Rollmops traditionnels

Philippe Chavanne
Rares sont les poissonniers, les traiteurs ou les baraques à frites qui ne proposent pas ces fameux rollmops dont les Bruxellois sont si friands. La plupart du temps, ils s’achètent prêts à manger, mais pourquoi résister au plaisir de les confectionner soi-même ?
Le plaisir de réaliser soi-même les fameux rollmops

Le plaisir de réaliser soi-même les fameux rollmops
©2010 Michel Carossio

Pour 3 personnes



Préparation : 10 minutes

Cuisson : 20 minutes



9 harengs bien frais, nettoyés, sans tête, sans nageoires et sans arêtes

2 carottes

2 oignons

1 citron jaune non traité, de qualité biologique certifiée

30 cl de vin blanc sec

10 cl de vinaigre blanc

1 brin de thym

1 feuille de laurier

1/2 bouquet de persil frais haché






  • Disposer les harengs dans une poêle.



  • Gratter les carottes et les débiter en rondelles.



  • Éplucher et hacher grossièrement les oignons.



  • Couper le citron en fines lamelles.



  • Verser le vin et le vinaigre dans une petite casserole, y ajouter les carottes, les oignons, le citron, le thym, le laurier et le persil.



  • Porter le tout à ébullition et faire cuire quelques instants.



  • Verser cette préparation sur les harengs, puis faire cuire l’ensemble à feu doux pendant une dizaine de minutes.



  • Laisser refroidir avant de servir.








Cette préparation sera encore meilleure – plus parfumée – en utilisant un vinaigre à l’estragon.

Quand les harengs sont bien froids, il est possible d’enrouler chaque filet autour d’un gros cornichon ou d’un peu de macédoine de légumes à la mayonnaise. Maintenir chaque filet garni enroulé à l’aide d’une petite pique en bois.






Extrait de "Le carnet de cuisine de Bruxelles" par Philippe Chavanne aux Editions Sud Ouest