Colle et parquet font bon ménage

Alexandra Trubat
Plus facile que le parquet à clouer, le collage est une technique de pose tout aussi classique qui ne présente pas de véritables difficultés, pour autant que l’on respecte certaines règles !
La colle aqueuse parfaitement adaptée à la pose collée du parquet

La colle aqueuse parfaitement adaptée à la pose collée du parquet
©DR

Outre le fait de présenter toutes les qualités habituelles du parquet, le parquet collé présente l’avantage de pouvoir être posé sur un ancien revêtement : béton, carrelage, dalles, PVC… Enfin, il ne limite en rien le type de motif décoratif de pose : mosaïque, planchettes, lamelles sur chant, bois de bout, rainures et languettes s’offrent à vous.



Les outils et les matériaux nécessaires




  • un aspirateur

  • un niveau bulle

  • un pierre ponce

  • une règle

  • une équerre

  • un crayon

  • une spatule crantée

  • une scie égoïne

  • un chiffon humide

  • une ponceuse à parquet avec différents grains de papier de verre

  • de l'enduit de ragréage auto-lissant

  • un maillet

  • un cordeau à tracer

  • de la colle vinylique pour les parquets bruts et colle à solvant pour les parquets vernis

  • des cales en bois

  • une lisseuse

  • une auge

  • une truelle




La préparation du support



La pièce à parqueter doit être conditionnée de façon à garantir les meilleures conditions de pose. Ainsi le chauffage doit fonctionner de façon à atteindre une température de 15 C° minimum. De plus, il faut préserver la pièce de l'humidité dont le taux idéal se situe entre 45% et 65%.



Quant au sol, il se doit aussi d’être parfaitement propre, lisse, et plat. Dans le cas contraire, appliquez à la lisseuse un enduit de ragréage, laissez-le sécher durant 24 heures puis poncez-le avec une pierre ponce : la colle accrochera mieux. Vous pouvez aussi multiplier les sous-couches ou les isolants entre la chape et le parquet qui limitent les remontées d'humidité et offrent un parquet relativement peu sonore. Passez aussi un coup d’aspirateur, sinon la poussière risque d’empêcher la colle d’adhérer.



Enfin, comme tout parquet massif, il faut conserver au minimum 48 heures les lames dans la pièce où elles seront posées, afin qu’elle s’acclimate aux conditions de l’air ambiant.



La pose des lames



Un parquet harmonieux est facile à obtenir. Il suffit de poser les lames dans le sens de la lumière ou de la longueur de la pièce. Et surtout, il ne faut pas oublier de laisser le fameux joint de dilatation de 5 à 10 mm à l’aide de cales le long des cloisons. Ce n’est pas parce que le parquet est collé qu’il ne respire plus. Il a toujours besoin d’espace.



Préparez vos cartouches de colle à l’avance : le pistolet est très gourmand. Une fois n’est pas coutume, commencez par réaliser la barre de seuil avec une lame. Cette méthode évite d’avoir à raboter la porte et s’avère nettement plus chic qu’une simple barre en ferraille. Avec le pistolet, encollez généreusement la surface qui va l’accueillir et posez-la fermement.





Déterminez le mur le plus droit comme point de départ et faites une pose « à blanc », en alternant les tons et les longueurs de lames. Les lames vont s'enclencher entre elles grâce à leurs languettes.



Lorsque vous êtes satisfait de la disposition, vous pouvez encollez la surface sur laquelle poser le parquet. Posez la première lame contre une calle et frappez-la d'un coup de maillet en caoutchouc afin de bien l'incruster dans la colle. Ne tardez pas plus de dix minutes entre l’encollage et la pose de la lame car la colle sèche très vite. Renouvelez l'opération. Pour bien encastrer les lames les unes dans les autres, utilisez un tasseau de bois sur la tranche de la lame et frappez-le d'un coup de maillet. Lorsque vous arrivez au mur, découpez vos lames de parquet en fonction de l'espace restant, en tenant compte du jeu périphérique suffisant. Pensez à éliminez les traces de colle grâce à un chiffon humide.



La finition



Une fois le travail terminé, il faut attendre au moins trois jours pour commencer les finitions. Vous pourrez alors poncer afin d’uniformiser l’épaisseur des lames et éliminer toutes souillures du bois. Poncez les lames au gros grain toujours dans le sens du bois. Ensuite, vous pourrez éventuellement appliquer une couche de finition (vernis, huile, cire), qui personnalisera le parquet. Pour finir, posez les plinthes qui peuvent être clouées ou collées au mur.



Quelques conseils



Attendez encore une semaine avant la pose des meubles. Pour les sols chauffants, coupez le chauffage 48 heures avant l’installation et attendez 24 heures avant une remise en marche progressive du chauffage.

Enfin, vous allez passer une bonne partie de la journée à genoux, alors pensez aux genouillères !