Les meilleurs sorbets du Bac à glaces

Gilles Brochard
Visite d’une des meilleures adresses de Paris.
sc-bag-105

sc-bag-105
©BAC à GLACES

C’est bien connu, les Français aiment les glaces et raffolent des sorbets. Leurs parfums préférés ? Invariables depuis des décennies : fraise, vanille, chocolat, citron. Mais la révolution des turbines est passée par là et les parfums aux mariages les plus insensés ont envahi les bacs…. à glaces. Il ne se passe pas une saison sans que de nouvelles créations voient le jour. Les « chocolat menthe » et autre « griotte-framboise » font florès. À croire qu’il existe vraiment une « spécificité française » dans ce monde givré !



Cependant, à Paris, il faut aller trouver les meilleurs glaciers pour être récompensé de son impatience à vraiment savourer un sorbet ou une glace artisanales. L’exemple du « Bac à Glaces » est probant. À quelques mètres du « Bon Marché », ce glacier est pris d’assaut dès les beaux jours. Petite terrasse sur le trottoir et salle à l’intérieur réservée aux vrais amateurs qui ne craignent pas de se serrer les coudes pour déguster leurs parfums préférés, parmi une soixantaine de références. Sophie Thumloup est la maîtresse de maison idéale qui ne se nourrit que de sucré. Elle défend ses glaces et ses sorbets avec obstination : elle sait parfois être critique mais elle est toujours de bon conseil. Car certains hésitent encore entre la glace et le sorbet au chocolat, entre le citron basilic et la poire verveine. Il existe même une glace au fromage blanc et ciboulette. Depuis huit ans qu’elle en déguste tous les jours, Sophie ne renâcle jamais quand on lui suggère de nouveaux parfums, de nouveaux accords entre un agrume et une herbe par exemple. En revanche, elle sait dire la vérité à Maria Vieira, la chef glacière quand une référence n’est pas à son maximum !



Car tout ici, bien sûr, est fabriqué maison. Donc, pas de colorant, pas de conservateur, pas d’émulsifiant, pas de renforçateur de goût…. Et le patron du « Bac à glaces », Sylvain Yoël, propriétaire également du « Sip Babylone », met un point d’honneur à ne préparer et servir que de la qualité. Cela depuis 1982, date d’ouverture de la maison. Chaque produit est naturel. Les crus de cacao sont d’origine (Valrhona), la noisette vient du Piémont et la vanille de Madagascar est réceptionnée en gousses.



Sorbet pur Cacao

Alors, trêve de bavardage, sur les dix-sept petits pots de 12, 5 cl chacun, dégustés avec délectation et concentration, voici ceux que nous avons le plus appréciés : caramel au beurre salé (glace), griotte-menthe poivrée, fraise-menthe, cocktail d’agrume (pamplemousse, orange, orange sanguine, Kalamansi), pêche romarin, huile d’olive-tomate séchée, yaourth-yuzu, matcha. Avec notre favori : le sorbet cacao, 53 % de pur cacao mélangés à de la poudre de cacao à 100 % ! Un pur chef d’œuvre. Bien consistant, pas trop sucré et des notes cacaotées subtilement persistantes en fin de bouche. Il est tellement apprécié par les clients que les ventes ont dépassé celle de la vanille. Authenticité, quand tu nous tiens !





Le Bac à glaces

109, rue du Bac – 75007 Paris

Tél : 01 45 48 87 65

www.bacaglaces.com



Pot individuel (12, 5 cl) : 3, 50 €

La palette de dégustation : 8 € les six parfums.

½ litre (4 personnes) : de 9 à 10 €

1 litre ( 8 personnes) : de 17 à 20 €

Vacherins (10 personnes) 35 €