Bleu comme le Quernon d’ardoise

Laetitia Moréni
En Anjou, le Quernon ne se limite pas seulement à recouvrir le toit des maisons. Il régale aussi les gourmands !
Le Quernon d'ardoise, pour les grands et les petits !

Le Quernon d'ardoise, pour les grands et les petits !
©La Petite Marquise

Ca croque et ça fond simultanément…



Un chocolat bleu qui enrobe de la nougatine caramélisée, aux amandes et aux noisettes…Cela semble fantasque, mais sous la couverture bleue du chocolat fondant, se dérobe une réelle et subtile confiserie. Le Quernon d’ardoise présente deux facettes dégustatives bien étonnantes. Alors que la nougatine croque sous la dent, le chocolat fond délicieusement dans la bouche.







« Plus que l’air marin la douceur angevine »



En Anjou, le bleu recouvre rêveusement le toit des maisons. Les tuiles du Sud de la France sont dans cette région des ardoises extraites du quernon, un bloc de schiste qui donne cette couleur bleutée. Saisissez la spécialité angevine et vous noterez sa forme plate, presque carrée, aux recoins arrondis comme hasardeusement la forme des ardoises naturelles… .

La confiserie de la Petite Marquise née dans les années 50, très attachée à l’Anjou, eut l’idée en 1966 de créer une friandise à l’effigie du style architectural des demeures de la région. Ainsi, le Quernon d’Ardoise reflète la beauté d’une province agréable et des paysages ligériens où il fait bon vivre et que Joachim du Bellay avait déjà immortalisée en 1558 :



Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,

Que des palais romains le front audacieux,

Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine,

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,

Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,

Et plus que l'air marin la douceur angevine.




Pour la Petite Marquise, « la douceur angevine » se façonne par le biais d’un chocolat unique.





Une référence locale qui rayonne au-delà de l’Anjou




Le bleu porte certainement chance au Quernon d’Ardoise car, en 1990, la qualité de cette recette est primée par ses Maîtres lors du salon Intersuc par l’attribution du Ruban bleu récompensant le meilleur produit de l’année dans sa catégorie. Dès lors, cette confiserie est entrée dans les spécialités pâtissières françaises à découvrir ou à offrir. Ce mélange de sucre, de noisettes et amandes, de beurre de cacao, de lait et de vanille 100% naturelle fait de ce petit carré de trois millimètres d’épaisseur une œuvre singulière protégée par un brevet exclusif. Le Quernon d’Angers poursuit aujourd’hui sa route vers d’autres horizons ; il a déjà traversé l’Europe pour rejoindre le Japon et devrait bientôt faire une escale en Chine.





Comme la plupart des spécialités sucrées, le Quernon se dissimule dans son coffret. Le couvercle en couleur de la petite boîte représente une aquarelle d’après une gravure ancienne symbolisant l’opération du quernage de l’ardoise, c’est-à-dire l’opération de la division d’un bloc de schiste avant sa découpe. Il ne vous reste plus qu’à l’ouvrir pour vous introduire dans le monde angevin !