Shopping foncièrement givré !

Marie-Laure de Vienne
Avec les premiers beaux jours revient l’envie de manger des glaces. Les marchands de glaces sont de retour, les congélateurs en grande distribution se remplissent. Sélection des parfums les plus gourmands !
Sorbets banane-framboise-fruit de la passion, chocolat, yuzu-macha et caramel au beurre salé : Henri Le Roux propose 4 parfums aussi originaux que délicieux.

Sorbets banane-framboise-fruit de la passion, chocolat, yuzu-macha et caramel au beurre salé : Henri Le Roux propose 4 parfums aussi originaux que délicieux.
©DR

Toutes les marques rivalisent d’imagination, la glace étant le dessert préféré des Français. Pour cette raison on innove en permanence, on manipule les saveurs, on customise les parfums, on déstructure les textures, on individualise les pots ou réalise en XXL les emballages-bacs. Enfin pour surprendre, booster l’achat, et provoquer une frustration quand la vente est finie, on crée des éditions limitées.


Bonne Maman se met aux glaces, et propose ici une crème glacée classique : raisins au rhum. Un régal pour les gourmands qui retrouveront le bon goût des fruits, et l’onctuosité de la crème fraîche.

Bonne Maman se met aux glaces, et propose ici une crème glacée classique : raisins au rhum. Un régal pour les gourmands qui retrouveront le bon goût des fruits, et l’onctuosité de la crème fraîche.
©DR


Bonne Maman : pas seulement des confitures


L’emblématique marque au vichy rouge et blanc signe de bonnes glaces, assez crémeuses. Si les fruits sont là, la crème fraiche aussi ! A côté des crèmes glacées classiques, comme raisins, rhum, vanille, un parfum original, celui de confiture de lait, et une approche intéressante, celle de glaces inspirées de desserts pâtissiers. Madeleines, fraises à la crème, mais surtout, citron aux meringues. Le goût du citron est vraiment bon, frais, acidulé, réel et agrémenté d’éclats de meringue craquante : une vraie réussite. De 4,95 € à 5,45 €, en exclusivité chez Picard.


Entre la boisson et la glace, riche et onctueux, le café frappé Café Zero de Miko, vous accompagnera partout.

Entre la boisson et la glace, riche et onctueux, le café frappé Café Zero de Miko, vous accompagnera partout.
©DR


Café Zero : un granité de café


Boisson, glace : on ne sait plus… en tous cas, c’est délicieux. Café Zero s’apparente à un café frappé. Selon que vous le laissez plus ou moins fondre, cela devient un pur café, ou une semi-glace ; mais la texture est toujours riche et onctueuse, avec des cristaux de glace pour un côté croquant en bouche. A déguster avec la paille intégrée au gobelet, le produit est nomade (d’ailleurs il est vendu dans des cinémas, des stations service d’essence, à Disneyland, Marineland, Daily Monop’). Le succès l’an passé, en Italie, a été réel, avec plus de 10 millions de gobelets vendus. En France, la marque d’Unilever – Miko, entend se faire mieux connaître, et va afficher une campagne forte de communication autour de Mocaccino, Espresso et Cappuccino. Une autre manière de déguster un grand noir rehaussé de lait et d’une touche de cacao ! De 2,90 € à 3,95 €, selon le circuit de distribution.


La réputation des bacs d’un litre de crème glacée de Carte d’or n’est plus à faire. La maison propose un parfum spéculoos, pour redécouvrir le célèbre biscuit belge, façon crème glacée.

La réputation des bacs d’un litre de crème glacée de Carte d’or n’est plus à faire. La maison propose un parfum spéculoos, pour redécouvrir le célèbre biscuit belge, façon crème glacée.
©DR


Carte d’Or : une forte influence belge


Depuis avril déjà, ils sont en vente…. Je veux parler des bacs d’un litre de crème glacée Carte d’Or (le produit est toujours assez riche, du coup il fond divinement en bouche). On a craqué pour 2 parfums, influencés par notre cher voisin belge : chocolat au lait et spéculoos, avec une grande préférence pour celui-ci, qui sublime la saveur de l’authentique biscuit devenu culte au delà de notre frontière. Environ 3,60 €.


En revanche, un peu de déception avec le gros pot de 450 ml « façon tarte au citron ». C’est sucré et chimique, alors que l’emballage annonce des spirales de sauce Limoncello (environ 4,35 €).


Du lait entier, des fruits de saison, une glace en forme de rose, le glacier italien Amorino fait tout pour nous séduire… et c’est un succès !

Du lait entier, des fruits de saison, une glace en forme de rose, le glacier italien Amorino fait tout pour nous séduire… et c’est un succès !
©DR


Amorino ou la glace fleur


Dans la pure tradition italienne, Amorino est un glacier aux multiples adresses (bientôt 100 points de vente, dont 53 en France et 38 à l’étranger !). La marque s’est fait connaître par la qualité de ses produits : lait entier, fruits saisonniers, et par ses cornets en biscuit où se glisse une glace torsadée en forme de rose. Parmi les 23 parfums permanents toute l’année, quelques saveurs typiquement italiennes comme tiramisu, stracciatella, amaretto…La marque s’enorgueillit de proposer des parfums avec de vrais fruits de saison. Au mois de juin, place à une cerise griotte bio (une touche d’acidulée qui séduira plus les adultes que les enfants), en juillet l’exotisme du yuzu à l’acidité bien marquée et en août le cassis bio (cornet à partir de 3,50 € et bac dès 11,50 €).


 


Mövenpick fait réinterpréter ses glaces par des chefs


La marque suisse n’innove que dans sa conception de la glace, en faisant travailler des chefs sur ses glaces. A Paris jusqu’au 19 mai, à Bordeaux du 20 au 26 mai, à Lyon du 27 mai au 2 juin, près de 30 chefs imaginent des plats créatifs, en s’appropriant de nouveaux territoires glacés. Chaud-froid, salé-sucré, sorbet citron sur asperge, glace chocolat sur un gibier, crème glacée amande-anis avec une pince de homard : des idées totalement folles et givrées vont surgir.


Chic et très facile à manger partout et en toutes circonstances, le fameux Miss Gla Gla signé Pierre Hermé : deux fines tranches de macaron entourant une glace à la saveur subtile, façon sandwich.

Chic et très facile à manger partout et en toutes circonstances, le fameux Miss Gla Gla signé Pierre Hermé : deux fines tranches de macaron entourant une glace à la saveur subtile, façon sandwich.
©DR


 


Pierre Hermé ou le macaron fait glace


Pierre Hermé est emblématiquement connu pour ses macarons ; d’où l’idée d’une glace au goût macaron. Avec de l’intensité dans le goût et les parfums, les glaces « macaron infiniment vanille, citron, chocolat et pistache » sont à venir en 3 formats : des pots de 1 litre (32 €), de 140 ml (6,60 €) et les fameux Miss Gla-Gla (un macaron long fourré de glace à 6,20 €). Patience, il faudra attendre le début juin pour tester ces nouveautés qui seront en édition limitée du 3 juin au premier septembre dans toutes les boutiques Hermé et sur le site www.pierreherme.com


 


Glaces Henri Le Roux ou le caramel fait glace


Henri Le Roux, le fils du fondateur de la maison éponyme, se dit volontiers « caramélier ». Ce breton, installé à Quiberon, s’est bâti une solide réputation, (et qui plus est à l’internationale puisqu’il est au Japon maintenant), sur la qualité et la saveur de ses caramels. Les permanents, type chocolat amer, oragne-gingembre, thé… feraient presque oublier que les saisonniers estivaux (pina colada, citron vert, ananas baies roses….) ou hivernaux (cassis, tatin, épices de Noël….) sont tout aussi sublimes. Les glaces sont une récente diversification et la proposition autour de 4 parfums est courte, mais originale : diable rose aux sorbets banane-framboise-fruit de la passion, chocolat, yuzu-macha et bien sûr caramel au beurre salé qui a ma préférence. 5,50 € le pot de 140 ml, dans 4 points de vente dont 2 à Paris, 1 à Quiberon et 1 à Landévant.


 


Picard : évasion vers d’autres continents


L’enseigne de surgelés dispose d’un panel extrêmement riche et varié, qui va du petit pot individuel, au bac, en passant par les esquimaux, les cônes. On retiendra surtout les cônes façon crème brûlée avec une sauce caramel (2,95 €) et les glaces du monde. Escale au Liban avec la pistache-fleur d’oranger, et aux USA avec la « façon cheesecake framboise (4, 95 €). Copiant Pierre Hermé et son Ispahan, la marque propose des petits pots framboises à la rose. En boutiques et au 0820 16 00 39.


Magnum dévoile 5 nouveaux bâtonnets à découvrir sans attendre. Ici, le Stolen Kiss reprend la recette de la tarte aux pommes, délicatement parfumée à la canelle : un régal.

Magnum dévoile 5 nouveaux bâtonnets à découvrir sans attendre. Ici, le Stolen Kiss reprend la recette de la tarte aux pommes, délicatement parfumée à la canelle : un régal.
©DR


Magnum : le top des bâtonnets


Magnum : marque emblématique du « ciné », et des esquimaux tous meilleurs les uns que les autres. Mais cette année Magnum Miko s’est surpassée avec 5 bâtons appelés Kiss, car la marque dévoile ce qu’il y a de meilleur après un baiser. Vous y prendrez goût, mais attention, c’est plus calorique que de fougueuses étreintes ! First Kiss, ou une glace crème brûlée sauce caramel et éclats de sucre caramélisé, Loving Kiss à la meringue et aux fruits rouges, Passionate Kiss au tiramisu sauce café éclats de génoise, Flirty Kiss qui traduit le vrai gâteau au chocolat, Stolen Kiss pour la tarte aux pommes parfumée à la cannelle avec morceaux de pommes : les 5 sont délicieux. Pour plagier Proust qui stipulait que « chaque baiser appelle un autre baiser », je dirai que chaque Magnum Kiss appelle un autre Magnum Kiss. Redoutable donc !! Entre 3,85 € et 4,56 €


100% gourmande, Secret Sensations Crème Brulée de Haagen Dazs cache des poches de sauce caramel qui surprendront agréablement vos papilles.

100% gourmande, Secret Sensations Crème Brulée de Haagen Dazs cache des poches de sauce caramel qui surprendront agréablement vos papilles.
©DR


Häagen-Dazs : un petit devenu N° 2 de la glace


En France, personne ne connaissait cette marque il y a 20 ans, et le nom à consonance nordique était imprononçable ! Aujourd’hui, la marque américaine s’est progressivement hissée sur la seconde marche du podium, détrônant Carte d’Or. Chapeau donc l’artiste pour ses idées, dont les gâteaux glacés très design de fin d’année. A l’américaine, les glaces sont ultra généreuses, à l’opposé du light ambiant, mais tellement bonnes. Le top de ces crèmes glacées est souvent le topping, la sauce régressive caramel coulant, ou chocolat chaud fondu surmonté de noisettes, d’éclats de biscuits…


Pour l’innovation 2013, une édition limitée très Roland-Garros, avec des macarons balles de tennis, garnis de glaces. Des parfums très gourmands ont été choisis : banoffee, pralines & cream, vanilla, macadamia nut brittle, citron (10 € les 5 macarons à avaler entre deux matchs). Pour régresser totalement, place au banana split de votre enfance avec une crème glacée banane nappée de sauce chocolat, et agrémentée de morceaux de brownies. Le mini pot tiramisu est piqué de morceaux de biscuits trempés dans le café, et dans le cœur de la glace coule une sauce café. Ultra gourmande, la saveur crème brûlée avec ses poches de sauce remporte tous les suffrages (5,25 et 6,20 €).


www.bonne-maman.com

www.miko.fr

www.cartedor.fr

www.amorino.com/fr

www.movenpick-icecream.com

www.chocolatleroux.com

www.picard.fr

www.mymagnum.fr/produits

www.haagen-dazs.fr/Home

www.pierreherme.com