pigment colorant afin d’en augmenter le contraste : la céruse anoblit, rénove ou égaye vos lambris, parquets, meubles, sans en ôter le charme naturel.
Bahut métier 5 tiroirs en pin cérusé, Hanjel chez www.decoclico.fr

Bahut métier 5 tiroirs en pin cérusé, Hanjel chez www.decoclico.fr
©Decoclico

Dans l’air du temps et facile à mettre en œuvre, la céruse offre à vos bois un second souffle.



Les outils nécessaires




  • De la pâte à céruser (hautement toxique, le carbonate de plomb utilisé à l’origine a été remplacé par le blanc de zinc ou de titane)

  • Des chiffons propres

  • Du coton à mécher

  • Une brosse en acier au laiton

  • De la laine d'acier fine

  • Du papier de verre de différents grains

  • De la cire




Un conseil : tous les bois ne sont pas cérusables. Assurez-vous qu’il s’agit bien d’un meuble avec des essences à pores ouverts comme le chêne, le châtaigner ou le frêne. Les bois durs et les bois tropicaux aux pores fermés, à part le wengé, supportent mal cette finition.





Un bois bien préparé



1- Avant de commencer, vérifiez que le bois est propre, sans poussière et sec. Pour retirer toutes les anciennes finitions, vous pouvez poncer le bois dans le sens du fil avec du papier de verre.



2- Si vous souhaitez un effet plus contrasté, vous pouvez teindre le bois au préalable. Passez alors la teinture à l'aide d’un coton à mécher, puis essuyez l'excédent avec un chiffon pour ne pas avoir un effet trop prononcé.



3- Brossez ensuite le bois dans le sens du fil, avec la brosse métallique en acier, afin « d’ouvrir ses pores ». Creusez délicatement les veines tendres du bois. Un brossage léger dans le sens du fil est suffisant et évite de marquer le bois.



4- Une fois le veinage accentué, dépoussiérez le bois à l’aide d’un chiffon et d’un pinceau.





Mettez du contraste dans le bois



5- Vous pouvez alors appliquer, à l’aide du coton à mécher, la cire à céruser, en quantité suffisante, par des mouvements circulaires afin qu’elle pénètre correctement les pores du bois sur l’ensemble de votre meuble.



6- Passez ensuite un chiffon propre sur toute la surface cérusée afin de vous éviter de poncer de nouveau. Laissez sécher. Répétez l’opération au bout d’une demi-heure, pour obtenir un effet plus contrasté.



7- Laissez sécher le meuble durant deux jours pour laisser le temps au produit de bien imprégner le bois.



8- Après ces deux jours, poncez perpendiculairement ou par mouvements circulaires l’excédent de cire à céruser avec la laine d’acier. N’insistez pas sur une même zone pour ne pas enlever trop de céruse.



9- Si vous n'avez pas teinté le bois avant de le céruser, terminez le ponçage au papier de verre fin, puis dépoussiérez à nouveau.



10- Vous pouvez enfin cirer puis lustrer le tout pour protéger votre meuble et lui donner une belle finition durable.