Pas de bons vins, sans des bouchons 100% fiables : Diam l’a fait !

Alix Baboin-Jaubert
Ouvrir une bouteille d’un vieux millésime en étant assuré qu’il n’est ni oxydé, ni bouchonné, ni éventé…mais qu’il se sera conservé dans des conditions optimum, c’est le pari de la société Diam leader international du bouchon « technologique ». Un milliard de bouchons annuels, quand même !
Diam utilise le liège naturel en tant que matière première, matière qui sera ensuite réduite en poudre puis amalgamée avant de reconstituer un bouchon presque parfait.

Diam utilise le liège naturel en tant que matière première, matière qui sera ensuite réduite en poudre puis amalgamée avant de reconstituer un bouchon presque parfait.
©DR

Un bouchon technologique, kesako ? Un nom un peu compliqué pour un procédé révolutionnaire qui assure un bouchage garanti, pour chaque bouchon. Le brevet est déposé, il garantit sécurité, adaptabilité et homogénéité. En fait, on utilise comme matière première le liège, ingrédient génial qui a fait ses preuves depuis des centaines d’années, on le broie en fine poudre comme de la farine, puis on le traite pour enlever tous mauvais goûts. Cette poudre est ensuite amalgamée pour reconstituer un bouchon presque parfait.


Après 7 ans de recherche, le traitement Diamant permet d’ôter tous arômes susceptibles d’altérer le goût du vin et toutes molécules de TCA, responsables du goût de bouchon. Le vin, bien fermé, n’est en rien gêné par son bouchon. Au contraire, grâce à leur formulation, les différents bouchons de la gamme Diam garantissent la maitrise des transferts d’oxygène, adaptée à chaque vin.


Ainsi, différentes perméabilités (Diam 1, 3, 5, 10 et 15) permettent de boucher aussi bien des vins tranquilles, que des vins effervescents ou des spiritueux. Pour couvrir tous les besoins, un bouchon dernière innovation (Diam 15), conserve spécialement les grands crus.


Des  maisons connues, de belle réputation, comme Bouchard Père et Fils, la maison Hugel, le domaine Didier Dagueneau, des champagnes comme Billecart Salmon, Henriot, Roederer, des spiritueux comme Courvoisier ou Hennessy, des vins d’Australie, des Etats Unis, d’Argentine ont choisi ce type de bouchage pour garantir la qualité de leur vin.


La société appartient au groupe Oeneo dédié à la tonnellerie  et au bouchage. Vous reconnaitrez le bouchage à la qualité du vin !  Of course.