Chocolats insolites pour Pâques

Marie-Laure de Vienne
Out les traditionnelles poules et leurs œufs ! Les chocolatiers ont rivalisé de créativité, et les cloches de Pâques apporteront des surprises originales, animalières le plus souvent, décalées parfois, mais toujours aussi cacaotées.
Chez Jean-Paul Hévin, on ne fait pas d"omelette au chocolat sans casser d'œufs !

Chez Jean-Paul Hévin, on ne fait pas d"omelette au chocolat sans casser d'œufs !
©DR

Chapon


Enfermé dans une boite translucide et fer blanc, un chaton en chocolat blanc décoré de manière multicolore, www.chocolat-chapon.com


Petits chatons chez Chapon !

Petits chatons chez Chapon !
©DR


Monoprix

Outre un adorable hérisson avec une bouille à croquer ; l’enseigne sonne des cloches très chocolatées avec Ding Ding Dong, la cloche lait à 5,49 €, une exclusivité Monoprix.


Lapins glacés pour Picard: une glace à la vanille recouverte de chocolat noir et poudrée de cacao.

Lapins glacés pour Picard: une glace à la vanille recouverte de chocolat noir et poudrée de cacao.
©DR


Picard surgelés

Irrésistibles les lapins se dégustent au dessert, car ils sont en crème glacée vanille recouverte de chocolat noir de couverture, 4,50 € les 4 lapins glacés, en édition limitée pour les seules fêtes pascales jusqu’au 7 avril, magasins Picard.


Poisson clown pour fêter conjointement Pâques et le 1er avril et des fameux poissons pour Arnaud Delmontel.

Poisson clown pour fêter conjointement Pâques et le 1er avril et des fameux poissons pour Arnaud Delmontel.
©DR


Arnaud Delmontel

Le boulanger pâtissier, qui a trois boutiques dans la capitale, fait un jeu de gourmandises entre Pâques et le poisson d’avril, le lundi pascal tombant un 1er avril. Un poisson clown donc pour amuser les enfants à 32 €, www.arnaud-delmontel.com


Jean-Paul Hévin

Le chocolatier sort des sentiers battus et met de l’humour dans ses créations avec un « œuf mayo », un « œuf dur », un « œuf salade » et « marcher sur des œufs » pour conquérir la gente féminine. Prudence et délicatesse seront nécessaires pour croquer d’abord le stiletto sans casser les œufs sur lequel il repose. Hélas, le prix est très « Louboutin » ! 98,80 € www.jeanpaulhevin.com


La basse cour chocolatée s'esclaffe chez Puyricard.

La basse cour chocolatée s'esclaffe chez Puyricard.
©DR


Sève

Le maître chocolatier pâtissier est le "détenteur" de la recette de la véritable tarte à la praline. Mais les chocolats originaux sont aussi sa "marque de fabrique". Place donc à Ugguette, une adorable brebis dont la laine se compose de billes chocolatées. pour lutter contre la neige encore persistance dans certaines régions, Sève l'a chaussé ses moutons de bottines rouges fourrées de pâte d'amande. 48 €, aux halles Bocuse, 04 78 37 67 81 et www.boutique-seve.com