Peindre son plafond

Patricia Moreira
Revêtir un plafond d’une peinture était il y a encore quelques années un travail peu évident, car le risque de laisser des traces de rouleaux n’était pas négligeable. Les nouvelles peintures et l’évolution des outils ont rendu cet exercice accessible à tous. Pour arriver à la finition désirée, il faut procéder soigneusement et méthodiquement. Désormais, vous arriverez à peindre votre plafond comme vous l’espériez.
Pratique, la perche télescopique

Pratique, la perche télescopique
©Solivo, Fotolia

Outils nécessaires:



- un pinceau brosse ronde à touffe pointue

- un rouleau à peinture

- de l’adhésif et du papier journal

- un bac à peinture avec grille d’essorage

- un escabeau ou un manche télescopique pour rouleau à peinture



Décorer un mur en le revêtant d’une peinture reflète la volonté d’embellir la pièce, c’est pourquoi le résultat se doit d’être le plus parfait possible. La réussite de la décoration dépend logiquement de la qualité des produits employés, des conditions de pose, des techniques utilisées ainsi que la qualité du support.





Etape 1 : la préparation du plafond



Pour un résultat optimal, le plafond se doit d’être propre, sans aucune tache grasse ni poussière. Pour garantir une surface immaculée, vous pouvez :



- lavez le mur avec une lessive alcaline puis rincer soigneusement

- appliquez un détachant sur les salissures résistantes

- utilisez une brosse à poils doux pour les taches incrustées





Etape 2 : protéger les surfaces qui ne doivent pas être peintes



Il est préférable que la pièce de travail soit complètement vidée de tous ses meubles. Si ce n’est pas possible, protégez-les avec des bâches pour éviter de projeter des gouttes de peinture . Le sol doit être également protégé par une bâche, du polyane, des journaux ou encore des cartons, afin d’éviter de le tacher.



Pour préserver les angles du haut des murs qui environnent le plafond, ainsi que les poutres apparentes, appliquez un ruban de masquage que vous retirerez avant que la peinture ne sèche.





Etape 3 : application de la peinture



Commencez par peindre les angles et les pourtours avec une brosse ronde à touffe pointue.

Une fois que tous les pourtours ont été recouverts de peinture, vous pouvez vous atteler au recouvrement du plafond. Cette application se fait au rouleau, ce qui permet d’étaler la peinture plus rapidement et uniformément. Versez la peinture que vous avez choisie dans le bac prévu à cet effet et posez la grille d’essorage ; ainsi vous pourrez facilement recharger et essorer votre rouleau.





Etape 4 : peindre votre plafond au rouleau



Un plafond étant rarement accessible à hauteur d’homme, il est souvent nécessaire de monter sur un escabeau ou d’utiliser une perche télescopique. Afin de peindre son plafond, il faut travailler par zones d’un mètre carré environ, en deux passages croisés :



- un premier passage dans la largueur, pour appliquer la première couche de peinture.

- un second passage, perpendiculaire au premier et dans le sens principal de la lumière, pour étaler uniformément la peinture.



Commencez par le fond de la pièce et progressez en direction de la source principale de lumière. Appliquez la peinture en ramenant le rouleau vers vous, la pression que vous exercerez sera plus uniforme. Exercez des mouvements souples, sans à-coups.





Etape 5 : finitions



Selon la qualité du support et de la peinture, vous devrez passer une seconde couche, voire une troisième couche si le support est particulièrement absorbant. Retirez tous les adhésifs protecteurs avant que la peinture ne sèche.



N’attendez plus, décorez votre plafond comme vous le désirez !