EN PASSANT PAR LA NORMANDIE : le camembert

Alix Baboin-Jaubert
Ce célébrissime fromage à croûte fleurie est fabriqué au lait de vache cru. Petit disque de 11 cm de diamétre sur 3 cm d'épaisseur, d'un poids de 250 g , il contient 45% de matières grasses. Son terroir est limité aux quatre départements normands.
Camemberts à point

Camemberts à point
©Cidil

A l'origine.

Bien que les fromages de la ville de Camembert soient déjà cités en 1702, Marie Harel aurait inventé le camembert en 1791 d'après un procédé original. Ce fromage plut et sa fabrication se développa tout au long du XIX e siècle. L'ingénieur Ridel eut l'idée en 1880 d'emballer le camembert dans une boîte en bois mince, ce qui permit de le faire voyager même à l'étranger.





Fabrication.

Deux litres de lait servent à la fabrication d'un camembert. Son affinage dure au moins vingt et un jours dont seize obligatoirement dans l'aire de production.

A l'oeil, la croûte est striée, duvetée de blanc, pigmentée de rouge. Sa pâte est jaune clair, souple. Au nez le parfum de terroir exhale un franc bouquet. Au goût la saveur est fruitée.





Dégustation.

Royal en fin de repas, ce fromage divin, quand il est à coeur, est délicieux accompagné d'un cidre bouché normand, d'un bordeaux souple ou pourquoi pas d'un doigt de calvados.