Domaine du Cellier aux Moines, blancs et rouges magnifiques

Alix Baboin-Jaubert
Dans le prolongement de la côtes de Nuits, les village de Givry, Mercurey, Rully, Montagny … sont les noms de crus célèbres, dégustés et commentés par Philippe et Catherine Pascal, heureux propriétaires.
Voici venu le temps des vendanges

Voici venu le temps des vendanges
©DR

« Cellier aux  Moines » le nom révèle une ancienne appartenance monastique, cistercienne en l’occurrence, dans ce coin de Bourgogne. Ce lieu chargé d’histoire, à la devise toujours actuelle « Ora et labora » prière et travail, a changé de mains après la Révolution française. Un négociant de Chalon l’achète en 1791, ses descendants conservent le domaine jusqu'au début du 21 ème siècle. Il est alors acquis en 2004 par Philippe et Catherine Pascal qui le restaurent avec passion, le Cellier aux Moines étant classé monument historique. Depuis 2006, ils reprennent l’exploitation vinicole avec un jeune vigneron de la région, Erwan Bretaudière, désireux de produire un vin de belle qualité.


Un beau portique en pierre de Bourgogne ouvre sur le domaine

Un beau portique en pierre de Bourgogne ouvre sur le domaine
©DR


Le domaine compte donc 5 hectares de Givry Premier Cru, planté en pinot noir, une parcelle de Mercurey qui donne les Margotons.


Avec le jambon persillé du Morvan, le Bouzeron 2009 est fin et élégant, minéral avec des notes salines en finale. L’œuf poché sur la poêlée de cèpes et girolles est coulant à souhait, il se marie superbement avec le Mercurey blanc Les Margotons dont nous dégustons les millésimes 2007 et 2008. Plat plus apprécié sur le plus vieux millésime qui offre un nez de fleurs blanches, une bouche de citron et pamplemousse confits avec une jolie complexité et du gras qui enrobe l’ensemble à merveille. Le pot-au-feu de joue de bœuf et sa moelle s’accompagne d’un Givry Premier Cru Clos du Cellier aux Moines 2008 et 2009.


Un splendide pigeonnier s'élève au beau milieu des vignes

Un splendide pigeonnier s'élève au beau milieu des vignes
©DR


Plantées en pinot noirs, les vignes affichent 30 ans d’âge. Le 2008 présente une robe brillante rouge rubis. Il embaume les framboises et cerises…Au palais, les tannins sont fins, l’équilibre  et la longueur en bouche, en font un vin parfait avec la viande cuite longuement en cocotte. Le millésime 2009 au nez puissant, à la bouche gourmande gagnera en complexité en s’affinant en cave encore quelques temps.


Blancs et rouges, ces vins du Cellier aux Moines sont de belle facture. Le savant historien bourguignon  Courtépée  ne disait-il pas que les vins de Givry étaient les meilleurs du Châlonnais et qu’Henri IV en faisait son ordinaire. Nous le croyons sur l’essai !


- Bouzeron 2009, 11 euros la bouteille.


- Les Margotons Mercurey  blanc 2007 : 15 euros, le 2008 est a 16 euros.


- Clos du Cellier aux Moines Givry 1er cru 2008 : 19,50 euros, le 2009 est à 22,50 euros.-         


Contact@cellierauxmoines.fr


Givry Premier Cru, le Clos du Cellier aux Moines 2008

Givry Premier Cru, le Clos du Cellier aux Moines 2008
©DR