Château Talbot : un grand Médoc

Christian de Rivière
Classé quatrième grand cru dans la classification des vins de Bordeaux datant de 1855, le vignoble de Château Talbot s’étend sur 107 hectares sur la commune de Saint-Julien-Beychevelle, jusqu’aux frontières nord de l’appellation, à la limite de Pauillac.
Le cru 2005

Le cru 2005
©Sabine Leroux

L’histoire de ce cru est riche. Il porte le nom du Connétable Talbot, célèbre homme de guerre anglais, gouverneur de Guyenne, vaincu à la bataille de Castillon en 1453, durant la guerre de Cent Ans.

Le domaine fut acquis en 1917 par Désiré Cordier, un important marchand de vin de la place de Bordeaux. Sous son impulsion, Talbot s’imposa comme l’un des crus les plus célèbres du bordelais. Ses petites-filles, Nelly et Lorraine perpétuent aujourd'hui la tradition.

Les vins de l’appellation Saint-Julien se distinguent par une finesse naturelle et un équilibre abouti. Leur style forme un magnifique trait d’union entre la finesse des vins de Margaux et la puissance de ceux de Pauillac.

Tout en étant un vin de longue garde, Talbot peut aussi se boire dans des millésimes relativement jeunes en raison de sa rondeur. Son caractère ouvert et ses tanins soyeux développent avec le temps un bouquet aromatique délicat et complexe de cèdre et de havane.

Les vendanges sont manuelles et oscillent entre la mi-septembre et la mi-octobre selon les années. Avec pas moins de 180 coupeurs, cette étape cruciale dans la conception d’un grand vin fait l’objet de tris sévères. Une première sélection de raisin se déroule à la vigne puis une seconde à la réception de la vendange, au cuvier. Huit à dix personnes de part et d’autres d’une table de tri de plus de 7 mètres de long éliminent les grains de raisins n’atteignant pas le niveau optimal de maturité. Ce travail d’orfèvre permet de préserver l’expression la plus intense des raisins et du terroir d’où ils sont issus.



Comme autrefois, la vinification se fait à Talbot dans des cuves bois. Dans les chais, pas moins de 1800 barriques reposent dans une ambiance monacale. Alignées dans la pénombre et la fraîcheur, elles élèvent le vin dans tous les sens du terme. Le grand vin de Talbot représente selon les millésimes 50 à 60% de la production du domaine. Une sélection rigoureuse permet l’élaboration d’un second vin d’un excellent rapport qualité/prix, le Connétable Talbot.



Après les vendanges, l’opération de l’assemblage est l’une des tâches les plus délicates. Il faut savoir harmoniser un nombre important de lots d'origines différentes : cépage, parcelle, terroir, âge de la vigne, barrique neuve ou ancienne….



Le domaine comporte une grande majorité de vignes rouges (102 hectares) et une confidentielle superficie de vignes blanches (5 hectares).



Château Talbot

Le nom de Château Talbot évoque immédiatement un des crus les plus célèbres du Médoc. Cette belle notoriété est certainement due à plusieurs facteurs : la taille de son vignoble, près de cent hectares, la régularité de son vin, depuis près d’un siècle dans la même famille, le nom de Talbot court et percutant, facile à prononcer dans toutes les langues et qui fait partie de notre histoire… Mais ce qui fait d’abord la popularité de Talbot, c’est la merveilleuse nature de son vin.



Connétable Talbot

Produit à partir des vignes plus jeunes et élevé en fûts moins longtemps, le Connétable est considéré comme l’un des tout premiers seconds vins du Médoc. Comme son aîné, il s’agit d’un vin classique et élégant, marqué par une trame nette et bien dessinée à la finale longue et fraîche.



Caillou Blanc

Issu à 80% de cépage Sauvignon et de 20% de Sémillon, Caillou blanc est élevé à la bourguignonne. Le vin est très aromatique, avec une personnalité vive et nerveuse que l’on retrouve au fil des millésimes.



Photos www.Sabine-Leroux.com