Les bons outils font le bon peintre!

Laetitia Moréni
Ce week-end, c’est atelier peinture. Mais d’abord, il faut se procurer de bons outils. Pas facile de faire le bon choix lorsque les rayons sont emplis de toutes sortes de pinceaux. Optez pour un type de pinceau ou de rouleau selon votre surface à repeindre.
Rouleau  avec manchon antigoutte et perche pour peindre les plafonds et les murs hauts

Rouleau avec manchon antigoutte et perche pour peindre les plafonds et les murs hauts
©CASTORAMA

Avant de commencer à peindre…



Ne vérifiez pas seulement si vous avez de bons pinceaux



- Une brosse et une éponge pour lessiver les murs et les plafonds

- Des journaux pour couvrir le sol et des bâches pour couvrir les meubles

- Du ruban adhésif pour protéger le contour des portes, des fenêtres et des plafonds

- Une échelle ou un grand escabeau pour atteindre le haut des murs et des plafonds

- Un bac à peinture et une grille d’essorage

- Un grattoir et un couteau pour agrandir, reboucher et enduire les fissures



Mais comment ne pas se mélanger les pinceaux ?




Soyez exigeant sur la qualité de vos pinceaux. S’ils sont de mauvaise qualité, ils risquent de perdre leurs poils sur votre support. Préférez les pinceaux en poils de soie de porc ou de sanglier à ceux en poils synthétique.



Choisissez votre pinceau selon votre surface à repeindre.



Pour commencer :



- Les pinceaux à brosse plate ou « queue de morue » : ils sont utilisés pour vernir, laquer et lisser. La largeur de la brosse détermine la rapidité d’application. La brosse large sera utilisée pour les grandes surfaces, tandis que la brosse plus étroite pour les petites surfaces, comme les cornières ou les chambranles de portes et de fenêtres.

- Les pinceaux à brosse ronde - dite aussi "pouce" - sont pratiques pour les petites surfaces non planes comme les angles ou les moulures.



Et pour finir :



- Les pinceaux avec brosse plate à virole coudée vous permettent d’atteindre des surfaces peu accessibles comme l'arrière des radiateurs.

- Les pinceaux avec brosse ronde à rechampir sont utilisés pour peindre les angles, les fenêtres et les moulures. Idéal pour les détails et les finitions.

- Les brosses raccords sont recommandées pour les travaux de décoration, les petites surfaces, les raccords et les retouches.





Sans oublier le rouleau pour les grandes surfaces




Le rouleau ne manquera pas de vous séduire surtout si la peinture n’est pas votre passe-temps favori. Idéal pour les grandes surfaces (murs et plafonds) et simple d’utilisation, il existe en différentes matières.



Application des peintures mates et satinées : c’est le rouleau en mousse qu’il vous faut !



Application du vernis ou de la laque : le rouleau laqueur à poils demi-longs fera votre bonheur.



Pour un travail plus propre : le rouleau « anti-gouttes » est spécialement conçu pour peindre les plafonds. Il est aussi idéal pour éviter le fini type « laque » sur un mur ou sur un meuble.



Pour crépir les façades : le rouleau à poils longs sera parfait.



Pour les crépis décoratifs : choisissez le rouleau à picots.



Pour accéder dans les surfaces difficiles : comme le pinceau à virole coudé, il existe le rouleau étroit muni d’un manche coudé pour aller jusqu’à l’arrière des radiateurs.



Après le rouleau : le spalter, ou pinceau à queue anglaise, est utilisé pour le lissage de toutes les peintures après le passage du rouleau à peindre. La largeur de la brosse détermine la rapidité d'application.



Vous êtes maintenant le pro des outils du bon peintre !