Le couscous, une histoire de famille

Alexandra Trubat
Deuxième plat préféré des Français, le couscous a trouvé sa place dans la gastronomie de notre pays.
Le véritable couscous, le plat unique par excellence

Le véritable couscous, le plat unique par excellence
©Sabine Leroux

D’origine berbère, le couscous est sans aucun doute le plat traditionnel par excellence qui s’adapte à toutes les coutumes familiales : maghrébine évidement, mais aussi française ou allemande avec des produits régionaux, ou encore asiatique avec une sauce épicée. Finalement, il s’agit d’un plat consensuel qui n’est jamais préparé deux fois de la même manière.



Il existe donc une grande variété de couscous dans le monde mais cette spécialité reste avant tout maghrébine. La semoule du couscous est un aliment de base de l’alimentation des populations d’Afrique du Nord. L’expansion du couscous s’effectua en plusieurs étapes. Tout d’abord, par les conquêtes guerrières et le développement commercial des musulmans du XIème. Ensuite, durant le XXème siècle grâce aux vagues successives d’immigration depuis l’Afrique du Nord vers de nombreux pays européens.



Dans le Maghreb, le couscous est un plat national qui conserve une forte connotation religieuse et sociale. Présent à toutes les grandes occasions, de la naissance au mariage, c’est un vrai ciment du lien social. La famille et les amis se réunissent autour d’un grand plat unique pour déguster le couscous avec une cuillère ou, plus traditionnellement, à la main. C’est donc un vrai plat de partage.





Une base simple pour un plat efficace



Traditionnellement, le couscous se compose de semoule de blé dur servie avec de la viande et une potée de légumes. C’est cette base simple qui fait le succès du plat. Il peut aussi être consommé seul ou un plat d'accompagnement, aromatisé ou nature, chaud ou froid, voire comme un dessert avec des fruits secs, confits et frais.





La préparation et la cuisson se déroule en deux moments forts :



- la semoule de blé dur est cuite à la vapeur, puis mijotée dans un couscoussier. On peut ajouter selon la recette et le goût des pois chiches, des petits pois, ou encore des raisins secs ;



- les légumes, (courgettes, oignons, carottes, navets, tomates, artichauts, courge) et la viande (de l’agneau ou de poulet) sont, quant à eux, cuits ensemble, rissolés avant de mijoter dans un bouillon épicé.



On peut ainsi déguster des couscous à l'agneau, au poisson, au poulet… De manière générale, le couscous se prépare avec un seul type de viande, car le bouillon et la semoule cuisent à sa vapeur et s'imprègnent de son arôme.



Cependant, il n'est pas rare de trouver, notamment dans les restaurants touristiques, des couscous où viandes rouges et blanches, poissons, boulettes et merguez se mélangent. Le couscous royal comporte généralement 5 viandes : poulet, merguez, boulettes, brochettes et méchoui. Adaptation ou invention touristique, le couscous connaît en tout cas un véritable succès auprès des consommateurs.





Les bienfaits du couscous



Avec sa composition équilibrée, grâce aux multiples ingrédients, ce plat unique couvre tous les besoins énergétiques journaliers. La semoule est riche en vitamines B, en magnésium et en phosphore, les légumes et les fruits secs contiennent des vitamines et des fibres et enfin la viande apporte les protéines nécessaires à la santé.



Le couscous est donc décidément un vrai repas complet.



Un plat qui cumule autant de qualités ne peut pas se manquer. Goutez-le, vous serez conquis !