Choisir un style de pose de carrelage

Alexandra Trubat
Poser du carrelage c’est bien, mais dans quel sens ? Et oui, savoir poser son carrelage est une chose mais savoir choisir selon quel motif en est une autre. C’est un moment décisif car il existe plus d’une dizaine de poses possibles. Le modèle varie beaucoup selon la taille, la forme, la couleur du carreau ou encore le lieu.
Mais pour vous sortir de ce choix cornélien, voici un petit lexique des différents motifs de poses les plus utilisés.
Pose en opus romain pour le Pietra Piasentina de chez Marazzi

Pose en opus romain pour le Pietra Piasentina de chez Marazzi
©Marazzi DR

La pose droite : une valeur sûre



C’est la façon la plus classique d'aligner les carreaux ou dalles de carrelage de mêmes dimensions. Cette pose est appelée la pose droite ou encore opus bande. Actuellement, c’est un type de pose très prisé de par son rendu moderne, en particulier avec les carreaux de grands formats.





L’Opus romain combat l’ennui



Rompez la monotonie avec la technique de l'Opus romain qui consiste à utiliser des carreaux ou des dalles rectangulaires et carrées de tailles différentes. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser autant de dimensions différentes qu’il existe en format rectangulaire ou carré. Les joints sont alors décalés en longueur mais aussi en largeur. C’est une pose particulièrement préconisés pour les dallages d’extérieurs.





La pose en diagonale ou en oblique



La pose en diagonale consiste à décaler la disposition des carreaux, en diagonale avec l'axe de circulation de la pièce. Cette pose offre un aspect moins conventionnel à vos pièces, en accentuant les perspectives.





L’Opus incertum pour les extérieurs



La pose de type Opus incertum, est un revêtement composé de morceaux cassés de carrelages souvent de différentes couleurs, dimensions et calibrage. Ses joints sont plus visibles. C’est une pose couramment utilisée en extérieur.





La pose en damier, privilégiée par les joueurs



Il s’agit d’une pose droite, mais en introduisant le motif du jeu d’échec ou des dames. On utilise généralement, des carreaux de deux couleurs différentes, le plus souvent noir et blanc. Mais, il est aussi possible d’utiliser plus de deux couleurs.





La pose en chevrons



La pose en chevrons donne un motif décoratif en forme de V. Cela donne un carrelage en zigzag avec un aspect original. C'est une pose possible avec des carreaux de forme rectangulaire. On alterne le sens des carreaux : on pose un carreau dans un sens, puis un carreau perpendiculairement à celui-ci.





La pose avec cabochons



Petites pierres fines, polies et colorées, les cabochons viennent s’ajouter aux dalles des carrelages de façon régulière sur le carrelage. Pour un rendu très décoratif, cette pose, qui permet de détacher les petites pierres, offre donc du rythme et de l’originalité au sol. Le résultat est intéressant quand le cabochon est d'une couleur différente des autres carreaux. Dehors, la terrasse paraît ainsi plus sophistiquée. A l’intérieur, l’entrée a une allure chic.





La pose tapis structure l'espace



Cette technique permet de créer un motif de "tapis" en jouant tant sur les couleurs que sur la disposition des carreaux. Cette pose permet donc de donner un certain effet de limitation sur le sol. Le choix de deux carrelages différents, tant par la forme que par la couleur, est important. Cela permet un pourtour délimité par une frise avec un centre contrasté.





Pose avec frise



Cette pose est très originale : elle permet d’intégrer à votre sol un ou plusieurs motifs décoratifs avec une frise sur le pourtour de la pièce. Le sol peut recevoir des dalles uniformes ou bien un ou plusieurs motifs au centre de la pièce par exemple. La frise s'intègre sans problème au plan de pose du carrelage. Commencez par les bords en calculant bien les coupes pour les éviter sur la frise. Vous pourrez ensuite remplir le centre.





La pose à joints contrariés



La pose à joints contrariés (ou à rupture de joints) est une pose droite avec joints décalés. Les carreaux, tous identiques, sont décalés les uns par rapport aux autres quand on change de rangée. Les joints ainsi décalés donnent un aspect moins systématique à la terrasse.