Pose de parquet cloué, méthode traditionnelle

Michel Balic
Remplacez un parquet ancien usé par le temps par un parquet neuf, cloué sur lambourdes en suivant ce pas à pas illustré en 11 étapes.
Après le remplacement, le nouveau parquet à lames de 160 mm plus claires et modernes.

Après le remplacement, le nouveau parquet à lames de 160 mm plus claires et modernes.
©Michel Balic


Cette mise en œuvre de parquet cloué est avant tout la plus traditionnelle. Elle peut être mise en application aussi bien en rénovation que dans les espaces neufs. Elle convient très bien dans les logements anciens des villes. En effet, après le démontage des anciens parquets, l’assise appelée lambourdage pourra être conservée pour accueillir le nouveau parquet sans modification de hauteur.



Le parquet sera cloué perpendiculairement aux lambourdes et en principe dans le sens de la lumière dominante. Un entraxe maximum de 450 mm pour un parquet de 20 mm devra être respecté. Un espacement plus important entrainerait une souplesse à la marche et risquerait de provoquer à terme des déformations.



La pose clouée des parquets est encadrée par les prescriptions de mises en œuvre dictées par le DTU 51.1. Les DTU sont la référence que tout expert prendra en compte en cas de litige.



Les parquets cloués ont une épaisseur minimum de 20 mm, des lames moins épaisses pourraient se fendre lors du clouage. Tous les parquets dont l’épaisseur est supérieure à 20 mm peuvent se clouer, y compris les parquets contrecollés haut de gamme de 20 mm. Les parquets contrecollés sont privilégiés pour des largeurs supérieures à 180 mm, car ils sont moins sensibles aux variations d’hygrométrie, ce qui assure une meilleure stabilité dimensionnelle.



Avant son remplacement, l’ancien parquet à lames de 80 mm usées par le temps.

Avant son remplacement, l’ancien parquet à lames de 80 mm usées par le temps.
©Michel Balic




Les lambourdes seront calées et fixées au sol de manière à avoir un sol parfaitement plan.



En cas de besoin, l’intervalle entre les lambourdes pourra être comblé avec de la laine acoustique ou de la vermiculite pour assurer une isolation phonique. Les clous à tête plate sont enfoncés à 45° côté languette, au croisement avec chaque lambourde ; on utilisera un chasse clous pour ne pas gêner l’emboitement de la lame suivante et éviter les grincements. Cette pose peut s’effectuer à l’aide d’un marteau ou d’un cloueur automatique.



La pose clouée est aussi une solution pour compenser la différence de hauteur entre le support et le sol fini, elle peut donc éviter la mise en œuvre fastidieuse du coulage d’une chape.



Cette pose est plutôt réservée aux professionnels de la mise en œuvre des parquets ou à des bricoleurs aguerris.



Carnet d’adresses :

Parqueterie de Bourgogne :    www.parquet.fr

Pursol&bois :       www.pursolbois.com



Etape1 : démontage de l’ancien parquet.

Etape1 : démontage de l’ancien parquet.
©Michel Balic




Etape 2 : suppressions des éventuels anciens clous restant après le démontage des lames.

Etape 2 : suppressions des éventuels anciens clous restant après le démontage des lames.
©Michel Balic




Etape 3: scellement des anciennes lambourdes.

Etape 3: scellement des anciennes lambourdes.
©Michel Balic




Etape 4 : consolidation des anciennes lambourdes.

Etape 4 : consolidation des anciennes lambourdes.
©Michel Balic




Etape 5 : si elles s’avèrent non réparables, mise en place de nouvelles lambourdes.

Etape 5 : si elles s’avèrent non réparables, mise en place de nouvelles lambourdes.
©Michel Balic




Etape 6 : contrôle du niveau du lambourdage.

Etape 6 : contrôle du niveau du lambourdage.
©Michel Balic




Etape 7 : mise en place du nouveau parquet, la première lame est installée côté rainure sur le mur.

Etape 7 : mise en place du nouveau parquet, la première lame est installée côté rainure sur le mur.
©Michel Balic




Etape 8 : serrage des lames.

Etape 8 : serrage des lames.
©Michel Balic




Etape 9 : clouage des lames, au marteau ou pistolet pneumatique.

Etape 9 : clouage des lames, au marteau ou pistolet pneumatique.
©Michel Balic




Etape 10 : découpe et ajustage des lames.

Etape 10 : découpe et ajustage des lames.
©Michel Balic




Etape 11 : finitions sous plinthe au mastique acrylique.

Etape 11 : finitions sous plinthe au mastique acrylique.
©Michel Balic