Un mur de carrelage chez vous en quelques étapes

Alexandra Trubat
Une soudaine envie de carrelage mural dans votre cuisine ou votre salle de bains ? Pourquoi ne pas le poser vous-même ?
La pose d’un carrelage mural est en fait très simple. Il faut disposer d’un support sain et être attentif à la régularité de l’ensemble.
Pour ce qui est du carreau, en terre émaillée, ou naturelle, en verre teinté, en pierre ou peints à la main… il en existe une multitude et vous n'aurez que l'embarras du choix.
Pour éviter toutes mauvaises surprises dans la pose de votre carrelage, suivez le guide !
Pose droite pour le Bellagio de chez Tile of Spain

Pose droite pour le Bellagio de chez Tile of Spain
©Tile of Spain DR

Boîte à outils



Un bon bricoleur doit être bien outillé. Munissez-vous alors de :


  • Une pince de carreleur

  • Une pointe à tracer

  • Une pince à rogner

  • Une scie à céramique

  • Un ciseau de maçon

  • Un maillet en caoutchouc

  • Une raclette en caoutchouc

  • Une carrelette ou coupe-carreaux

  • Une lime au carbure

  • Une spatule crantée

  • Un lissoir

  • Un niveau à bulle

  • Des croisillons

  • Du mortier-colle

  • Du mortier pour les joints

  • De l’enduit si votre mur n’est pas lisse

  • Du produit anti-humidité anti-moisissures si le mur n’est pas sain et sec




Un mur de qualité



Avant de commencer la pose du carrelage, vérifiez que le mur soit parfaitement préparé : il doit être solide, sain, propre, sec et plan. N'hésitez pas à le nettoyer et à le traiter s'il présente des traces d'humidité, ou encore à utiliser un enduit s'il n'est pas régulier.

Important : dans une salle de bains, la seule pose du carrelage ne rendra pas assez étanches vos murs. Pensez à les imperméabiliser avant !





La pose : tout est dans l’ajustement



Une pose équilibrée nécessite avant tout un bon ajustement car la première rangée de carreaux conditionne les suivantes. Il est donc nécessaire de bien la positionner pour réussir votre pose de carrelage mural.



1- Le carrelage mural se pose toujours de bas en haut. Avec le niveau, installez donc un tasseau, bien droit, en bas du mur, à l'emplacement de la future plinthe pour faire reposer provisoirement la première rangée de carreaux dessus.



Vous pouvez aussi faire une pose à blanc à partir de cette étape en utilisant de l’adhésif sur les carreaux. Cela permet de repérer les coupes à effectuer.



2- Après avoir préparé le support, encollez sur une surface d’environ 1 m² avec du mortier colle à l'aide d'une spatule crantée. Le premier carreau doit être posé contre le tasseau de base. Appuyez dessus avec votre main ou tapez-le avec un maillet pour qu’il adhère bien au mur. Entre les carreaux, disposez des croisillons dans les angles afin de garder un écart constant.



3- Ensuite, collez un second carreau, en prenant soin de bien l’appliquer contre le croisillon du premier qui ne doit pas bouger. Reproduisez la même opération pour les autres carreaux.



4- Faites de même jusqu’à ce que toute votre surface à carreler soit couverte. Dans les angles, placez les croisillons à plat, ils seront noyés dans le joint.



5- A l’aide d’un niveau, vérifiez régulièrement l’horizontalité et la verticalité de vos rangées de carreaux au cours de votre pose de carrelage mural. Enfin, utilisez un chiffon humide pour essuyer l’excédent de mortier au fur et à mesure.



6- Les coupes à faire sur un panneau se font à la carrelette. Limez ou poncez les bords trop coupants. Pour obtenir un meilleur effet, réservez les coupes pour les parties basses, des surfaces plus éloignées de la lumière ou plus discrètes.



7- Laissez ensuite le tout sécher pendant 12 heures. Ensuite vous pourrez poser les joints.



8- C’est la dernière étape de la pose du carrelage ce qui ne la rend pas moins importante. Avec la raclette en caoutchouc étalez le mortier à joint de manière à le faire entrer dans tous les interstices. Lissez aussitôt avec le doigt mouillé. Astuce : avec un peu de savon vous obtiendrez un meilleur lissage !

Au bout d’une heure vous pouvez passez un coup d’éponge sans creuser les joints.

Si vous souhaitez poser un joint coloré, teintez le mortier à joint avec un colorant universel.





Quelques conseils pour choisir ses carreaux



Le choix du carrelage dépend du lieu de pose, de ses couleurs, ou encore de ses décors. N’oubliez pas que les carreaux sont très sollicités par les détergents, les éclaboussures ou encore les chocs. Préférez-les donc solides.



Quand les zones à carreler sont de petites dimensions, ne tergiversez pas et choisissez la qualité. Enfin, oubliez les carreaux de grandes dimensions dans ces zones : à défaut, vous devrez faire de multiples coupes et ils seront difficiles à poser.