L’art de la cuisson à l’italienne avec Giovanni Rana, N°1 des pâtes fraîches

Alix Baboin-Jaubert
Quelques pâtes de première qualité, une sauce sublime et puissante, une cuisson parfaite, voilà de quoi satisfaire le plus exigeant des gourmets.
Les pâtes fourées sont la spécialité "maison"

Les pâtes fourées sont la spécialité "maison"
©DR

Petite leçon de cuisson « al dente ». Il vous faut 1litre d’eau pour 100g de pâtes ; cela paraît important en volume d’eau, mais c’est primordial. Faites bouilloter l’eau avant de verser les pâtes, n’ajoutez ni huile ni beurre. Rien du tout ! Respectez le temps de cuisson à la seconde et versez dans la passoire dès que les pâtes sont cuites. Dernière recommandation, servez aussitôt avec la sauce du même nom.



Régalez-vous !



C’est la préconisation de ce fou de pâtes, Giovanni Rana qui lance son affaire de pâtes fraîches à l’âge de 20 ans. Dans les années 68, la fabrication s’accélère passant de 10 kg de pâtes par jour à 10 kg de pâte par heure ! Pâtes farcies, Tortellini, Raviolis…le maestro en maîtrise tout l’art et devient le numéro 1 des pâtes fraîches.



Aujourd’hui les sauces fraîches



Des pâtes fraiches, ce sont 25% d’œufs frais, du blé tendre, des farces généreuses et l’amour du produit. Gage de qualité, les pâtes fraîches Giovanni Rana sont présentes dans 25 pays. Le fils de Giovanni, Gian Luca Rana, prend aujourd’hui la relève, misant sur la technologie et le développement. Une gamme de sauces fraîches a fait son apparition en complément des pâtes.



Jolis accords pâtes et sauces



Désormais les quelques Raviolis, Trattoria, Cappelletti et Tortellini peuvent s’accompagner de la sauce Verte aux épinards et basilic, de la sauce Bolognaise concoctée avec des tomates cerises et du parmesan, du pesto Verde, de la sauce fraîche au Parmigiano Reggiano…et de tant d’autres (à partir de 2 € la sauce).



Une belle saga familiale qui satisfait l’appétit des petits comme aux grands.



Pour en savoir plus : www.jamaistrop.com.