Acheter son vin sur Internet, est-ce intéressant ?

Alix Baboin-Jaubert
De multiples sites sur la toile proposent aujourd’hui, des vins à la vente, les livrant à domicile. Ces vins, français ou étrangers, des grands crus aux petites appellations plus confidentielles, offrent des prix variés : de quelques euros à quelques centaines voire milliers d’euros selon les crus, avec le port en sus. Mais, est-ce bon marché, est-ce fiable, en un mot est-ce intéressant à tous les points de vue ? Notre enquête sur le terrain.
La largeur de l'offre permet de voyager à travers les vignobles des différentes régions et continents

La largeur de l'offre permet de voyager à travers les vignobles des différentes régions et continents
©DR

La réponse à la question est très normande : non et oui. NON, acheter par Internet des vins n’est pas meilleur marché ; au contraire, car les sites fonctionnent tous à peu près de façon identique. Pour faciliter leur logistique, ils passent le plus souvent, par des plateformes de regroupement qui enregistrent les commandes, les répartissent, préparent les colis…et toute cette manutention a un coût qui se répercute sur le prix de la bouteille à la vente.





Appelez directement la propriété



Il n’est que de comparer le prix en appelant directement au domaine choisi. Les propriétés sont capables et bien heureuses de vous envoyer par Chronopost, ou autre livreur, leur vin directement à votre domicile. Si vous groupez des achats avec des amis, des collègues, le service commercial du «château» négociera peut-être une baisse à la bouteille, sur quelques douzaines de bouteilles, qui sait ? Ceci étant posé, regardons de plus prés l’intérêt des sites marchands. Car l’amateur véritable, sera peut-être trop content de recevoir chez lui, sur la toile, des offres et infos.





Catalogue ?



Interrogeant pour les besoins de l’enquête mes confrères journalistes, ceux-ci donnent leurs avis.



-« Parfois les sites ne sont que des catalogues de vins mis en ligne, une litanie des régions vinicoles, comme celle des livrets sur papier que l’on reçoit par la poste. Ou est l’intérêt ? » dit l’un d’eux.



Mais pour d’autres, il semblerait depuis peu, que certains sites se fassent plus affriolants, proposant des affaires, des ventes à prix cassés sur 24 heures, des primeurs, des vins de tous les pays…Le site châteauonline qui se targue d’être le « site leader de vente en ligne de vins » offre ainsi un joli bandeau avec des « Promotions », « Livraison gratuite »...et même un plus pour les cuisinières : des recettes de saison avec des vins associés ! En ce moment bœuf bourguignon avec la recette et le vin qui va avec (quand même à 14 euros environ !), poêlée de champignons itou… C’est habile et tentateur ! Des onglets « Petits budgets », « Primeurs » et même vidéos des vignobles pour apprendre aux amateurs sont autant de clins d’œil pour passer du temps sur le site et succomber à la tentation. Avec habileté en sus l’accroche « J’y connais rien », cliquez, vous saurez tout !



Le site www.jean-merlaut.com ne propose que des vins de Bordeaux ; un bon créneau que ce viticulteur-négociant connait bien, assortit chaque bouteille d’un commentaire avec les cépages, le sol, la vinification…Il offre aussi à la vente des « cubi » de 5 ou 10 litres, ce qui n’est pas souvent le cas sur les autres sites. Un bon point !





Des conseils pratiques ?



Autre grief souvent entendu : aucun conseil ne vient enrichir le catalogue en ligne. Pas l’ombre, d’un commentaire instructif sur les vendanges d’octobre 2010 en bordelais, le gel du printemps en coteaux du Languedoc ou la qualité des primeurs cette année en Anjou…Rien bien souvent, aucune valeur

ajoutée. C’est le cas du site Wineandco, qui se dit être « la plus belle sélection de vins et champagnes sur Internet ». Peu de commentaire, peu d’offres spéciales, peu de meilleures promotions…comme si le vin n’était qu’une question de porte-monnaie. C’est dommage !



En revanche sur le site MondoVino, le guide de vin de France de Dussert-Gerber, l’offre proposée en l’occurrence Brane-Cantenac était largement argumentée : décrit du sol, au millésime en vente avec force détails sur le nez, la robe et le palais… Comme quoi, il faut fouiller ! Sur le site Rouge et Blanc, qui insiste beaucoup pour que vous laissiez votre email car « une surprise vous attend », vous avez des annonces « quel vin, quel plat ? » qui permettent de composer son menu avec les vins proposés à la vente.



Le site 75 cl.com, 5000 références à son actifs, précise t’il, offre les conseils d’Arthur le chef de cave. Il change régulièrement pour multiplier les chances de vous séduire.



Et le site Millesima propose dans un onglet « A votre service » avec le nom de deux personnes (des dames en l’occurrence) et leur téléphone, capables de répondre aux questions pour des conseils personnalisés. Quant au site Savour-Club, un numéro vert gratuit répond aux questions.





Des commentaires culturels



Sur le site « 1855 » qui se dit lui « le plus grand choix sur Internet, 25 000 vins fins !!! », à chaque région vinicole correspond plusieurs clés de lectures, à dominante culturelles. Ainsi, pour la Bourgogne, si l’annonce des maisons de vente est bien présent dans le haut de page, le bas est consacré à des explications sur le terroir bourguignon, l’histoire religieuse du pays qui fit les grands clos prestigieux à l’origine du fait des ordres monastiques…C’est bien fait et utile. Evidemment, on n’oublie pas l’objectif de vente : un bandeau accrocheur clignote et propose des prix, ventes flash, promotions, sur des domaines ou un vin en particulier…





Le bio de plus en plus présent



Les artisans des sites n’oublient pas d’être dans l’air du temps ! Un onglet « Bio » apparaît désormais souvent sur les sites marchands. Notons tout de même que les vins biologiques, cela n’existe pas ; il s’agit en fait d’un produit fabriqué selon les méthodes de l’agriculture biologique. Mais cela devient normal, presque nécessaire à l’offre.





Inscription à la lettre d’informations



Pratiquement tous les sites proposent de s’inscrire à une newsletter, une manière de rester en contact et de proposer régulièrement des offres spéciales. Ainsi l’internaute est-il « captif » et un réceptacle facile à toutes publicités émanant du site et proposant d’alléchantes occasions !





La fiabilité au paiement, à la livraison ?



Aujourd’hui, les sites sont fiables quand on paie par carte bancaire ; ils sont largement sécurisés et ne peuvent s’amuser à manquer de rigueur sous peine de perdre leur clientèle. La livraison pose plus de problème. Rien de plus agaçant que d’être bloqué chez soi pour attendre sa caisse ! A chacun ses astuces pour palier l’absence de concierge : certains se font livrer chez l’épicier (qui ne vend pas de vin !) en bas de chez lui. D’autres demandent des horaires plus pratiques. Bref, c’est un peu la débrouillardise.





Oui, cela peut être intéressant mais !



Oui, donc côté prix, il faut fouiller, revenir, comparer et on peut faire des affaires. Un des meilleurs sites, pour le prix, étant sans conteste Cdiscount qui organise régulièrement des ventes « flash » comme 10 000 ou 100 000 bouteilles d’un joli flacon à prix bradé. Il faut tomber dessus et ne pas hésiter à acheter. Pour cela, le néophyte aura peut-être peur de se lancer. A la visite du site, dernièrement, on pouvait acheter sans ciller un vin jaune de Tissot à 29,79 euros au lieu de 40 euros ou un Saint-Emilion grand cru à 9,50 euros au lieu de 20 euros. Les onglets sont nombreux et alléchants «moins de 10 euros»... et les conseils assez faciles d’accès.



Mais, l’amateur qui ne connait vraiment rien au monde du vin, sera quand même un peu perdu dans cette jungle essentiellement commerciale. Rien ne vaut les conseils « in live » du vendeur de Nicolas, Savour Club, ou autre magasin du coin de la rue. Donc, notre conseil : allez vite suivre des cours d’œnologie ; ils se multiplient en France et ont très formateurs.



Conclusion. Dégustez, dégustez, dégustez, notez les châteaux, les maisons, les domaines, les régions, faites-vous des carnets selon vos goûts dans les vins aux trois couleurs, les flacons tranquilles ou effervescents, les secs, les doux, les vins mutés ; Et ensuite allez faire vos emplettes en ligne !



- Wineandco : une rubrique originale « particulier à particulier » pour vendre son vin à autrui ou échanger. Livraison gratuite à partir de 250 euros, cadeau de bienvenu, carte de fidélité.



- 1855 : 25 000 références, la plus grande offre sur Internet ; le site fête ses 15 ans avec des remises sur les champagnes.



- MondoVino, guide de vin de France Dussert-Gerber, offre web-vignerons, foire avec invitation gratuite…



- Lavinia, site du magasin du boulevard de la Madeleine Paris 8e, un bandeau sélection qui permet d’aller vite où on veut : Nouveautés, Moins de 10 euros, Meilleures ventes, Bio…



- Jean-Merlaut.com, site des vins de Bordeaux, avec Catalogue, Primeurs, Accessoires, Promotions, Cubi…



- Millesima : Un site qui propose des magnums, jéroboam ou autre contenant, au même prix qu’une bouteille, à la conservation beaucoup plus intéressante que la bouteille classique de 75 cl.



- Rouge et blanc : des rubriques bien faites comme « des instants et des vins », « quel vin avec quel plat »… et toujours un peu catalogue.



- Savour club, affiche une claire volonté de rajeunir sa cible en se dépoussiérant de son côté un peu vieillot. Téléphone vert gratuit, livraison gratuite au-delà de 190 euros.



- Nicolas : clair



- Ecce Vino, ne vend pas de vins. Uniquement des conseils, des accords mets-vins conçus par une équipe de spécialistes. Une manière sympathique de dire que le vin c’est aussi du bon, du goût, de la saveur et du convivial, bien sûr !



- Cdiscount, un vrai bazar qui vend de tout pour tous. Cliquez VIN et vous aurez de belles surprises mais l’onglet « vin » est moins raffiné que les sites spécialisés.



- 75cl.com : 5000 références, joli site, assez clair avec toujours « Bonnes affaires », « Coup de cœur » dont on ne voit pas trop la différence.



- Vin Malin, assez raffiné, clair, avec des offres et des conseils comme sur les vins de champagne avec les vins peu dosés, un bon point.